Accueil » Test » Test realme GT Neo 2 : il a tout d’un smartphone haut de gamme, sauf le prix

Test realme GT Neo 2 : il a tout d’un smartphone haut de gamme, sauf le prix

Grand écran pouvant fonctionner en 120 Hz, processeur Snapdragon haut de gamme, batterie de grande capacité pouvant être rechargée hyper rapidement, haut-parleurs stéréo… le tout pour seulement 369 € ! Le realme GT Neo 2 est un smartphone de milieu de gamme très séduisant !

Image 2 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
9/10

realme GT Neo 2

379€ > Amazon
On aime
  • Ecran OLED 120 Hz
  • Processeur véloce (Snapdragon 870)
  • Batterie de grande capacité
  • Recharge très rapide
  • Excellente autonomie
  • Haut-parleurs stéréo
  • Modes photo et vidéo originaux
  • Vidéo 4K à 60 images par seconde
On n’aime pas
  • Pas de prise casque
  • Pas de lecteur microSD
  • Capteur photo frontal de 16 mégapixels seulement
Verdict :

Au fil des modèles, realme peaufine sa recette pour offrir le meilleur smartphone possible pour un prix oscillant autour de 500 €. Et force est de constater que le realme GT Neo 2 arrive aujourd’hui avec les tous composants dont on peut rêver : un processeur haut de gamme, mais pas trop afin de préserver l’autonomie, une batterie de grande capacité qui se recharge très rapidement, un écran OLED fluide, lumineux et bien calibré et le trio classique (et néanmoins efficace) de capteurs photo. Certes, il lui manque quelques éléments techniques, comme un écran en très haute définition, un capteur photo avec zoom optique, une étanchéité totale (IP68) ou encore la charge sans fil. Mais s’il intégrait ces éléments, il s’appellerait Oppo Find X3 Pro ou Samsung Galaxy S21 Ultra et serait vendu trois fois plus cher…

Depuis quelques années, le constructeur chinois realme s’est fait une spécialité de proposer des smartphones au rapport qualité / prix imbattable. En juin dernier, le premier modèle d’une nouvelle gamme, appelé realme GT, a fait son apparition. Son ambition était d’offrir un équipement haut de gamme pour un prix très raisonnable, bien plus abordable que les modèles haut de gamme traditionnels, de chez Samsung ou Oppo.

Image 3 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Ainsi, le realme GT fut lancé à 599 € avec 12 Go de mémoire et 256 Go d’espace de stockage, et 499 € en version 8 Go / 128 Go. Mais son prix a baissé au fil du temps, et ce dernier modèle est d’ailleurs actuellement en vente sur Amazon à seulement 399 €, contre seulement 499 € pour la version 12 Go / 256 Go (lire notre test du realme GT).

Puis, en septembre, est arrivé le realme GT Master Edition, une version plus abordable puisque vendu à 399 € en version 8 Go / 256 Go. Ce dernier est actuellement disponible sur Amazon à 370 €, contre 299 € pour le modèle 6 Go / 128 Go chez Cdiscount ou Amazon (lire notre test du realme GT Master Edition).

Image 4 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Aujourd’hui, pour occuper cette fin d’année, c’est au tour du nouveau vaisseau amiral de la gamme de faire son apparition. Il prend la forme d’un smartphone appelé realme GT Neo 2, qui s’annonce à la fois mieux et moins bien équipé que le premier realme GT, pour un prix toujours des plus intéressants !

En effet, le realme GT Neo 2 embarque la puce Snapdragon 870 de Qualcomm, donc moins performante que le Snapdragon 888 du premier realme GT. La bonne nouvelle réside dans le fait que le constructeur a eu la bonne idée de booster un peu (de 10 % quand même !) la capacité de la batterie de son nouveau bébé, puisqu’on passe de 4500 mAh sur le realme GT à 5000 mAh sur ce GT Neo 2.

Image 5 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le realme GT Neo 2 est disponible en trois coloris : vert pomme (avec bande noire, un peu comme le premier realme GT jaune), noir et bleu métallique. Ce dernier offre un dégradé de couleurs du bleu vers le beige (pour ressembler à un lever le soleil selon le constructeur !).

