Accueil » Test » Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Le Dell XPS 17 peut être considéré comme un énorme ultrabook, avec son poids limité à 2,3 kg malgré un écran de 17 pouces. Cette configuration d’entrée de gamme offre un haut niveau de finition, un équipement complet et des performances satisfaisantes pour des tâches bureautiques et multimédia (mais pas pour les jeux).

Image 2 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
9/10

Dell XPS 17 (9710)

1799€ > Dell
On aime
  • Superbe design
  • Poids de seulement 2,3 kg
  • Excellente autonomie
  • Ecran lumineux et bien calibré
  • Quatre ports USB C compatibles Thunderbolt 4
  • Son d'excellente qualité
  • Lecteur de cartes mémoire SD
  • Quatre bords d'écran très fins
  • Mini réplicateur de ports fourni
  • Lecteur d'empreintes digitales
On n’aime pas
  • Webcam de qualité passable
  • Webcam sans cache de confidentialité
  • Performances limitées pour les jeux
  • Pas de pavé numérique
Verdict :

Ce PC portable réussit le tour de force de proposer un grand confort d’affichage dans un format compact et léger. Doté d’un équipement complet, la configuration ne souffre quasiment d’aucun défaut majeur (entre un pavé numérique ou des haut-parleurs de qualité, le constructeur a fait son choix !). De plus, à l’image des précédents PC portables de cette gamme, le XPS 17 9710 arbore un design sophistiqué et particulièrement séduisant. Seul l’aspect ludique a été totalement gommé de ce modèle d’entrée de gamme, en raison d’un processeur Intel – certes doté de six cœurs physiques – mais bien trop limité en 3D.

Depuis de nombreuses années, la gamme de PC portables Dell XPS était surtout connue pour ses configurations ultra portables, au format 13,3 pouces, bénéficiant d’un excellent niveau de finition. Toutefois, à la fin de l’année dernière, le constructeur a fait évoluer sa gamme en introduisant un nouveau modèle, au format 17 pouces (lire notre test du Dell XPS 17 2020).

Image 3 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Si le modèle que nous avait fait parvenir Dell l’année dernière représentait ce qui ce faisait de mieux à l’époque (dalle LCD 4K tactile, processeur et puce graphique haut de gamme, etc.), il avait un inconvénient majeur : son prix démesuré ! Aujourd’hui, pour cette version 2021, on passe d’un extrême à l’autre, puisque la configuration que nous avons testée est (presque) la moins chère actuellement proposée sur le site du constructeur.

A lire aussi > Comparatifs et tests des meilleurs PC portables 2021 par marque

En effet, le Dell XPS 17 que nous reçu est proposé à « seulement » 1899 € (la facture peut encore baisser de 100 euros en optant pour le modèle équipé de seulement 8 Go de mémoire). Pour ce « petit prix », il dispose d’un équipement plutôt modeste : un processeur Core i5-11400H de milieu de gamme, un écran Full HD de 17 pouces et une puce graphique basique, intégrée au processeur Intel.

Bien sur, on peut tout de même sélectionner plusieurs options pour bénéficier de meilleures performances : Processeur i7-11800H, i9-11900H (8 cœurs cadencés à 2,5/4,9 GHz), voire même Core i9-11980HK (8 cœurs cadencés à 3,3/5.0 GHz). En choisissant une de ces puces, on accède aux puces graphiques Nvidia GeForce RTX 3050 ou RTX 3060. On peut alors repasser allègrement la barre des 3000 euros ! Mais, au final, le prix est justifié, comme nous allons le voir…

Aluminium et fibre de carbone pour un design luxueux

A l’instar des modèles 13 et 15 pouces, le Dell XPS 17 est doté d’un châssis qui offre de superbes finitions métalliques (en aluminium), avec le logo du constructeur et une charnière extérieure massive. Si le Format 17 pouces procure un excellent confort d’affichage, il entraîne évidemment une hausse considérable des dimensions de la configuration. Ces dernières sont sans commune mesure avec les mensurations d’un ultrabook au format 13,3 pouces : 37,4 x 24,8 x 1,95 cm contre 29,5 x 19,9 x 1,5 cm.

