Accueil » Test » Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent

Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent

Le plus grand PC portable de la gamme XPS de 2022 de Dell exploite le dernier processeur Intel, à 14 cœurs, et la puce graphique GeForce RTX 3050, qui a fait ses preuves depuis longtemps. Le cocktail s’avère-t-il concluant ? Voici nos conclusions.

Image 2 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
9/10

Dell XPS 17 (9720)

On aime
  • Composants performants
  • Excellent confort d'affichage
  • Autonomie bureautique satisfaisante
  • Superbes finitions
  • Webcam compatible Windows Hello
  • Ecran tactile
  • Lecteur d'empreintes digitales
  • Lecteur SD
  • 4 ports USB C compatibles Thunderbolt
  • Adaptateur pour ports USB A et HDMI
  • Haut-parleurs de qualité
On n’aime pas
  • Un peu lourd
  • Autonomie en streaming vidéo limitée
  • Qualité de la Webcam 720p
  • Prix élevé
Verdict :

Format 17 pouces oblige, ce Dell XPS 17 s’avère quelque peu imposant et lourd (et l’écran tactile aggrave encore un peu les choses). On l’utilisera donc plutôt chez soi, en remplacement d’un PC de bureau, où il offre un confort d’affichage incontestable, avec un écran précis, contrasté et lumineux. De plus, outre son design sophistiqué et les excellentes performances du CPU Intel de douzième génération et du GPU Nvidia, il embarque un équipement complet, parfaitement sécurisé et bien adapté aux applications et aux sites multimédia.

La gamme XPS de Dell est plutôt connue pour son modèle ultra portable au format 13 pouces (lire notre test du Dell XPS 13). Mais elle compte aussi des configurations moins compactes, aux formats 15,6 et 17,3 pouces. Ce dernier, de par ses dimensions et son poids, peut difficilement être considéré comme un ultrabook. Il reprend tout de même à son compte la caractéristique physique qui a fait la gloire de son petit frère : un design sophistiqué, avec en particulier un superbe écran, appelé InfinityEdge, qui a la particularité d’avoir quatre bords très fins.

A la rentrée 2021, nous avions testé le Dell XPS 17 (9710), qui disposait d’un équipement d’entrée de gamme (processeur Intel Core i5 et écran Full HD non tactile).

Image 3 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Aujourd’hui, et en attendant le test du tout dernier XPS 13 PLUS, qui bénéficie d’un nouveau design, nous avons pu évaluer les qualités et les défauts de ce nouveau XPS 17 (modèle 9720). Contrairement au modèle cité ci-dessus, ce gros PC portable dispose d’un équipement plutôt haut de gamme, même si deux options donnent la possibilité de commander une configuration encore plus performante (processeurs Intel et Nvidia plus véloces).

Voici les différences entre le modèle 9720 et le 9710 de l’année dernière :

  • processeur Intel de dernière génération (la 12ème, nom de code Alder Lake)
  • puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050
  • écran 4K tactile

La configuration est proposée pour la coquette somme de 2898 €, ce qui peut sembler élevé compte tenu des composants – de milieu de gamme – embarqués. Pour 2598 € « seulement », le constructeur commercialise la version équipée d’un écran Full HD non tactile… Et si vous optez pour le modèle doté du processeur Core i9-12900HK et de la puce graphique Nvidia GeForce RTX 3060, la facture grimpe à 3399 € !

A lire > Notre sélection des meilleurs PC portables

Un design toujours aussi luxueux, en plus gros

Avec son écran de 17,3 pouces, ce XPS 17 est un gros bébé qui mesure 37,4 x 24,8 x 1,95 cm. Son boîtier, réalisé en aluminium, pèse 2,46 kg. On retrouve la marque de fabrique des XPS, adoptée par Dell depuis plusieurs années : les repose poignets en fibre de carbone noire, avec un motif discret qui présente l’avantage d’assez peu retenir les traces de doigts.

Image 4 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Depuis fin 2020, une autre caractéristique physique des PC portable de la gamme XPS est bien sur présente sur ce XPS 17. Il s’agit des quatre bords d’écran super fins, en particulier sur le côté supérieur de l’écran, et ce malgré la présence de la Webcam.

Cette dernière capture des séquences vidéo en 720p, avec une qualité assez brouillonne, même en plein jour. D’ailleurs, il faudra peut être que le Dell pense à intégrer un capteur 1080p, comme cela va devenir de plus en plus courant cette année ! Les récents Galaxy Book2 Pro 360 de Samsung et Huawei Matebook E en sont la preuve.

