Accueil » Actualité » Mazda : les véhicules électriques à grande autonomie sont plus polluants que les diesels

Mazda : les véhicules électriques à grande autonomie sont plus polluants que les diesels

Mazda tente de justifier son choix d’équiper le SUV MX-30 d’une batterie de seulement 35,5 kWh. Selon le constructeur, il s’agirait d’une décision motivée par l’impact environnemental des véhicules électriques. La marque avance que les modèles de plus grande capacité seraient plus polluants qu’un véhicule diesel.

Image 1 : Mazda : les véhicules électriques à grande autonomie sont plus polluants que les diesels

Alors que la plupart des constructeurs automobiles investissent massivement, et renouvellent leur gamme avec des véhicules électriques, Mazda tarde à se lancer sur ce marché. Il aura fallu attendre le dernier Salon de l’auto à Tokyo pour découvrir le premier SUV 100 % électrique de la marque japonaise. À cette occasion, nous vous avions présenté la Mazda MX-30 avec ses portes antagonistes, dites « suicide » comme sur l’emblématique RX-8. Mais c’est surtout la capacité de la batterie qui nous avait surpris. Avec seulement une capacité de 35,5 kWh, le constructeur avait annoncé une autonomie aux alentours de 200 km, bien inférieure à la plupart des modèles concurrents.

L’Europe valide une aide de 3 milliards pour développer les batteries du futur

Avec un bloc-batterie de petite capacité, la Mazda MX-30 serait plus respectueuse de l’environnement

Christian Schultze, directeur du centre de recherche et développement de Mazda Europe, justifie la stratégie du constructeur. Selon ses déclarations, la marque a choisi de doter le SUV MX-30 d’un bloc-batterie d’une taille « responsable ». En tenant compte des émissions totales de CO2 ainsi que de la production et de l’élimination des batteries, certains véhicules électriques seraient plus polluants. Il affirme notamment que l’impact environnemental du MX-30 serait comparable à celui d’une Mazda 3 avec un moteur diesel même en remplaçant la batterie à 160 000 km. Selon lui, les modèles équipés de batteries de 95 kWh seraient même plus polluants dès le premier jour, et que le coût environnemental serait encore accentué à l’occasion du remplacement du bloc-batterie. 

Le graphique incomplet qui illustre les propos de la marque ne convaincra probablement que les partisans des énergies fossiles. Le constructeur semble surtout justifier ses choix au moment où la tendance est plutôt à l’augmentation de la capacité des blocs-batteries. En Europe, les véhicules électriques à usage urbain sont relativement populaires, et le SUV MX-30 pourrait donc séduire les citadins. Aux États-Unis où les attentes en matière d’autonomie sont plus importantes, la tâche s’avère néanmoins beaucoup plus difficile.

Mercedes et IBM inventent une batterie plus performante et moins chère

Image 2 : Mazda : les véhicules électriques à grande autonomie sont plus polluants que les diesels

Tesla Model 3 : Performance ou Grande Autonomie, laquelle faut-il choisir ?

Source : Automotive News Europe