Image 4 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 5 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Pourtant, lorsqu’on déplace le PC portable, on pourrait douter être en présence d’un écran 17 pouces. En effet, la configuration affiche un poids sur la balance de seulement 2,3 kg ! Si c’est bien sur 1 Kg de plus qu’un ultrabook 13,3 pouces, c’est aussi 100 grammes de moins que l’Asus Zenbook Pro Duo 15 OLED, qui est équipé d’un écran de 15 pouces (lire notre test du Zenbook Pro Duo OLED de Asus).

Depuis peu, Dell est le seul constructeur à pouvoir se targuer de réaliser un écran – au format 16:10 – doté de quatre bordures véritablement hyper fines (d’autres constructeurs n’hésitent pas à l’annoncer aussi, sans que cela soit aussi évident !), malgré la présence de la Webcam au sommet de l’écran ! On n’est clairement pas dans la même catégorie que le chinois Huawei, qui est obligé – sur ses Matebook – de déplacer la Webcam sous une touche du clavier, et qui filme donc l’utilisateur par dessous, ce qui n’autorise pas des conversations très naturelles (lire notre test du Huawei Matebook D 16).

Image 6 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Autre aspect séduisant du XPS 17, les contours de son clavier sont réalisés en fibre de carbone (noir en l’occurrence), qui apporte une texture très agréable, en nid d’abeille, et qui a l’avantage de très peu retenir les traces de doigts. Cette apparence est utilisée depuis plusieurs générations de PC portable XPS chez Dell (lire notre test du Dell XPS 13 9310).

La connectique du Dell XPS 17 est deux fois plus fournie que celle du XPS 13. En effet, on trouve deux ports USB de type C compatible Thunderbolt 4 de chaque côté de la machine. Le tout est complété par un lecteur de cartes SD (contre microSD sur le XPS 13) et une prise casque/micro. Pour les communications sans fil, les technologies sans fil Wi-Fi 6 et Bluetooth 5.1 sont supportées.

Bon point, le constructeur fournit un mini réplicateur de port bien pratique si on a besoin d’un port USB de type A (pour brancher un disque dur externe ou un clé USB) ou d’une sortie vidéo HDMI.

Image 7 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 8 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 9 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le XPS 17 embarque un clavier rétro éclairé, avec deux niveaux d’intensité, qui délivre un éclairage subtil mais efficace lorsqu’il s’agit de travailler dans la pénombre. Il offre une excellente qualité de frappe. Il est complété par un énorme pavé tactile. En revanche, alors que le constructeur ne manquait pas de place, certains utilisateurs pourront regretter l’absence de pavé numérique.

Image 10 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cela s’explique par le fait que Dell a préféré exploiter l’espace de part et d’autre du clavier pour y implanter deux zones dédiées aux haut-parleurs. Ceux-ci sont au nombre de quatre : deux pour les basses (2 x 2 watts) et deux pour les aigus (2 x 2,5 watts). Du coup, si on ne peut pas saisir rapidement des valeurs numériques, on bénéficie d’une excellente restitution audio. D’autant plus que la configuration dispose d’une très bonne réserve de puissance, ce qui permet d’écouter de la musique ou de regarder un film sans casque. De plus, le logiciel MaxxAudioPro permet d’affiner le rendu audio, grâce à un égaliseur sur 10 bandes et un bouton MaxxBass, qui – comme son nom l’indique – permet de renforcer la présence des graves.

Image 11 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Comme cela devient de plus en plus courant, le déverrouillage de la machine s’effectue par l’intermédiaire d’un lecteur d’empreintes digitales, directement intégré au bouton de démarrage. Ce dernier est discrètement intégré au clavier, à côté de la touche Suppr. Son fonctionnement n’a posé aucun problème lors de nos tests, grâce à une excellente reconnaissance de l’index de l’utilisateur. Celle-ci s’est avérée rapide et il n’a jamais fallu s’y reprendre plusieurs fois.

