Accueil » Test » Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c’est possible

Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c’est possible

Annoncé en tout début d’année, le Predator Triton 300 SE est un PC portable de milieu de gamme particulièrement compact et léger, puisqu’il est doté d’un écran de 14 pouces 144 Hz. Les performances sont assurées par des composants Intel et Nvidia récents.

Image 2 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
8,5/10

Acer Predator Triton 300 SE

1799,99€ > Darty
On aime
  • Poids réduit
  • Ecran 144 Hz
  • Performances adaptées à la fréquence de l'écran
  • Dalle LCD mate
  • Clavier RGB
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Touches Turbo et Predator Sense
On n’aime pas
  • Montée en température parfois excessive
  • Niveau sonore très élevé en mode Turbo
  • Lecteur d'empreintes digitales parfois récalcitrant
Verdict :

Ce Predator Triton 300 SE a l’avantage d’offrir un format compact tout en intégrant des composants qui permettent de jouer dans d’excellentes conditions en Full HD, avec des animations très fluides (l’écran supporte jusqu’à 144 images par seconde). Le tout se présente avec des images de grande qualité, grâce au GPU Nvidia GeForce RTX 3060. En plus d’un affichage bien calibré, la configuration dispose d’un équipement complet, avec en particulier un lecteur d’empreintes digitales, des touches Turbo et Predator Sense, et un clavier rétro éclairé RGB sur trois zones. Attention toutefois à ne pas pousser trop longtemps la machine dans ses derniers retranchements, sous peine de sentir la chaleur grimper en flèche.

plus

Le marché des PC portables destinés aux joueurs est hautement concurrentiel, avec de nombreux constructeurs (Acer, Asus, Dell, HP, Lenovo, MSI) qui innovent régulièrement et font profiter aux utilisateurs des technologies récentes et des composants de dernière génération. Encore faut-il réussir à proposer un cocktail équilibré en termes d’équipement, tout en restant raisonnable en termes de prix.

Depuis quelques mois, une tendance consiste à réduire le poids et l’encombrement des configurations afin de faciliter la portabilité des ordinateurs. Ainsi, alors qu’on nous a longtemps proposé uniquement des PC portables gamer aux formats 15,6 et 17,3 pouces, on voit désormais arriver au catalogue des constructeurs des machines plus compactes, équipées d’un écran de 14 pouces.

A lire aussi > Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque

Image 3 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et c’est le cas du Predator Triton 300 SE d’Acer, qui – du coup – affiche un poids sur la balance de seulement 1,74 Kg ! Bien sur, il ne rivalise pas encore avec le poids moyen d’un ultrabook professionnel (environ 1,3 kg pour une configuration au format 13,3 pouces), destiné aux applications bureautiques et multimédia, mais pour un PC portable gamer c’est un effort considérable de la part d’Acer.

Le Predator Triton 300 SE est actuellement commercialisé à 1799,99 €, avec un écran 14 pouces supportant une fréquence de rafraîchissement maximale de 144 Hz, un processeur Intel Core i7-11370H et une puce graphique Nvidia GeForce RTX 3060. Le PC portable existe également dans une configuration légèrement moins musclée, avec un processeur Intel Core i5-11300H (4 cœurs cadencés à 3,1/4,4 GHz). Ce Triton 300 SE est proposé à seulement 1389,99 € chez Darty.

Image 4 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le Triton 300 SE est confronté à une rude concurrence, en particulier de la part d’Asus, dont le Zephyrus G14 (petit frère du Zephyrus G15 que nous avons testé), qui offre lui aussi un format contenu et un équipement du même calibre : écran 14 pouces Full HD fonctionnant à 144 Hz, GPU GeForce RTX 3060, mais cette fois avec un processeur AMD doté de 8 cœurs physiques, cadencés à 3,0/4,3 GHz (modèle Ryzen 7 5800HS). Le tout dans un châssis qui ne pèse que 1,6 Kg. Le Zephyrus G14 est proposé exactement au même prix que le Triton 300 SE (1799 € chez Darty).

