Accueil » Actualité » Samsung : sa publicité « irréaliste » indigne les femmes

Samsung : sa publicité « irréaliste » indigne les femmes

Une publicité pour la Galaxy Watch 4 et les Galaxy Buds 2 met en scène une femme en train de faire son footing en pleine nuit. Mais certaines voix se sont élevées contre ce spot, rappelant qu’il est bien trop dangereux pour une femme de courir seule à des heures tardives. Samsung a dû présenter ses excuses.

Image 1 : Samsung : sa publicité "irréaliste" indigne les femmes
Un bad buzz pour Samsung – Crédit : Samsung

Il s’agissait d’un énième spot publicitaire pour la Galaxy Watch 4 et les écouteurs Galaxy Buds 2. Mais Samsung ne pensait pas que celui-ci provoquerait une telle controverse. Publiée il y a mois sur YouTube, la publicité montre une femme qui part faire son jogging en pleine nuit à Londres équipée des fameux appareils de la marque. Une séquence qui dépasse l’entendement pour Esther Newman, rédactrice en chef du magazine et du podcast Women’s Running. Et pour cause, celle-ci ne rend pas justice à la réalité vécue par les femmes cibles de nombreuses agressions.

« Les femmes ne courent pas à ce moment-là parce que nous avons trop peur », souligne-t-elle auprès de Radio 1 Newsbeat. D’après elle, il est encore plus improbable qu’une femme court avec des écouteurs, de surcroît en pleine nuit. « Les femmes ne se sentent pas en sécurité lorsqu’il s’agit de courir à n’importe quel moment de la journée. Voir une femme choisir de courir à 2 heures du matin, avec des écouteurs, c’est juste ridicule« , fustige-t-elle.

À lire > Meilleurs smartphones Samsung : quel Galaxy acheter en 2022

Le mea culpa de Samsung

De son côté, le collectif Reclaim These Streets, qui milite pour la protection des femmes, a rappelé que cette séquence passait sous silence un problème sociétal épineux. Et d’évoquer un fait divers tragique survenu en Irlande en janvier dernier : Ashling Murphy, 23 ans, a été tuée alors qu’elle faisait son footing.

Face à cette levée de boucliers, Samsung s’est résolu à faire son mea culpa, comme le rapporte The Guardian. « La campagne Night Owls a été conçue avec un message positif sous-jacent : célébrer l’individualité et la liberté de faire de l’exercice à toute heure. Nous n’avons jamais eu l’intention d’être insensibles aux discussions en cours sur la sécurité des femmes. En tant qu’entreprise mondiale avec une main-d’œuvre diversifiée, nous nous excusons de la façon dont cela a pu être perçu ».

Voici la fameuse publicité qui a défrayé la chronique :

Source : BBC