Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points

Le Galaxy S23+ de Samsung est un Galaxy S23 qui a mangé plus de soupe ! Donc, comme son petit frère, il offre un équipement complet et performant, avec en particulier le dernier processeur Snapdragon de Qualcomm. Le tout dans un châssis particulièrement séduisant.

Sommaire
Image 1 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
9/10

Samsung Galaxy S23+

  • Samsung S916B/ds Galaxy S23+ 5G,…
    891.89€
  • 891.89€
    Voir l’offre
  • 620€
    Voir l’offre
  • 710€
    Voir l’offre
  • 737€
    Voir l’offre
  • 765.90€
    Voir l’offre
  • 954€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Excellentes performances
  • Grande autonomie
  • Qualité d'affichage
  • Qualité des photos
  • Fréquence d'affichage de 120 Hz
  • Etanche (certifié IP68)
  • Recharge sans fil
On n’aime pas
  • Petite définition de l'écran
  • Recharge filaire en 45 W seulement
  • Adaptateur secteur non fourni
Verdict :

Le grand format du Galaxy S23+ lui permet d’embarquer une batterie de plus grande capacité que celle du Galaxy S23. Du coup, comme ses composants sont les mêmes que ceux de son petit frère, son autonomie est encore meilleure ! Si on tient compte – en plus – de ses excellentes performances en termes de qualité d’affichage, de photographie et de puissance de calcul, on obtient un smartphone à la fois séduisant et convaincant.

Grand frère du Galaxy S23, dont il reprend quasiment toutes les caractéristiques – à part la taille de son écran, la capacité de sa batterie et sa vitesse de charge – le Galaxy S23+ demeure un cran en dessous (et c’est bien normal !) du Galaxy S23 Ultra, qui se démarque par son écran haute définition et ses capteurs photo bien plus polyvalents (lire notre test du Samsung Galaxy S23 Ultra).

test Galaxy s3+
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quel est le prix du Galaxy S23+ ?

Hormis son plus grand format, le Galaxy S23+ est presque la copie conforme du Galaxy S23 (lire notre test du Samsung Galaxy S23). Et, comme ce dernier, qui est proposé avec 8 Go de mémoire et une capacité de stockage de 128 ou 256 Go (aux prix respectifs hors promo de 959 et 1019 €), le Galaxy S23+ existe lui aussi en deux versions :

  • 8 Go de mémoire et 256 Go d’espace de stockage : 1219 €
  • 8 Go de mémoire et 512 Go d’espace de stockage : 1339 €

Rappelons que le premier prix du Galaxy S23 Ultra est de 1419 € (avec 8 Go de mémoire et 256 Go de stockage), pour atteindre 1839 € pour le modèle doté de 12 Go de mémoire et une capacité de stockage de 1 To !

Image 2 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quelles sont les principales caractéristiques du Galaxy S23+ ?

Comme nous l’avions déjà indiqué, les évolutions du Galaxy S23 par rapport au Galaxy S22 concernent principalement le design et le nouveau processeur Qualcomm. C’est également le cas pour le Galaxy S23+, si on compare ses caractéristiques techniques à celles du Galaxy S22+. On note aussi une légère augmentation de la capacité de la batterie (4700 mAh contre 4500 mAh) et une définition du capteur photo frontal qui passe de 10 mégapixels à 12 mégapixels…

Image 3 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
  • Ecran Dynamic Amoled 2x, FHD+ (2340 x 1080 pixels) de 6,6 pouces, rafraîchi à 120 Hz
  • Capteur principal f/1.8 de 50 Mpx (focale de 24 mm)
  • Grand-angle f/2.2 avec capteur de 12 Mpx (focale de 13 mm)
  • Téléobjectif (zoom optique 3x), f/2.4 avec capteur 10 Mpx (focale de 70 mm)
  • Capteur frontal de 12 Mpx (focale de 26 mm)
  • Processeur Snapdragon 8 Gen2 de Qualcomm
  • 8 de mémoire vive
  • 256 ou 512 Go d’espace de stockage
  • Batterie de 4700 mAh
  • Recharge rapide 45 W
  • Recharge sans fil 15 W
  • Connectivité : 5G, Wi-Fi 6E, Bluetooth 5.3, NFC
  • 76,2 x 157,8 x 7,6 mm / 196 g.
  • Résistance : IP68, verre Corning Gorilla Glass Victus 2 en façade et au dos
  • Capteur d’empreintes sous l’écran, 2 haut-parleurs
  • Android 13 avec One UI 5.1

Comme un air de Galaxy S22 Ultra

A l’instar du Galaxy S23, le dos du Galaxy S23+ adopte un nouveau design, inspiré de celui du smartphone haut de gamme du constructeur de l’année dernière, le Galaxy S22 Ultra. Ainsi, le bloc délimitant les trois capteurs photo arrières, placé dans le coin supérieur gauche, disparait. Du coup, le dos du Galaxy S23+ apparaît plus sobre et sophistiqué.