Image 5 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
MSI Stealth 15M – Crédit : MSI

Chez MSI, on peut également regarder de près le modèle Stealth 15M, qui exploite quasiment les mêmes composants, et lui aussi dans un format hyper compact (1,7 kg malgré son écran de 15,6 pouces). Le PC portable gamer MSI Stealth 15M est proposé chez Materiel.net au même prix que le Triton 300 SE et que le Zephyrus G14. La configuration de MSI a toutefois l’avantage d’embarquer un SSD de 1 To (contre 512 Go pour les modèles d’Acer et d’Asus), en plus des 16 Go de mémoire.

Un châssis complet et séduisant

Le Triton 300 SE arbore une finition grise métallisée, qui tranche avec la traditionnelle couleur noire. La seule petite originalité réside dans l’insertion du logo de la gamme Predator, placé des deux côtés de l’écran. Les larges ouvertures d’aération visibles à l’arrière de la machine renseignent sur ses possibilités en termes de performances et sur l’impérieuse nécessité de refroidir au maximum les composants dans le feu de l’action.

Image 6 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Triton 300 SE vs MSI GF75 Thin – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Très léger, comme on l’a déjà indiqué (1,74 kg), l’ordinateur portable affiche des dimensions compactes : seulement 32,2 x 22,8 cm pour 1,8 cm d’épaisseur. Rien à voir avec une machine comme le MSI GF75 Thin, et son écran de 17,3 pouces. On y perd logiquement en confort d’affichage, mais le gain est appréciable si on est amené à se déplacer régulièrement avec son PC portable…

Image 7 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 8 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les touches du clavier sont équipées d’un dispositif de rétro éclairage RGB. Ce dernier se configure par l’intermédiaire de l’application Acer Predator Sense, où on peut sélectionner différents effets animés ou des couleurs statiques (sur trois zones). Une des touches du clavier permet de désactiver l’éclairage ou de modifier son intensité (quatre niveaux sont proposés).

Bon point, le PC portable d’Acer est doté d’un lecteur d’empreintes digitales. Celui-ci est intégré au pavé tactile. De petite taille, il s’avère d’une efficacité variable, car il est courant de devoir s’y reprendre à deux fois pour débloquer l’accès à Windows. Toujours est-il que cette solution est préférable à l’absence pure et simple de lecteur d’empreintes. D’autant plus que la Webcam, placée au sommet de l’écran, n’est pour sa part pas compatible avec Windows Hello et ne peut donc pas être utilisée pour identifier le visage de l’utilisateur afin de déverrouiller rapidement l’accès aux fichiers et aux applications.

Image 9 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 10 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le bouton de démarrage du PC portable est directement intégré au clavier. Juste en dessous, on trouve une touche estampillée du logo Predator. Une pression sur celle-ci permet d’accéder à l’application PredatorSense, qui permet de configurer divers paramètres de la machine. Enfin, juste au dessus du clavier, on trouve une touche Turbo, qui comme son nom le laisse présager, permet d’activer le mode très hautes performances de la machine.

Image 11 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 12 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 13 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le pavé tactile, quant à lui, est de taille assez réduite. Il offre toutefois une bonne glisse et une précision satisfaisante. D’autre part, la connectique du Triton 300 SE s’avère des plus classiques. Ainsi, sur sa tranche droite, figurent la sortie vidéo HDMI 2.0, la prise casque/micro et un port USB 3.2 de type A. Pratique, ce dernier peut être utilisé pour recharger un smartphone, même si le PC portable est complètement éteint.

Image 14 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 15 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Du côté gauche, on ne trouve qu’un second port USB A et un connecteur USB de type C, que l’on peut exploiter pour recharger la batterie à l’aide de l’adaptateur secteur d’un smartphone et ainsi ne pas emporter avec soi celui qui est fourni avec la configuration. Cela peut être intéressant puisque l’adaptateur fourni avec le Triton 300 SE est assez volumineux (sa puissance est de 180 watt).

On constate donc qu’aucun lecteur de cartes mémoire n’est présent. Et pour les transferts de données sans fil, la configuration supporte le Wi-Fi 6 (alias Wi-Fi ax), le plus rapide actuellement, et le Bluetooth 5.1.

