Accueil » Actualité » Pédophilie : dans la tourmente, YouTube ferme 400 chaînes

Pédophilie : dans la tourmente, YouTube ferme 400 chaînes

youtube pédophilie sexe scandale

Il y a quelques jours, le compte YouTube MattsWhatItIs (tenu par Matt Watson) s’est fendu d’une vidéo dénonçant les dérives pédophiles que pouvait présenter le service de Google via des vidéos infantiles de prime abord bien innocentes.

La vidéo est rapidement devenue virale, les internautes ont largement diffusé le hashtag #YouTubeWakeUp pour inciter la plateforme à prendre des mesures. L’entreprise a notamment souligné que ses équipes travaillent énormément pour éradiquer ce type de comportement. Comme première mesure,  YouTube a désactivé 400 chaînes et supprimé plusieurs millions de commentaires. Ont aussi été signalé aux forces de l’ordre les commentaires illégaux. Mais pour des entreprises comme Disney et Nestlé, le mal était déjà fait. Elles ont annoncé le retrait de leurs publicités de la plateforme.

L’algorithme de YouTube favorise les abus

Les prédateurs exploitent la faiblesse de l’algorithme de YouTube. La vidéo postée par Matt Watson a clairement démontré cette situation. En effet, une simple recherche comme « haut de bikini » peut emmener les internautes vers toutes les extrémités. La plateforme commence par recommander un contenu similaire. S’ils cliquent sur un contenu mettant en vedette des enfants, ils seront aspirés vers les autres films centrés uniquement sur les mineurs.

Les prédateurs commentent activement ces vidéos. Les commentaires intègrent souvent un timecode renvoyant les internautes vers une partie où les enfants se trouvent innocemment dans une position compromettante. Ils profitent aussi de l’occasion pour partager leurs contacts en vue d’éventuels échanges.

La majorité de ces vidéos sont monétisées, la publicité des grandes marques apparaît à côté des commentaires.

>>> YouTube s’essaie au fastchecking pour contrer les théories du complot