Le smartphone mesure 15,8 x 7,6 x 0,8 cm, pour un poids de 196 grammes.

Image 4 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Son écran bénéficie de la protection contre les rayures la plus efficace du moment, grâce au revêtement en verre Corning Gorilla Victus 2. Ce dernier recouvre également le dos du smartphone.

Le Galaxy S23+ est disponible en pas moins de six coloris. Les quatre premiers sont ceux que l’on trouve chez les revendeurs : crème (c’est-à-dire blanc, comme le modèle que nous avons testé, qui séduit par son aspect minimaliste et raffiné), noir, vert (foncé !) et lavande (violet). Les deux autres sont réservés exclusivement aux commandes passées sur le site de Samsung : graphite (gris) et lime (vert clair).

Image 5 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les bords du smartphone, quant à eux, sont recouverts d’un cerclage en aluminium, de la couleur du dos (argenté en l’occurrence, mais noir sur le Galaxy S23 que nous avons également testé) et du plus bel effet.

Smartphone haut de gamme oblige, l’étanchéité totale à l’eau et à la poussière est bien sur au programme, puisque le Galaxy S23+ est certifié IP68. On peut donc l’utiliser dans toutes les situations sans craindre le moindre problème.

Image 6 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Bien sur, on retrouve le lecteur d’empreintes digitales sous l’écran. Il peut être remplacé – pour déverrouiller l’accès au smartphone – par la reconnaissance du visage de l’utilisateur. D’autre part, deux cartes SIM peuvent être utilisées simultanément (la compatibilité eSIM est également assurée). Certains utilisateurs pourront regretter qu’il ne soit pas possible d’étendre la capacité de stockage par l’intermédiaire d’une carte mémoire microSD.

Enfin, comme Samsung a fait disparaître la prise casque de ses smartphones depuis quelques années, on peut écouter sa musique avec des écouteurs Bluetooth ou par l’intermédiaire des deux haut-parleurs, qui restituent le son en stéréo. Dans ce cas, on bénéficie d’une bonne qualité audio, avec un son assez bien équilibré, même si – comme toujours – les basses sont discrètes.

Un grand écran qui pourrait être plus précis

L’une des principales différences entre le Galaxy S23 et le Galaxy S23+ réside dans la taille de l’écran. Ainsi, si le premier est plutôt compact, le S23+ embarque une dalle OLED de 6,6 pouces. Sa diagonale n’est donc pas si éloignée que cela de celle du Galaxy S23 Ultra !

C’est pourquoi on peut regretter que sa définition soit limitée au mode Full HD+, soit 2340 x 1080 pixels. Si on peut excuser le Galaxy S23 et son écran de seulement 6,1 pouces de ne pas offrir une très haute définition d’affichage QHD, comme le Galaxy S23 Ultra (3088 x 1440 pixels), le OnePlus 11 5G (3216 x 1440 pixels), le Google Pixel 7 Pro (3120 x 1440 pixels) ou encore le Xiaomi 12T Pro (2712 x 1220 pixels), le Galaxy S23+ – compte tenu de son prix et de sa plus grande surface d’affichage – aurait pu bénéficier d’un écran plus précis, qui aurait permis de mieux apprécier les vidéos en plus haute définition, en 4K par exemple.

Image 7 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En revanche, pour ce qui est de la fréquence de rafraichissement, les trois nouveaux Galaxy S23 sont au même niveau. En effet, en plus du mode Standard, 60 Hz, le Galaxy S23+ propose un mode Adaptatif. Ce dernier permet à l’affichage de fonctionner de 48 jusqu’à 120 Hz en fonction de l’application en cours d’utilisation.

Dans les paramètres d’affichage, on peut activer l’option Luminosité adaptative, afin d’optimiser l’autonomie du smartphone. En effet, elle permet de moduler la luminosité de l’affichage en fonction de l’éclairage ambiant (luminosité faible le soir ou dans la pénombre, et luminosité élevée en plein jour).

On y trouve également une autre fonction, appelée Luminosité supplémentaire, qui permet de booster considérablement la luminosité de l’écran, afin d’obtenir une meilleure lisibilité lorsqu’on utilise le smartphone dans un environnement très lumineux, comme en extérieur sous un grand soleil par exemple. La luminosité maximale peut atteindre, selon Samsung, pas moins de 1200 nits !

Image 8 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Deux profils d’affichage sont proposés : mode Naturel ou mode Vif. On a également la possibilité de modifier la balance des blancs manuellement pour obtenir un affichage plus chaud ou – au contraire – plus froid.