La Webcam infra rouge peut aussi être utilisée pour identifier l’utilisateur. En revanche, celle-ci n’est pas dotée d’un cache ou d’un système de désactivation physique, qui permettrait d’assurer une confidentialité maximale, comme c’est le cas- par exemple – sur l’ultrabook de HP (lire notre test du HP Spectre x360 2020).

Image 12 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Signalons enfin, qu’à l’instar des Webcams des autres ultrabooks, la qualité des images capturées par la Webcam du XPS 17 n’est pas vraiment transcendantale ! Celles-ci ont une définition 720p (1280 x 720 pixels). Toutefois, si la précision de la vidéo est tout juste passable, on bénéficie en revanche d’un son de qualité, des deux côtés de la connexion.

Un affichage convaincant, pour du LCD Full HD

L’écran 17 pouces de ce Dell XPS procure un excellent confort visuel, quelle que soit l’application utilisée. Les images sont affichées dans une définition Full HD+, soit 1920 x 1200 pixels. En option, il est possible d’opter pour une dalle 4K (3840 x 2400 pixels). Mais, finalement, ce n’est pas plus mal de rester cantonné à une définition « classique » car nous avons souvent constaté que la très haute définition avait un impact négatif sur l’autonomie des configurations (sans parler de l’intérêt discutable du mode 4K sur une diagonale d’écran relativement petite). Le taux de rafraichissement est bien sur limité à 60 Hz (il s’agit d’un PC portable voué à une utilisation bureautique et multimédia, et non pas d’une machine destinée aux gamers !).

L’affichage exploite la technologie LCD, visuellement moins séduisante qu’une dalle OLED, comme on trouve de plus en plus souvent sur des configurations ultraportables, chez Asus, par exemple (lire notre test de l’Asus Zenbook 13 OLED).

Image 13 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, cela permet à Dell de proposer une dalle mate ! On peut donc travailler et se distraire sans être incommodé par les reflets qui perturbent l’affichage des machines dotées d’un écran brillant, comme le XPS 13, ou celles dotées d’un écran OLED ! Dans le cas présent, les reflets sont donc très adoucis et donc peu gênants.

Concernant les performances de la dalle LCD, Dell annonce une luminosité maximale de 500 nits. Nous avons vérifié cette affirmation à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus (dans le mode d’affichage par défaut). Et celle-ci a mis en évidence une luminosité maximale de 551 nits ! C’est un excellent résultat, car c’est l’une des meilleures valeurs récemment mesurées sur un PC portable. Seul l’Asus Zenbook Flip S a fait mieux avec son écran OLED 4K, avec une luminosité de 600 nits (lire notre test de l’Asus Zenbook Flip S).

Image 14 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Le taux de contraste moyen mesuré est lui aussi très bon, puisqu’il s’élève à 1643:1 (on est toutefois loin du taux quasi infini d’une dalle l’OLED !). Ce taux est à peu près du même niveau que celui du dernier XPS 13 que nous avons testé l’année dernière (1749:1). C’est tout simplement le meilleur taux de contraste relevé sur les différents PC ultra portables que nous avons testé depuis plus d’un an (Acer Swift 5, Lenovo Yoga Slim 9i, Huawei Matebook D 16, Honor MagicBook 14 2021), et qui bien sur étaient équipés d’un écran LCD.

Image 15 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la fidélité des couleurs s’avère également satisfaisante. En effet, le Delta E moyen mesuré est inférieur à 3 (2,7 en l’occurrence), ce qui permet d’affirmer que la différence entre les couleurs théoriques optimales et celles qui sont affichées à l’écran n’est pas visible à l’œil nu. C’est un point à prendre en compte si on désire utiliser le PC portable pour réaliser des tâches graphiques dans un cadre professionnel (PAO, 3D, création de sites Web, montage vidéo, etc.).

Enfin, la température des couleurs moyenne mesurée est de 6724 K, ce qui est très proche de la valeur 6500K, qui représente un affichage neutre, avec un blanc qui ne tire ni vers le jaunâtre (température plus chaudes) ni vers le bleuâtre (températures plus froides).