Le smartphone est proposé en deux versions, avec 8 Go de mémoire et 128 Go de stockage ou 12 Go de mémoire et 256 Go de stockage, aux prix respectifs de 469 € et 549 €.

Toutefois, jusqu’au 29 novembre, ces prix sont abaissés de 100 €, ce qui place donc les deux modèles à seulement 369 € et 449 €. Le smartphone est bien sur disponible sur le site du constructeur, mais aussi sur Amazon, Boulanger, Electro Dépôt et AliExpress.

On note donc qu’un des principaux concurrent du realme GT Neo 2, c’est… le realme GT ! Mais aussi le OnePlus et son Nord 2 (lire notre test du OnePlus Nord 2) ou le dernier modèle en date de Motorola (lire notre test du Motoroal Edge 20).

Un design sobre et peu salissant

Le dos du realme GT Neo 2 dispose d’un revêtement noir mat, qui a l’avantage de ne pas retenir les traces de doigts (ou du moins beaucoup moins que d’autres smartphones qui ont opté pour un dos brillant, comme le Huawei Nova 9 en version noire). Toutefois, en l’occurrence, si on désire absolument ne pas voir de trace de doigt, autant opter pour le modèle bleu ou vert. D’ailleurs, ce dernier reprend la bande noire verticale qui avait apporté un certain style au premier realme GT (avec son dos en cuir jaune !).

Image 6 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 7 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le reste, le smartphone n’est pas spécialement fin ou léger. En effet, il mesure 8,6 mm d’épaisseur, pour un poids de 205 grammes.

La configuration du realme GT Neo 2 est des plus classiques : sa touche de démarrage est placée sur le côté droit, alors que – sur le côté gauche – on trouve celles qui permettent d’ajuster le volume sonore. Pratique, on note qu’en appuyant deux fois rapidement sur l’une de ces deux dernières, on peut accéder rapidement au module photo lorsque le smartphone est en veille. Ensuite, une fois celui-ci allumé, ces touches peuvent être utilisées pour déclencher la prise de vue ou pour zoomer en avant et en arrière.

Image 8 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Sans surprise, le lecteur d’empreintes digitales est placé directement sous la dalle OLED. Le déverrouillage du smartphone peut également s’effectuer par l’intermédiaire de la reconnaissance du visage de l’utilisateur. D’autre part, on peut regretter que si deux cartes SIM peuvent être exploités simultanément, il n’est en revanche pas possible d’étendre la capacité de stockage à l’aide d’une carte microSD.

Autre mauvaise nouvelle, contrairement aux deux premiers realme GT, la prise casque n’est plus présente à l’appel. Il faut se procurer un adaptateur USB C / Jack 3,5 mm ou disposer d’un casque ou d’écouteurs Bluetooth…

Image 9 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bon point, en revanche, le smartphone est en mesure de restituer le son en stéréo, grâce à deux haut-parleurs. Ces derniers délivrent une qualité audio appréciable, même si on retrouve deux défauts souvent présents sur les smartphones ainsi équipés : un manque de basses flagrant et un son stéréo déséquilibré, car le haut-parleur situé près du port USB s’avère nettement plus puissant que celui situé en haut de l’écran… Pour le reste, le realme GT Neo 2 est bien sur compatible avec la 5G et le Wi-Fi 6.

Image 10 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Des images lumineuses et fluides

Le realme GT Neo 2 embarque une dalle OLED de 6,6 pouces de diagonale, signée Samsung et qui a l’avantage d’être très peu énergivore. Elle s’avère donc légèrement plus grande que celles de ces deux prédécesseurs (6,43 pouces). En revanche, la définition reste la même, puisque les images sont affichées en Full HD+ (soit 2400 x 1080 pixels). Ce n’est pas un problème car la précision est suffisante pour regarder des films ou pour jouer. Et ce type d’écran nécessite moins de puissance qu’un modèle QHD (3200 x 1440 pixels).

Image 11 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Comme cela tend à devenir la norme sur les smartphones de milieu de gamme, l’affichage supporte une fréquence d’affichage maximale de 120 Hz, afin d’offrir une meilleure fluidité qu’en mode 60 Hz, par exemple lorsqu’on fait défiler des fils d’actualité sur des sites Web ou des conversation sur les réseaux sociaux.

