Accueil » Actualité » Ridley Scott accuse les millenials et leurs smartphones de l’échec de son dernier film

Ridley Scott accuse les millenials et leurs smartphones de l’échec de son dernier film

The Last Duel, le dernier film de Ridley Scott, a fait un flop au box-office. Pour son réalisateur, c’est la faute des « millénaires » avec leurs « maudits smartphones ».

Ridley Scott (à gauche, de profil) sur le tournage de The Last Duel, avec Ben Affleck (assis, au centre) et Adam Driver (debout, en armure) (Crédits image : 20th Century Studios)
Ridley Scott (à gauche, de profil) sur le tournage de The Last Duel, avec Ben Affleck (assis, au centre) et Adam Driver (debout, en armure) (Crédits image : 20th Century Studios)

Actuellement en salles, The Last Duel est un film d’époque racontant le dernier « duel judiciaire » du Moyen-Âge, avec Matt Damon (Jason Bourne, Seul sur Mars) affrontant Adam Driver (Kylo Ren dans Star Wars). Si le film a reçu d’excellentes critiques, il a cependant fait un four dans les salles de cinéma, notamment américaines. Ridley Scott, son réalisateur âgé de 83 ans, blâme les jeunes et leurs téléphones pour cet échec.

Après les films de super-héros « à chier », Ridley Scott s’emporte contre les millenials et Facebook

Alien, Blade Runner, Prometheus, Gladiator, Seul sur Marsle palmarès de Ridley Scott n’est plus à démontrer. Le réalisateur né en 1937 a une carrière à Hollywood qui fait l’admiration de tous les jeunes cinéastes qui voudraient suivre ses traces. Mais cet amour ne semble pas réciproque. Suite à l’échec de son dernier film au cinéma, The Last Duel, Ridley Scott a déclaré au Hollywood Reporter que c’était « la faute des millénaires (sic) et de leurs putains de téléphones portables ». Le réalisateur n’en est pas à son premier coup d’éclat. Il y a quelques jours, Scott avait été encore plus violent envers les films de super-héros, annonçant : « Je vais les défoncer, putain, ils sont à chier. On s’y fait chier à mourir ».

Outre qu’il ne sache pas prononcer millenials (Scott a prononcé « millennian » en anglais), c’est un peu rapide de blâmer l’insuccès de son film sur les jeunes spectateurs. The Last Duel est un film d’époque sombre et sérieux, sorti alors que l’industrie du cinéma se remet encore de la pandémie de Covid-19. Même les films de Marvel Studios sont actuellement à la peine dans les salles, et Scarlett Johansson a d’ailleurs intenté un procès à Disney pour avoir diffusé Black Widow à la fois dans les salles et sur Disney+.

Pandémie mondiale, plateformes de streaming… Ridley Scott se trompe-t-il de cible ?

Dans sa déclaration, le réalisateur octogénaire reproche le manque d’ouverture des jeunes d’aujourd’hui, à cause de laquelle ils auraient délaissé son film. Ridley Scott s’explique avec des mots durs : « Je pense que ce que nous avons aujourd’hui, c’est un public qui a été élevé avec ces putains de téléphones portables. Les millénaires (sic) ne veulent jamais qu’on leur apprenne quoi que ce soit, à moins que ce soit au travers d’un téléphone portable. »

Même les réseaux sociaux ne sont pas épargnés : « Je grossis le trait, mais je pense que c’est exactement ce à quoi nous sommes confrontés en ce moment avec Facebook », a renchéri Ridley Scott. « La dernière génération s’est orientée dans la mauvaise direction à cause de tout ça. » Le réalisateur semble oublier que ses spectateurs sont loin d’être tous des millenials, et que ces derniers, comme les autres, restent frileux à l’idée de fréquenter les salles en période de crise sanitaire.

Par ailleurs, les spectateurs sont de plus en plus nombreux à attendre la sortie des films sur les plateformes de streaming pour les visionner. Même les blockbusters de Marvel sont victimes de ce phénomène de désaffection. Ridley Scott, qui a énergiquement refusé ce mois-ci de renoncer au tournage de Gladiator 2, serait donc peut-être avisé d’orienter sa colère dans cette direction.

Source : The Hollywood Reporter