Image 5 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 6 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, la Webcam dispose d’un capteur infra rouge, qui lui permet d’identifier précisément le visage de l’utilisateur. Elle est donc compatible Windows Hello. Le tout est complété par un lecteur d’empreintes digitales, intégré au bouton de démarrage. En revanche, certains utilisateurs pourront regretter l’absence d’un volet physique de confidentialité. En plus, aucune touche ne permet de désactiver les micros ou le capteur vidéo…

Sans surprise, le clavier est rétro éclairé. Il est associé à un grand pavé tactile. Les deux éléments procurent une excellente qualité de frappe et une excellente précision pour déplacer le curseur de la souris du bout de l’index.

Image 7 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Et si le clavier n’occupe pas toute la largeur de la configuration, c’est parce que les haut-parleurs sont placés de part et d’autre. Ceux-ci délivre une excellente qualité sonore. Le son s’avère clair et précis, ce qui permet de profiter de ses films, séries et pistes audio dans les meilleures conditions. En outre, l’application Dolby Acess permet d’affiner les réglages selon le type d’utilisation (cinéma, jeux, musique), en utilisant éventuellement des réglages personnalisés, grâce à un égaliseur à 10 bandes. Et pour ne rien gâcher, le XPS 17 dispose d’une bonne réserve de puissance !

Image 8 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 9 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour ce qui est de la connectique, rien ne change par rapport au modèle 9710. On retrouve donc quatre ports USB C, compatibles Thunderbolt 4 (deux de chaque côté), une prise casque/micro et un lecteur SD. Et, pour pallier l’absence des connecteurs USB A et HDMI, Dell fournit un petit adaptateur. C’est mieux que rien !

On peut, en revanche, regretter l’absence de port Ethernet, qui permettrait d’obtenir une connexion plus stable qu’en Wi-Fi, même si – en l’occurrence – les transferts de données sans fil sont réalisés en mode Wi-Fi 6 (et en Bluetooth 5.2).

Image 10 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 11 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Un affichage qui en fait peut être un peu trop…

La dalle de 17,3 pouces supporte une définition 4K, soit 3840 x 2400 pixels, et non pas 3840 x 2160 pixels car l’écran a un format 16:10, et pas 16:9 (la surface d’affichage est donc un peu plus large). Si cette précision est assez délicate à utiliser sur l’écran d’un ultrabook au format 13,3 pouces, elle l’est moins sur ce grand écran. Elle permet d’afficher simultanément plusieurs applications sans trop perdre en lisibilité.

Image 12 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La seule question qu’on doit se poser est « est-il vraiment nécessaire d’avoir un affichage aussi précis lorsqu’il s’agit de travailler en déplacement ? » Car, chez soi, on peut toujours connecter un grand moniteur externe si on a besoin d’une très haute définition.

De plus, la dalle LCD est tactile. Encore une fois, on peut se demander si cela est vraiment indispensable ! Cette particularité peut toutefois faciliter l’utilisation de certaines applications comme Youtube ou Netflix.

Image 13 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Comme souvent, la dalle LCD de cet XPS 17 est brillante, ce qui est surtout gênant lorsqu’on regarde un film. Tout ce qui se trouve derrière soi a alors tendance à se refléter à l’écran, particulièrement dans les zones sombres de l’image. La solution consiste à regarder ses films et séries, le soir, avec un éclairage minimal, voir carrément dans l’obscurité. On peut noter toutefois que, dans le cas de cet XPS 17, les reflets ne sont pas aussi visibles qu’avec d’autres configurations, dotées d’un écran OLED par exemple. Mais ils sont néanmoins bel et bien présents.

Bon point, l’application Dell PremierColor autorise une gestion précise de la colorimétrie, avec pas moins de 8 profils d’affichage personnalisables : (couleurs) Vives, Vidéo SD, Cinéma (DCI-P3), Photo (Adobe RGB), Internet (sRGB), Vidéo HD (Rec. 709) et deux pour bénéficier d’un affichage avec moins de lumière bleue.

Image 14 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Concernant les performances de l’écran, Dell annonce une luminosité de 500 nits. Nous avons vérifié cela à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus.