Image 16 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Image 17 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Si l’affichage par défaut ne vous convient pas, il est possible d’activer d’autres profils d’affichage, par l’intermédiaire de l’application Dell Cinema Color. Cette dernière modifie automatiquement la température des couleurs pour offrir le meilleur rendu lorsqu’on regarde un film ou du sport ou la nuit (mode ComfortView).

Image 18 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Et si on désire bénéficier de réglages beaucoup plus fins, il suffit de lancer une autre application, appelée Dell PremierColor. On peut alors modifier plusieurs paramètres, comme le choix du gamut ou le réglage précis du Gamma, des contrastes et de la température des couleurs. Pratique, on a aussi la possibilité d’attribuer un profil colorimétrique à chaque application.

Performances : 6 cœurs, mais performances 3D en berne

Le Dell XPS 17 9710 embarque le processeur Intel Core i5-11400H (Tiger Lake H), qui intègrent 6 cœurs / 12 threads, cadencés à 2,7 / 4,5 GHz, ainsi que la puce graphique Intel UHD Graphics.

Certes, en termes de calculs pures, ce Core i5 est plus intéressant que le Core i7-1165G7 (Tiger Lake avec 4 cœurs physiques), puisqu’il est doté de six cœurs, même si les fréquences de fonctionnement sont légèrement supérieures pour le Core i7-1165G7 (2,8 / 4,7 Ghz).

Image 19 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Cela est mis en évidence par exemple par l’application de Raytracing Cinebench, qui renvoie un indice de 3452, contre environ 2000 pour le Core i7-1165G7. On note que ces performances sont du même ordre (en mode multi coeurs) que celles de la puce AMD Ryzen 5 4600H présente par exemple dans le Huawei Matebook D 16.

Et lorsqu’on observe les performances globales de la configuration, à l’aide du bench PC Mark, on obtient un indice de 4615, qui correspond grosso modo aux notes qu’on a obtenues avec les derniers ultrabook que nous avons testés, dotés du Core i7-1165G7, comme l’Asus Zenbook Flip S.

En revanche, en ce qui concerne les performances graphiques, la puce Intel Iris Xe intégrée au processeur Core i7-1165G7, présent dans la version 13 pouces du Dell XPS, offre de bien meilleures performances que la puce Intel UHD intégrée au Core i5-11400H.

L’explication est simple : les puces Tiger Lake H sont conçues principalement pour fonctionner en association avec une véritables puce graphique, généralement réalisée par Nvidia. Or le XPS 17 que nous avons testé est le seul modèle qui n’embarque pas de puce graphique Nvidia…

Image 20 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Pour ne rien arranger, le processeur graphique Intel UHD n’embarque que 16 unités d’exécution, contre 32 pour les autres puces Tiger Lake H proposées par Dell en option, et 96 unités d’exécution pour la puce Intel Iris Xe du Core i7-1165G7…

Le résultat est sans appel : le benchmark 3D Mark Time Spy renvoie un indice de performances minimal, 420 seulement, alors que la puce Intel Iris Xe obtient un score trois à quatre fois plus élevé ! Autant dire que les performances en jeu du Dell XPS 17 sont des plus modestes ! Ainsi, alors qu’on pouvait jouer à quelques « gros » jeux avec le XPS 13, avec un niveau graphique modeste, ce n’est clairement plus possible avec ce modèle du XPS 17.

Image 21 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Par exemple, avec Far Cry 5, et avec nos critères habituels de test (qualité Ultra, sans les effets de flou), on obtient des animations comportant seulement 6 images par seconde. Inutile de dire que c’est très insuffisant pour offrir une expérience de jeu satisfaisante ! Et même si on bascule dans le mode graphique le moins détaillé (qualité Faible), la donne change à peine, puisqu’on obtient en moyenne un tout petit résultats, de 8 images par seconde ! Idem avec le jeu The Division, qui rame à 5 images par seconde avec nos paramètres habituels. En basse qualité, c’est un peu mieux : 12 images par seconde. Mais ce n’est pas encore suffisant pour assurer des animations fluides (il faudrait au moins 30 images par seconde !).