A l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, nous avons réalisé une série de test afin d’évaluer les performances de l’écran du Galaxy S23+. Dans un premier temps, nous n’avons pas activé l’option Luminosité supplémentaire.

La luminosité maximale a alors été mesurée à 480 nits (mode Naturel), voire même 581 nits (mode Vif). Ces résultats sont du même ordre que ceux observés sur le Galaxy S23. La luminosité maximale dans le mode Vif se place parmi les meilleures du moment.

Image 9 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La température moyenne des couleurs s’élève quant à elle à 6575 K (mode Naturel) et 6981 K (mode Vif). On constate donc que le mode Naturel offre un affichage parfaitement neutre, même si la différence n’est pas flagrante à première vue ! On remarque juste que l’affichage s’avère légèrement plus froid en mode Vif (le blanc tire très légèrement vers le bleu).

Faut il encore préciser que le taux de contraste moyen de la dalle OLED est quasiment infini ? Cela s’explique par le fait que la luminosité du noir mesurée par la sonde est tellement faible qu’elle est assimilée à 0 !

Enfin, le Delta E moyen mesuré n’est que de 1,1 (en mode Naturel). Cela traduit une excellente fidélité des couleurs. En revanche, il passe à 3,4 en mode Vif, ce qui est un moins satisfaisant car la valeur est supérieure à 3. Dans ce dernier cas, on remarque que les couleurs primaires sont boostées exagérément, ce qui flatte la pupille des utilisateurs, avec des couleurs très éclatantes, au détriment du réalisme. Toutefois, compte tenu de sa plus grande luminosité, on peut rester dans ce mode si on n’est pas trop regardant sur la fidélité des couleurs.

Image 10 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Si on active le mode Luminosité supplémentaire, la luminosité maximale fait un grand bond en avant, comme nous avions déjà pu le vérifier avec le Galaxy S23. En effet, dans le mode Vif, celle-ci s’établit juste en dessous de 1000 nits (959 nits précisément, et 737 nits en mode Naturel), ce qui n’est pas très éloigné de la valeur annoncée par le constructeur. Si cette luminosité extrême n’est pas indispensable lorsqu’on regarde des vidéos en intérieur, car la luminosité du mode standard est suffisante et permet de conserver une bonne autonomie, elle s’avère appréciable lorsqu’on utilise le smartphone en extérieur.

Les meilleures performances du moment

Pour assurer une réactivité optimale en toutes circonstances, le Galaxy S23+ embarque le même processeur que ses deux frères : le Snapdragon 8 Gen2. Ce dernier exploite la dernière architecture en date de Qualcomm, avec 8 cœurs :

  • Un cœur cadencé à 3,36 GHz.
  • Quatre cœurs cadencés à 2,8 GHz.
  • Trois cœurs fonctionnant à 2.0 GHz.

La gestion de l’affichage et des opérations 3D est confiée au processeur graphique Adreno 740.

Image 11 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le Galaxy S23+ offre donc des performances de très haut niveau, quelle que soit l’application utilisée. En particulier, les utilisateurs qui aiment jouer sur leur smartphone seront très satisfaits de bénéficier d’une excellente fluidité d’affichage (60 images par seconde) accompagnée d’une précision graphique au top (par exemple qualité Epique dans Fornite).

Efficace et polyvalent en photographie

Le Galaxy S23+ est équipé des quatre capteurs que nous avons déjà rencontrés sur le Galaxy S23 :

  • Un capteur principal de 50 mégapixels. Doté d’un dispositif de stabilisation optique, il offre une focale de 24 mm.
  • Un capteur grand angle de 12 mégapixels (focale de 13 mm).
  • Un capteur téléobjectif de 10 mégapixels, avec focale de 70 mm (soit un zoom optique de 3x). Il bénéficie également d’une stabilisation optique.
  • Un capteur frontal, pour les selfies, de 12 mégapixels (focale de 26 mm).
Image 12 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Les possibilités du Galaxy S23+ restent donc un cran en dessous de celles de son grand frère, le Galaxy S23 Ultra. En effet, si les deux modèles disposent des mêmes capteurs grand angle et téléobjectif, le S23 Ultra se distinguent par ses deux autres capteurs :

  • Capteur principal de 200 mégapixels (focale de 24 mm, avec stabilisation optique).
  • Capteur périscopique de 10 mégapixels, avec focale de 230 mm, soit un zoom optique de 10x.

En plein jour, l’efficacité des capteurs du Galaxy S23+ ne souffre d’aucun défaut. Ainsi, le capteur principal génère par défaut des photos en 12 mégapixels, qui s’avèrent précises, avec des couleurs fidèles à la réalité.