Ainsi, nous avons pu constaté que le taux de contraste moyen n’est pas extrêmement élevé. C’est le point faible de la technologie LCD par rapport aux dalles OLED. Pour ces dernières, le taux de contraste est tellement élevé qu’on dit qu’il est quasiment infini. En l’occurrence, le taux de contraste, en mode SDR, est d’environ 1650:1, quel que soit le profil d’affichage retenu. Et si on active le mode HDR, le taux de contraste baisse considérablement pour atteindre seulement 1100:0. Mais comme cette baisse s’accompagne d’une hausse de la luminosité, ce n’est pas dramatique.

Image 15 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La luminosité maximale, quant à elle, a été mesurée à 408 nits en SDR et à 430 nits en HDR. On n’est donc pas très éloigné de la promesse du constructeur !

Ces valeurs sont plutôt bonnes, si on les compare aux résultats obtenus avec plusieurs PC portables bureautiques récents, comme le Asus Zenbook S13 OLED (370 nits) ou le Samsung Galaxy Book2 Pro 360 (370 nits). En revanche, comparé à certains PC portables gamer récents, ces résultats sont dans la moyenne, car la luminosité maximale de l’écran LCD Full HD 144 Hz de l’Alienware X13 a elle aussi été mesurée à 430 nits. En revanche, l’Asus Zephyrus G14, avec son écran LCD QHD 120 Hz, fait mieux : 514 nits.

Image 16 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, quel que soit le profil d’affichage, la température moyenne des couleurs demeure constante : entre 6550 K et 6650 K, ce qui est le gage de couleurs parfaitement neutre (la valeur idéale étant 6500 K).

Enfin, en ce qui concerne la fidélité des couleurs, le tableau est un peu moins glorieux. Seuls les modes Couleurs Vives et Photo (Adobe RGB), en SDR, affichent des Delta E satisfaisants (inférieurs à 3), respectivement de 1,2 et 1,8. Dans les autres profils, le Delta E oscille entre 4,3 et 5,7, avec ou sans HDR, ce qui traduit le fait que le couleurs affichées sont assez éloignées des couleurs théoriques idéales.

Des performances qui procurent une grande polyvalence

Même s’il s’agit du XPS 17 d’entrée de gamme, la configuration embarque un couple de composants plutôt bien assortis : le CPU Core i7-12700H d’Intel et la puce graphique Nvidia GeForce RTX 3050. Bref, nous sommes en présence d’un ultrabook très haut de gamme ou d’un PC gamer d’entrée de gamme !

Rappelons que la puce Intel de douzième génération (Alder Lake) intègre 6 cœurs « hautes performances » multi threadés, et 8 cœurs « efficaces » (pour un total de 20 threads). Son TDP est de 45 W (et 115 W en mode Turbo).

Image 17 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent

Celle-ci délivre d’excellentes performances brutes, puisqu’il s’agit tout simplement des meilleures jamais observées lors de nos tests. Par exemple, les scores obtenus avec l’application Cinebench R20 s’élève à 6713, en mode multi thread, et de 686 en mode mono thread. C’est mieux que les scores mesurés sur le le Dell Alienware X14, pourtant équipé du même Core i7-12700H (lire notre test du Alienware X14). Et même mieux que le Core i9-12900H qui équipait le Asus ROG Flow Z13, que nous avons testé il y a quelques mois !

Pour ce qui est des performances graphiques, le GPU Nvidia GeForce RTX 3050, certes d’entrée de gamme, s’avère beaucoup plus performant que les iGPU d’Intel (Iris Xe) ou d’AMD (Radeon 680M). Ainsi, l’Indice 3D Mark du XPS 17 atteint 5516, contre environ 1600 pour l’Iris Xe des dernières puces Intel, comme le Core i7-1260P (également dans les processeurs de onzième génération, comme le Core i7-1165G7), et 2138 pour le Radeon 680M intégré au Ryzen 7 6800U présent dans le récent Asus Zenbook S13 OLED.

Image 18 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent

En revanche, et c’est bien normal, ses performances restent un niveau en dessous de celles de la GeForce RTX 3060, présente par exemple dans le Dell Alienware X14 (score de 7858) ou de la puce graphique AMD Radeon RX 6800S du Asus Zephyrus G14 (score de 9309).

En pratique, avec notre sélection de jeux, qui comprend The Division, Division 2, Far Cry 5, Rise Of The Tomb Raider ou encore ou Shadow Of The Tomb Raider, on constate que la puce RTX 3050 se comporte très bien en Full HD, avec des réglages graphiques Ultra ou Very High : entre 55 et 80 images par seconde en moyenne, ce qui est très satisfaisant. Comme l’écran ne supporte qu’une fréquence maximale de 60 Hz, il serait peu utile d’opter pour la puce graphique GeForce RTX 3060, qui est disponible en option pour 200 € de plus.