Avec des jeux moins gourmands en ressources graphiques, le Dell XPS 17 peut faire illusion. Par exemple, avec Fortnite, on obtient un framerate compris entre 30 et 50 images par seconde avec le niveau graphique le plus bas ! Et si on bascule en qualité Moyenne, on reste la plupart du temps entre 15 et 25 images par seconde, ce qui s’avère beaucoup moins intéressant, car les animations manquent alors cruellement de fluidité ! En basse qualité, au moins, les animations sont rapides, fluides et sans a-coup.

Image 22 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Avec le jeu World Of Tanks; les animations comportent entre 15 et 20 images par seconde, en qualité moyenne (cela peut suffire car – à la différence de Fortnite – la réactivité est un facteur moins déterminant). Et quand on passe en basse qualité, la fluidité des animations grimpe en flèche, puisqu’elle plafonne souvent à 60 images par seconde.

Bref, si on désire jouer de temps à autre avec un PC portable Dell XPS de grande taille, il est préférable d’opter pour un modèle équipé d’une puce graphique Nvidia. En revanche, lorsqu’il s’agit d’utiliser des applications bureautiques (Gmail, réseaux sociaux, etc.) ou multimédia (Netflix, Spotify, Youtube, etc.), le processeur Intel Core i5 s’avère tout à fait suffisant.

Au final, Dell aurait peut être du – pour une meilleure polyvalence – proposer son XPS 17 d’entrée de gamme avec la puce Intel Core i7 Tiger Lake (i7-1165G7) et toujours sans puce graphique Nvidia et réserver les processeurs Tiger Lake H pour les autres configurations, plus onéreuses certes, mais équipée d’une puce RTX 3050 ou RTX 3060…

Une excellente autonomie

Rappelons que le processeur Intel Core i5-11400H a un inconvénient : son TDP est de 35/45 Watts. Il est donc plus élevé que celui du Core i7-1165G7 (seulement 28 Watts). C’est sans doute pour cela que Dell a opté pour une batterie à 6 cellules de 95 Wh, ce qui est bien plus que la capacité habituelle des batteries des ultrabooks (55 à 65 Wh).

Image 23 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Et ce choix s’avère judicieux car avec une luminosité ajustée à 200 nits, l’autonomie mesurée à l’aide de l’application PC Mark est de 13 heures et 11 minutes. C’est la deuxième meilleure autonomie mesurée depuis plus d’un an. Seul le Swift 5 d’Acer, que nous avons testé en début d’année, a fait mieux, avec une autonomie mesurée à 14 heures et 23 minutes (lire notre test de l’Acer Swift 5).

Image 24 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces

Cela peut s’expliquer par le fait que, même si la puce Intel Tiger Lake H est plus gourmande en électricité que le Core i7 Tiger Lake, le reste de la configuration est assez peu énergivore. Par exemple, l’écran Full HD consomme beaucoup moins qu’une dalle 4K (lire notre test du Lenovo Yoga Slim 9i).

Image 25 : Test Dell XPS 17 (2021) : sans doute le meilleur ultrabook en 17 pouces
Dell XPS 17 (9710) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, lorsqu’on regarde un film de une heure et demis, en streaming depuis Netflix, le niveau de charge de la batterie baisse de 19 %. On peut donc estimer à un tout petit moins de 8 heures (7h53min) l’autonomie totale pour du streaming vidéo. C’est légèrement inférieur à l’autonomie généralement mesurée sur un ultrabook (entre 9 et 12 heures) et du même ordre de grandeur que celle vérifiée sur le XPS 13.

Et c’est sans surprise qu’on constate que l’autonomie en jouant est très limitée. En effet, il suffit de jouer 30 minutes avec Fortnite pour faire baisser le niveau de la batterie de 23 %. Cela permet d’envisager une autonomie maximale en jeu d’environ 2 heures et 10 minutes…

Dernier bon point, l’adaptateur secteur USB C fournit par Dell est plutôt compact.