Image 13 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Grand angle
Image 20 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Zoom numérique 30x

De son côté, le capteur grand angle s’avère lui aussi satisfaisant, même si ses clichés s’avèrent un peu moins détaillés et précis que ceux issus du capteur principal (malgré une définition identique).

Et lorsqu’il s’agit de se rapprocher du sujet que l’on désire prendre en photo, le capteur téléobjectif et son zoom optique 3x sont d’une grande efficacité. En effet, les photos qu’il réalise s’avèrent d’excellente qualité. Et si on désire voir encore plus loin, on peut faire appel à un zoom numérique (jusqu’à 30x).

Il faut toutefois rester dans la limite du raisonnable. En effet, si la qualité des photos demeure satisfaisante avec un zoom numérique 5x, voire même 10x, la précision se dégrade si on le pousse dans ses derniers retranchements. Ainsi, à partir d’un facteur de grossissement de 15x, les clichés générés semblent de qualité correcte lorsqu’on les regarde à l’écran d’un smartphone. Mais, si on commence à les regarder de plus près sur le moniteur d’un PC ou sur une TV, on constate que la qualité a nettement baissé.

Image 45 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Zoom numérique 10x

Lorsqu’on utilise le mode Nuit, la capture des clichés n’est plus immédiate puisque le temps d’exposition est alors de quelques secondes, pendant lesquelles il faut rester parfaitement immobile (pour éviter les photos floues).

Les trois capteurs s’avèrent alors presque aussi satisfaisants qu’en plein jour. Ainsi, le capteur principal réalise des clichés de bonne qualité, même si les sources d’éclairage sont assez éloignées.

De la même façon, le zoom optique 3x se comporte bien dans des conditions d’éclairage délicates. Mais, alors que le zoom numérique réalise des clichés satisfaisants jusqu’en 10x en plein jour, la qualité chute très sensiblement dès le zoom 5x, de nuit.

En revanche, les photos issues du capteur grand angle s’avèrent trop peu détaillées lorsque la luminosité ambiante est limitée (la différence avec celles du capteur principal est encore plus flagrante qu’en plein jour).

Une excellente autonomie en bureautique et en streaming vidéo

Comme le format du Galaxy S23+ est plus grand que celui du S23, Samsung a pu intégrer une batterie de plus grosse capacité : 4700 mAh (contre 3900 mAh pour le S23).

Et, comme le processeur est le même dans les deux cas et que l’écran des deux smartphones ont la même définition, la consommation électrique est du même ordre. La conséquence sur l’autonomie en bureautique ou l’autonomie en streaming vidéo n’est pas une surprise.

Image 61 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points

Ainsi, l’autonomie mesurée à l’aide du test intégré à l’application PC Mark (avec une luminosité d’affichage ajustée sur 200 nits, dans le mode Fluidité adaptative, avec les modes Luminosité adaptative et Luminosité Supplémentaire désactivés) s’élève à 14 heures et 37 minutes. C’est – logiquement – mieux que les 12 heures et 33 minutes observées avec le Galaxy S23.

Et si on force l’affichage en mode 60 Hz, on constate une nette amélioration, puisque l’autonomie grimpe alors à 16 heures et 30 minutes ! C’est tout simplement une des meilleures autonomies jamais observées.

Si on se penche sur l’autonomie du Galaxy S23+ en streaming vidéo, le constat est le même. En effet, le niveau de la batterie n’a baissé que de 9 % après avoir lu un film de deux heures sur Netflix en Wi-Fi (avec une fluidité d’affichage standard, de 60 Hz bien sur). On peut donc estimer l’autonomie totale à environ 22 heures et 13 minutes. Encore une fois, la logique est respectée puisque c’est environ 4 heures de plus que l’autonomie en streaming vidéo constatée sur le Galaxy S23 (18 heures et 10 minutes).

Image 62 : Test Samsung Galaxy S23+ : un smartphone efficace en tous points
Samsung Galaxy S23+ – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Signalons enfin que Samsung ne fournit pas de chargeur avec le smartphone et qu’il est censé supporter une recharge “rapide” en 45 W (contre seulement 25 W pour le Galaxy S23). C’est (un peu) mieux, car – selon le constructeur – cela permet de retrouver 65 % de la capacité maximale de la batterie en 30 minutes (contre 50 % pour le Galaxy S23).

Et si on a la possibilité de recharger la batterie à l’aide d’un chargeur sans fil, à induction (Qi), cette vitesse de recharge filaire demeure limitée, car un grand nombre de smartphones supportent une charge rapide en 65 W, alors que certains modèles sont accompagnés d’un chargeur très puissant (comme le Xiaomi 12T Pro), qui permet de recharger une batterie de 5000 mAh en moins de 20 minutes…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !