Accueil » Test » [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

[Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Image 2 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone
6/10

Ad-Aware Free Antivirus +11

On aime
  • le fonctionnement en seconde ligne de défense
On n’aime pas
  • l’interface
  • l’inefficacité des défenses Web et proactives
  • la pauvreté fonctionnelle
Verdict :

Pas différent de l’édition 2016, Ad-Aware est bien trop limité dans son édition gratuite pour justifier son adoption en tant que protection principale et unique de Windows. En revanche son mode d’installation « Seconde ligne défensive » peut se révéler une option intéressante et mérite que l’on s’attarde un tant soit peu sur le bon scan de cette solution.

plus

Ad-Aware Free Antivirus a beau avoir évolué en version 12, les améliorations de cette édition 2017 sont essentiellement cosmétiques et ne change rien aux qualités et défauts de cette protection qui ne peut prétendre jouer les leaders de l’univers gratuit. L’éditeur semble d’ailleurs en avoir pleinement conscience puisqu’il propose à l’utilisateur de s’installer comme antivirus « secondaire » en complément des défenses existantes, un choix qui peut être judicieux, la spécialité du produit, à savoir les « adwares », n’étant justement pas la prédilection des défenses de Windows 10.Image 3 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Oui, pour ses détections réactives

D’ailleurs s’il est un domaine où Ad-aware ne déçoit pas, et où l’on peut même dire qu’il étonne, c’est bien celui des taux de détection de son moteur à base de signatures. En matière de nettoyage des menaces latentes et de détections des codes malveillants connus, le logiciel fait mieux aussi bien qu’Avira par exemple et se montre réactif en repérant plutôt très bien les menaces apparues depuis moins de 48 heures.Image 4 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Oui, comme nettoyeur secondaire

Cette faculté de détection associée à des qualités certaines dans le blocage et l’éradication des spywares et adwares en fait, sur le papier, un bon complément de Windows Defender et des boucliers internes de Windows 10. Une efficacité complémentaire qui se confirme dans les faits puisqu’Ad-Aware peut aussi s’installer en « seconde ligne de défense » pour compléter et seconder les protections de Windows 10 plutôt que les remplacer. C’est dans ce rôle qu’Ad-Aware se montre le plus séduisant et utile. On notera cependant que pour un spécialiste de l’adware, la protection s’est montrée bien trop tendre à bloquer les installeurs qui poussent des logiciels potentiellement indésirables. Image 5 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Non, pour l’interface utilisateur

Ad-Aware a beau avoir relooké l’interface sur cette version 12, celle-ci demeure toujours trop verbeuse pour être agréable. Surtout, elle multiplie les fonctions et options inutiles, car inaccessibles puisque réservées aux éditions payantes. Pour promouvoir ses versions payantes, l’éditeur a pris le parti de les laisser toutes bien visibles sur l’interface de l’édition gratuite ce qui génère une complexité ridicule et engendre une énorme frustration chez l’utilisateur curieux.Image 6 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Non, pour l’inefficacité de son bouclier Web

Les vraies protections Web d’Ad-Aware sont exclusivement réservées aux éditions payantes du logiciel. Du coup, même si elle intercepte les téléchargements dangereux, la protection se montre d’une totale inefficacité sur les sites dangereux, les sites d’arnaques et les sites de Phishing. Elle obtient en la matière la plus mauvaise note de ce comparatif.Image 7 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone

Non, pour sa conception générale

Au final, Ad-Aware est un produit assez décevant. Ses défenses proactives sont moyennes (mais pas totalement nulles avec une défense correcte du fichier Host), ses défenses Web trop faibles, et son interface n’est pas des plus agréables. La version gratuite n’est tout simplement pas assez riche et complète pour faire le poids face aux leaders du marché ni même pouvoir prétendre remplacer les défenses standard de Windows 10.Image 8 : [Test] Ad-Aware Free Antivirus 12 : défense de seconde zone