Image 16 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’ensemble est complété par deux haut-parleurs, placés sous le repose-poignet de la machine. Ces derniers offrent une bonne restitution générale, même si les basses sont – comme d’habitude sur un PC portable – sous représentées. On dispose en outre d’une bonne réserve de puissance, ce qui est agréable pour écouter de la musique, regarder une série ou jouer sans casque. Enfin, chacun peut utiliser l’application DTX et son égaliseur à 10 bandes pour peaufiner le rendu audio selon ses préférences.

PredatorSense

L’application PredatorSense est bien réalisée, facile à manipuler (ce n’est pas une usine à gaz) et sert à paramétrer les principaux aspects de l’ordinateur. Elle permet tout d’abord de surveiller la température du CPU et du GPU et de configurer le rétro éclairage du clavier.

Image 17 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

C’est ici que l’on peut définir le mode de fonctionnement de la configuration :

  • Silencieux : lorsqu’on utilise le Triton 300 SE pour des tâches basiques (mail, Web, etc.).
  • Par défaut : mode adapté à une utilisation multimédia. C’est l’unique mode disponible lorsque la configuration fonctionne sur batterie !
  • Extreme : performances boostées pour jouer.
  • Turbo : performances optimales lorsqu’on a besoin de pousser la machine dans ses derniers retranchements. Le système de refroidissement se met alors en marche violemment et les ventilateurs tournent alors à pleine vitesse, ce qui entraîne une hausse très sensible de niveau sonore généré pare l’ordinateur (ce qui n’est pas très gênant si on joue avec un casque !).

Un écran précis et efficace

L’écran 14 pouces du Triton 300 SE ne se distingue par vraiment dans la forme de celui de ses concurrents, avec deux bordures très fines sur les côtés, une légèrement plus large en haut de l’écran (pour pouvoir intégrer la Webcam) et la dernière, au bas de l’écran, encore assez large. Il affiche des images en Full HD. C’est bien suffisant pour ce qui est de la qualité d’affichage et cela permet d’assurer de bonnes performances sans nécessiter la présence d’une puce graphique RTX 3070 ou RTX 3080.

Image 18 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, la dalle IPS est mate. Et pour ne rien gâcher, sa fréquence de rafraichissement maximale s’élève à 144 Hz, ce qui – encore une fois – est bien suffisant compte tenu de la puce graphique embarquée (voir section sur les performances).

Nous avons mesuré la qualité d’affichage de l’écran à l’aide de la sonde X-Rite i1Display Plus Pro. On constate alors que la luminosité maximale plafonne à 306 nits. C’est mieux que la luminosité maximale relevée sur l’écran du MSI GF75 Thin (263 nits), quasiment identique à celle de l’Asus TUF Dash F15 (316 nits) et un peu moins bien que l’Asus Zephyrus G15 (361 nits).

Image 19 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la température moyenne des couleurs mesurée est de 7462 K. Le blanc et les couleurs sont donc un peu trop froids et tirent donc légèrement vers le bleu (la valeur idéale, neutre, est de 6500 K). Certains pourront regretter qu’aucun moyen ne soit proposé pour modifier le rendu visuel en modifiant la température des couleurs…

En revanche, le Delta E moyen est de seulement 1,8, ce qui est excellent puisqu’en dessous de 3, on peut considérer que les couleurs affichées sont parfaitement fidèles aux couleurs théoriques.

Des performances cohérentes

Le Triton 300 SE embarque la puce Intel Core i7-11370H. Celle-ci n’intègre que 4 cœurs physiques / 8 Threads, cadencés à 3,3/4,8 GHz, et affiche un TDP de 35 W. Elle est complétée par 16 Go de mémoire et un SSD de 512 Go.

Pour gérer l’affichage, c’est sans réelle surprise qu’on trouve un processeur graphique Nvidia, en l’occurrence la GeForce RTX 3060 Mobile. Sans oublier le composant Intel Iris Xe intégré au processeur Intel, qui peut souvent être utilisé à la place de la puce Nvidia, afin de consommer moins d’énergie (la bascule entre les deux puces graphiques s’effectue automatiquement).

