Accueil » Actualité » Qu’est-ce que la « plume de chaleur », responsable des températures extrêmes en France ?

Qu’est-ce que la « plume de chaleur », responsable des températures extrêmes en France ?

Pourquoi parle-t-on de « plume de chaleur » pour faire référence à la vague de chaleur extrême qui s’abat sur la France cette semaine ? Ce phénomène météorologique est à l’origine de températures très élevées allant jusqu’à 40°C.

Cette semaine, une vague de chaleur s’abat sur la France. Des températures extrêmes vont être enregistrées, jusqu’à 40°C dans le sud du pays. Après les températures étouffantes enregistrées au mois de mai, les Français doivent affronter cette nouvelle vague de chaleur que les experts qualifient de « plume de chaleur ». Mais de quoi s’agit-il exactement ? Une plume de chaleur est un phénomène météorologique responsable des températures extrêmes.

Des températures jusqu'à 40°C vont être enregistrées cette semaine
Des températures jusqu’à 40°C vont être enregistrées cette semaine – Crédit : Sai Kiran Anagani / Unsplash

Le climatologue Christophe Cassou qui est également l’auteur principal du 6e rapport du GIEC a expliqué sur Twitter qu’une plume de chaleur désigne « un panache, un tentacule qui vient du Sud. C’est une vague de chaleur advective (transport d’un air chaud et sec par les vents du Sud) ».

Des records de températures pourraient être battus avec cette plume de chaleur

Cette vague de chaleur extrême en provenance de l’Espagne va entraîner des températures largement supérieures à 30°C. La moitié sud du pays enregistrera des pics à 40°C, ce qui est particulièrement inquiétant pour un mois de juin. Comme l’a souligné Christophe Cassou, « il est très probable que de nombreux records mensuels (pour un mois de juin) soient battus ». L’air chaud d’Espagne est arrivé mardi dans le sud-ouest du pays. Il va se diffuser aujourd’hui sur la moitié sud avant de remonter vers le nord.

Pour le sud de la France, des pics de chaleur sont à prévoir pour jeudi, vendredi et samedi. Il faut s’attendre à des températures allant de 35 à 39°C et même jusqu’à 40°C. Cette vague de chaleur pourrait donc être la plus précoce depuis 1947 à l’échelle nationale. Contrairement à la vague de chaleur enregistrée l’année dernière en Europe et au Canada, cette vague ne correspond pas à un dôme de chaleur, mais bien à une plume de chaleur.

En effet, il ne faut pas confondre plume de chaleur avec dôme de chaleur. « Contrairement à un dôme de chaleur plutôt statique, ici, tout est très dynamique ! », a ajouté Christophe Cassou sur Twitter. Ce filet d’air chaud dynamique va donc se déplacer à travers la France cette semaine. La plume de chaleur est d’ailleurs associée à la formation d’une « goutte froide au large de la péninsule ibérique ».

Cette goutte froide est à l’origine d’une situation dépressionnaire avec des vents qui soufflent dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. Ils font ainsi remonter l’air chaud vers la France et la péninsule ibérique. Enfin, les températures extrêmes causées par la plume de chaleur devraient se faire ressentir jusqu’à dimanche en France.

Source : Twitter