Image 19 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Far Cry 5
Image 20 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
The Division
Image 21 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
The Division 2
Image 22 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Shadow Of The Tomb Raider

Les résultats obtenus sur ce Dell XPS 17 sont cohérents – car très légèrement supérieurs – avec ceux obtenus sur le Dell Inspiron 16 Plus que nous avons testé il y a quelques mois et qui – en plus de la GeForce RTX 3050 – embarquait une puce Intel à 8 cœurs de onzième génération (Core i7-11800H).

Peut-on jouer en 4K avec la même qualité graphique ? Il ne faut pas trop en demander, donc l réponse est non ! Avec le jeu Shadow Of Tomb Raider, par exemple, la configuration affiche une moyenne de 24 images par seconde, ce qui n’est pas suffisant pour jouer dans de bonnes conditions (au moins 30 images par seconde). Avec qualité graphique moyenne, c’est à peine mieux : 27 images par seconde en moyenne.

Image 23 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Avec des jeux moins complexes, comme Fortnite, cela devient plus concevable. En effet, si – en qualité Epique – on ne plafonne qu’à 15 images par seconde en moyenne, il suffit de passer en qualité Elevée pour obtenir des animations comportant environ 30 images par seconde, ce qui permet de jouer correctement, ou – mieux – en qualité Moyenne pour atteindre 60 images par seconde quasiment en toutes circonstances, ce qui est beaucoup plus satisfaisant.

A lire > Notre sélection des meilleurs PC portables gamers

Une autonomie élevée pour les tâches bureautiques, malgré l’écran 4K

Bon point, le Dell XPS 17 9720 est doté d’une batterie de 97 Wh. C’est une très grande capacité, même pour un PC portable gamer ! Il semble donc que Dell a voulu assurer le coup, compte tenu des composants, assez énergivores, embarqués.

Image 24 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent

Résultat, avec le test d’autonomie Modern Office intégré à PC Mark 10, la configuration a fonctionné pendant 8 heures et 5 minutes. C’est un très bon résultat compte tenu de la haute définition de l’écran et des composants performants.

Bien sur, si on compare ce résultat à celui des ultrabooks traditionnels (sans GPU !), cette autonomie s’avère moyenne sans plus. Toutefois, si on la compare à celle observée avec plusieurs PC portables Gamer, d’entrée de gamme en l’occurrence, ce résultat s’avère finalement très bon ! Seul le dernier Asus Zephyrus G14, avec ses puces AMD Ryzen 9 6900HS et Radeon RX 6800S, fait mieux, avec une autonomie mesurée à plus de 10 heures (lire notre test du Asus Zephyrus G14).

Petit point noir, en revanche, l’autonomie en streaming vidéo que nous avons mesurée est moins satisfaisante. En effet, avec un film de 2h lu sur Netflix en Wi-Fi, la batterie a perdu 32 % de sa charge, ce qui permet d’envisager une autonomie totale d’environ 6 heures et 15 minutes, ce qui n’est pas enthousiasmant ! On aurait pu envisager une autonomie supérieure d’au moins deux heures…

Image 25 : Test Dell XPS 17 (9720) : entre ultrabook et PC gamer, ses 14 cœurs balancent
Dell XPS 17 (9720) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

On remarque toutefois que ces autonomies sont meilleures que celles que nous avions mesurées avec le XPS 15 que nous avons testé en décembre dernier. Or, ce denier intégrait un équipement presque similaire : écran 4K, un processeur Intel Core i7-11800H, une puce graphique GeForce RTX 3050 Ti et une batterie de 86 Wh (lire notre test du Dell XPS 15 9510).

Mais, comme nous le disons souvent, si la définition 4K ne vous est pas indispensable, autant s’orienter vers le modèle équipé d’un écran Full HD, qui devrait consommer moins d’énergie et offrir ainsi une plus grande autonomie.

Enfin, le XPS 17 est livré avec un adaptateur secteur USB C de 130 W, ce qui peut sembler une bonne chose compte tenu de la grande capacité de la batterie. On constate toutefois qu’il ne permet pas recharger cette dernière à grande vitesse. En effet, la batterie n’a retrouvé que 26 % de sa charge initiale après 30 minutes de raccordement au secteur. On arrive ensuite à 51 % de charge après une heure, puis 76 % au bout d’une heure et demie et 89 % après 2 heures.