Image 20 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’ensemble procure le niveau de performances qu’on attend d’une configuration « d’entrée de gamme du milieu de gamme ». L’indice 3D Mark reflète assez bien le comportement des composants en fonction du mode de fonctionnement sélectionné dans l’application PredatorSense :

  • mode Silencieux : 6043 (GPU : 6361 / CPU : 4712)
  • mode Par défaut : 6150 (GPU : 6408 / CPU : 5010) (boost des performances CPU)
  • mode Extreme : 6536 (GPU : 6952 / CPU : 4882) (boost des performances CPU et GPU !)
  • mode Turbo : 6804 (GPU : 7281 / CPU : 4965) (performances maximales)
Image 21 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec l’application Hwbot, qui effectue un codage vidéo en x265, on obtient une vitesse de codage en Full HD comprise entre 26 et 33 images par seconde selon le mode de performances du PC, et d’environ images par seconde en 4K. Ces résultats s’avèrent quasiment identiques à ceux obtenus avec la puce Intel Core i7-1165G7 que l’on trouve dans les derniers ultrabooks ou que le Core i7-10750H.

Ils demeurent toutefois nettement moins bons que ceux observés sur des configurations équipées de puces AMD, comme l’Asus Zephyrus G15 et son Ryzen 9 5900HS : 65 images par seconde en codage Full HD et 16 images par seconde en 4K…

Image 22 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, en faisant tourner notre sélection de jeux en qualité Ultra, on obtient la plupart du temps des animations comportant entre 80 et 95 images par seconde. On peut donc bien tirer parti de la haute fréquence de rafraichissement de l’écran. Certains jeux, comme The Division et The Division 2, permettent de l’exploiter encore mieux, si on baisse le niveau graphique, puisqu’on atteint respectivement environ 140 et 111 images par seconde avec la qualité graphique la plus basse. Avec le jeu Fortnite, en qualité épique, on bénéficie d’animations hyper fluides, comportant généralement entre 100 et 120 images par seconde.

On observe une différence entre les modes Par défaut et Turbo qui s’élève à une dizaines d’images par seconde dans le meilleur des cas. Donc, il est plutôt préférable de rester dans le premier mode, qui s’avère beaucoup moins bruyant !

Image 23 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autant plus que la montée en température peut s’avérer très sensible, principalement au centre du clavier. Pas de quoi toutefois perturber le joueur outre mesure ! En revanche, la zone située juste au dessus du clavier peut devenir bouillante, après une utilisation 3D intensive, en mode Extreme (car la ventilation ne fait pas d’effort intensif particulier pour refroidir les composants internes). Heureusement qu’il n’y a pas de raison d’y poser ses doigts ! En mode Turbo, les ventilateurs s’emballent, ce qui fait retomber quelque peu la température.

Une autonomie limitée, même en bureautique

Le Triton 300 SE embarque une batterie de 62 Wh, ce qui laisse envisager une autonomie correcte. En effet, cette capacité est supérieure de 20 % à celle de la batterie du MSI GF75 Thin (51 Wh), tout en restant inférieure de 20 % à celle de l’Asus TUF Dash F15 (76 Wh).

Image 24 : Test Acer Predator Triton 300 SE : un PC gamer de 14 pouces performant, c'est possible
Acer Predator Triton 300 SE – Crédits : Xavier Regord / Tom’s Guide

En réalisant toutes les mesures avec la luminosité de l’écran ajustée à 200 nits, on obtient une autonomie de 5 heures et 40 minutes, avec le test intégré à l’application PC Mark, qui fait tourner en boucle diverses applications bureautiques. C’est donc logiquement un peu mieux que le MSI GF75 Thin (4 h 23 min), mais largement moins bien que le TUF Dash F15 d’Asus (8 h 15 min !).

En lisant deux heures de vidéo en streaming, le niveau de charge de la batterie baisse de 45 %. On peut donc estimer l’autonomie totale du Triton 300 SE en streaming vidéo à environ 4 heures et demie. Cela place encore une fois la configuration exactement entre le MSI GF 75 Thin (environ 4 heures) et l’Asus TUF Dash F15 (un peu plus de 5 heures).

En jeu, en revanche, le constat est le même, quelle que soit la configuration pour joueurs testée : une petite heure de Fortnite suffit pour épuiser totalement la batterie…

Enfin, en ce qui concerne la vitesse de recharge de la batterie, il faut compter 30 minutes pour regagner 50 % de charge et une heure pour atteindre les 90 %…