Bien sur, on a la possibilité de basculer en 60 Hz afin de préserver la batterie et offrir la plus grande autonomie possible (le mode 120 Hz consomme plus d’énergie) ou de laisser le système d’exploitation déterminer par lui même la fréquence de rafraichissement la mieux adaptée à l’application en cours d’utilisation (mode Automatique). Dans ce cas, l’écran peut fonctionner en 30, 60, 90 ou 120 Hz.

Image 12 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dans les divers paramètres liés à l’affichage, trois profils sont proposés : Vif, Doux et Eclatant. Nous les avons évalués à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus. On note que le constructeur annonce une luminosité maximale de 1300 nits (une valeur censée être atteinte en « peak », ce qui ne renseigne pas vraiment sur la luminosité globale moyenne).

Mode vifMode douxMode éclatant
Luminosité maximale587 nits590 nits586
Température moyenne des couleurs756675967640
Delta E moyen4.72.54.9

En pratique, dans les trois modes, la luminosité maximale mesurée est de l’ordre de 590 nits. Sans atteindre la valeur annoncée par realme, ces résultats sont excellents, puisqu’ils se situent bien au dessus de la moyenne (qui est d’environ 500 nits). Ces derniers mois, seul l’Asus Zenfone 8 Flip a fait mieux, avec une luminosité mesurée à 650 nits (lire notre test de l’Asus Zenfone 8 Flip).

Image 13 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, quel que soit le mode d’affichage retenu, on voit que la température moyenne des couleurs – d’environ 7600 K – est assez élevée (un affichage neutre renverrait une température de 6500 K), ce qui traduit un affichage légèrement froid, avec – par exemple – un blanc qui tire quelque peu vers le bleu. Toutefois, comme souvent, un curseur permet de « réchauffer » le rendu des couleurs (ou de le refroidir encore plus si c’est ce que vous préférez !).

Image 14 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, pour les puristes, le mode Doux est celui qui respecte le mieux la fidélité des couleurs, puisque le Delta E moyen mesuré est inférieur à 3. Cela indique que la différence entre les couleurs théoriques parfaites et celles affichées à l’écran n’est pas visible. Dans les deux autres modes, le Delta E moyen est deux fois plus élevé, ce qui montre bien (comme le laissait entendre les noms des deux modes !) que les couleurs sont boostées pour les rendre plus séduisantes…

Des performances sans concession

Avec sa puce Qualcomm Snapdragon 870, le realme GT Neo 2 s’avère un peu moins performant qu’un Snapdragon 888 ou que la puce Tensor qui équipe les Pixel 6 et Pixel 6 Pro de Google, cette dernière étant elle même très proche en termes de performances de la puce haut de gamme de Qualcomm (lire notre test du Google Pixel 6). Le processeur Snapdragon 870 demeure toutefois largement suffisant pour répondre à la plupart des besoins.

Image 15 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix

La puce graphique Adreno 650 intégrée au Snapdragon 870 se montre moins véloce que celle intégrée dans le Snapdragon 888 (Adreno 660). En effet, cette dernière est en effet environ 30% plus rapide. Toutefois, compte tenu du prix du realme GT Neo 2, l’intégration du Snapdragon 870 est déjà très appréciable ! C’est d’ailleurs le processeur qui équipe le Vivo X60 Pro, pourtant commercialisé à un prix deux fois plus élevé (lire notre test du Vivo X60 Pro).

Dans la même gamme de prix que le realme GT Neo 2, certains smartphones (Motorola Edge 20, Oppo Reno 6 ou Honor 50) ont tendance à intégrer des puces moins véloces – en particulier en 3D – comme le Snapdragon 778G ou le Mediatek Dimensity 900. On trouve aussi le processeur Mediatek Dimensity 1200U dans le OnePlus Nord 2, par exemple, qui a l’avantage quant à lui de faire jeu égal avec le Snapdragon 870.

Les performances du Snapdragon 870 suffisent amplement pour jouer, par exemple à Fortnite, en qualité épique avec des animations toujours fluides, comportant en effet 30 images par seconde en toutes circonstances.

Image 16 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Enfin, le constructeur met en avant un mode de fonctionnement boosté, appelé mode GT, censé apporter ‘a massive boost to GPU performance‘. Déjà rencontré sur les realme GT et realme GT Master Edition, il s’avère – encore une fois – pour le moins difficile à évaluer. En effet, les scores du benchmark 3D Mark ne changent quasiment pas lorsqu’on active ce fameux mode. Idem avec PC Mark ! Idem avec Geekbench. Autant ne pas l’activer (sauf pour profiter de la petite animation et du bruitage qui se déclenchent à ce moment).

Un service minimum, mais efficace, en photo

Pour les photos et les vidéos, le realme GT Neo 2 se voit doté du même équipement que ses deux prédécesseurs. Ainsi, il embarque trois capteurs : un capteur principal (grand-angle), un ultra grand-angle ainsi qu’un capteur macro.

Image 17 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le capteur principal a une définition de 64 mégapixels. Dans ce domaine, le constructeur n’est pas top de la technologie, puisqu’on commence à rencontrer le capteur Samsung de 108 mégapixels sur certains smartphones récents de milieu de gamme, comme le Motorola Edge 20 ou le Honor 50 (lire le test de nos confrères de Phonandroid du Honor 50).

Avec sa focale de 26 mm, il produit des photos précises, en 16 mégapixels par défaut. En effet, les pixels sont regroupés 4 par 4 afin de générer un seul pixel captant quatre fois plus de lumière afin d’améliorer la qualité lorsque la luminosité ambiante est limitée, la nuit par exemple (on parle de Quad Pixel Binning). Les images produites sont de bonne qualité en plein jour.

Image 18 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 19 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 20 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 21 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

L’optique principale est complétée par un capteur de 8 mégapixels, associé à une optique ultra grand-angle de 16 mm. Celui-ci génère lui aussi des photos de bonne qualité, même si elles s’avèrent légèrement moins précises que celles issues du capteur principal, ce qui est bien normal puisque sa définition est deux fois inférieure.

Image 22 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 23 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 24 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 25 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les smartphones vendus à moins de 500 € étant rarement dotés d’un capteur associé à un zoom optique (à part le Motorola Edge 20 équipé d’un véritable zoom 3x), le realme GT Neo 2 ne permet d’utiliser qu’un zoom numérique, moins précis. Et comme la qualité des photos a tendance à baisser si on abuse de cette technologie (au-delà d’un facteur de grossissement de 5x), l’interface ne propose que des zooms numériques 2x et 5x. Il est toutefois possible de pousser le zoom jusqu’en 20x !

Image 26 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 1x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 27 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 2x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 28 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 5x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 29 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 10x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 30 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 20x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En pratique, les clichés pris avec le zoom 2x s’avèrent excellents. Et ceux réalisés avec le zoom 5x sont encore tout à fait satisfaisants. En mode 10x, on note une perte de précision. Toutefois, dans de bonnes conditions d’éclairage, les clichés ainsi réalisés peuvent encore faire illusion. En revanche, cela n’est plus le cas avec le zoom numérique 20x. A n’utiliser qu’en dernier recours !

Image 31 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 32 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 33 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 2x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 34 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 2x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 35 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Ultra grand-angle – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 36 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Capteur principal – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 37 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 2x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Image 38 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Zoom 5x – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour ce qui est des photos réalisées de nuit, si les clichés capturés avec le capteur principal demeurent satisfaisants, ceux issus du grand angle perdent en précision. Ils demeurent toutefois exploitables la plupart du temps. Il en va de même pour le zoom numérique 2x. Mais il n’est pas préférable d’aller au-delà, car les photos réalisées à l’aide du zoom numérique 5x s’avèrent trop dégradées lorsque le lumière manque.

Le troisième capteur dorsal permet de faire des photos en mode macro. C’est plutôt amusant au début, mais l’intérêt devrait décliner rapidement par la suite pour une grande majorité d’utilisateurs ! D’autant plus que les images sont capturées dans une définition est très faible – seulement 2 mégapixels ! – et que leur qualité s’avère donc assez limitée.

Image 39 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Mode macro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 40 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Mode macro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 41 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Mode macro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les selfies sont réalisés avec le capteur frontal, dont la définition est de 16 mégapixels et la focale de 26 mm. Si sa définition est donc identique à celle du capteur frontal du premier realme GT, c’est toutefois un retour en arrière par rapport au realme GT Mater Edition, qui était doté d’un capteur frontal de 32 mégapixels, comme un grand nombre de smartphones lancés depuis un an d’ailleurs (Oppo Reno 6, Motorola Edge 20, OnePlus Nord 2, OnePlus 9, Honor 50, Vivo X60 Pro, etc.). La précision des photos demeure néanmoins satisfaisante.

Image 42 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Selfie – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 43 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Selfie mode Portrait – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

On note que le mode Portrait offre la possibilité d’ajouter des filtres originaux, appelés Bokeh Dynamique, Couleur IA, Portrait Pro ou un effet spécial appelé « inclinaison décalage » (on définit une zone de l’image circulaire ou rectangulaire qui reste nette et qui est donc particulièrement mise en valeur par rapport au reste de l’image, auquel est appliqué un effet Bokeh, de floutage). Ces filtres sont disponibles uniquement avec le capteur photo principal arrière (pas pour les selfies donc).

Image 44 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Portrait Bokeh dynamique – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 45 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Portrait Couleur IA – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 46 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Portrait Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 47 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Filtre inclinaison décalage – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Derniers bons points, les vidéo peuvent être capturées en 4K avec 60 images par seconde, et il est également possible de filmer en utilisant le filtre « inclinaison décalage », mais en Full HD seulement. De même, si on active la stabilisation, on repasse automatiquement en mode 1080p. Dommage.

Une très grande autonomie

Outre son écran 120 Hz et son processeur véloce, le troisième atout du realme GT Neo réside dans sa batterie de grande capacité : 5000 mAh ! C’est plus que celle du premier realme GT lancé en juin (4500 mAh) et que la majorité des autres smartphones commercialisés entre 300 et 700 € (4300 ou 4500 mAh).

Cela permet au smartphone d’offrir une excellente autonomie, compte tenu des composants performants embarqués. En effet, en utilisant le test d’autonomie intégré à l’application PC Mark 10, avec un affichage réglé en 60 Hz, le realme GT Neo 2 est resté en fonctionnement pendant près de 15 heures (14 heures et 57 minutes précisément !). C’est tout simplement l’un des meilleurs résultats observés !

Image 48 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Autonomies en modes 120 et 60 Hz

Logiquement, en mode 120 Hz, si le résultat baisse de deux heures, il reste lui aussi très élevé : 12 heures et 57 minutes ! Encore une fois, cette durée de fonctionnement s’avère largement supérieure à ce à quoi nous étions habitués jusqu’à maintenant (entre 10 et 11 heures au maximum).

En mode vidéo, le constructeur communique sur une autonomie de 24 heures. Et cela se vérifie en pratique ! En effet, nous avons visionné un film de 2 heures en Wi-Fi depuis Netflix et avons constaté une baisse du niveau de la batterie de seulement 7 %. Cela permet d’envisager une autonomie totale en streaming vidéo de 28 heures et 34 minutes ! C’est très nettement au dessus de la plupart des autres smartphones du moment (entre 15 et 20 heures) et à la hauteur du Google Pixel 6 en la matière…

Image 49 : Test realme GT Neo 2 : il a tout d'un smartphone haut de gamme, sauf le prix
realme GT Neo 2 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Pour le jeu, realme annonce une autonomie de 8 heures. Lors de nos tests, une demie heure de Fortnite a fait baisser le niveau de la batterie de 8 % (avec une fréquence d’affichage en mode Automatique). On peut donc tabler sur environ 6 heures et 15 minutes d’autonomie avec une batterie chargée à 100 %, ce qui est encore une fois très satisfaisant.

Dernier bon point (même si cela devient de plus en plus courant !), la recharge de la batterie s’effectue à très grande vitesse, grâce à un adaptateur secteur (fourni bien sur !) d’une puissance de 65 Watts. Ce dernier permet, selon realme, de recharger totalement la batterie en 36 minutes. D’après nos mesures, le niveau de charge atteint 36 % après 10 minutes, 67 % après 20 minutes, 91 % après 30 minutes et enfin 97 % après 35 minutes (on y est presque donc !).