Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l’ensemble

Smartphone de milieu de gamme, le Xiaomi Redmi Note 12 Pro est une version allégée du Redmi Note 12 Pro+, sans le capteur photo de 200 mégapixels ni la recharge hyper rapide.

Sommaire

Les Redmi Note 12 Pro+ et Redmi Note 12 Pro représentent les nouveaux smartphones de milieu de gamme les plus sophistiqués du constructeur chinois Xiaomi. Si la plupart de leurs caractéristiques techniques sont identiques, ils diffèrent par leur capteur photo principal, dont la résolution atteint 200 mégapixels sur le Redmi Note 12 Pro+ et par la vitesse à laquelle ils peuvent recharger leur batterie.

Image 3 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quel est le prix du Xiaomi Redmi Note 12 Pro ?

En théorie, trois versions du Redmi Note 12 Pro existent :

  • Avec 6 Go de mémoire et 128 Go d’espace de stockage. Actuellement en promo à 369 chez Boulanger et Fnac / Darty
  • Avec 8 Go de mémoire et 128 Go de stockage
  • Avec 8 Go de mémoire et 256 Go de stockage

En pratique, ces deux dernières ne sont pas commercialisées directement par les enseignes spécialisées nationales, mais par l’intermédiaire de leur place de marché (marketplace), par des vendeurs qui peuvent se trouver à l’étranger.

Il convient bien sur de bien choisir le modèle qui correspond le mieux à ses besoins car il n’est pas possible d’étendre la capacité de stockage grâce à une carte mémoire microSD (alors que c’est le cas sur les derniers Galaxy A de Samsung !).

Le Redmi Note 12 Pro est disponible en trois coloris : blanc, bleu ciel et noir.

Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro, un bon rapport qualité/prix
Image 4 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
  • Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro, un bon...
    217.66€
  • Amazon
    217.66€
  • Rakuten
    168.99€
  • Back Market
    171€
  • Cdiscount
    223.98€
  • Pixmania FR
    232.78€
  • Fnac
    272€
  • Boulanger
    279€
  • E.Leclerc
    299€
  • SFR
    299€
  • Xiaomi FR
    349.90€
  • RueDuCommerce
    387.99€
Plus d'offres
Image 5 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Quelles sont les caractéristiques techniques du Xiaomi Redmi Note 12 Pro ?

Comme on peut le constater, l’équipement du Redmi Note 12 Pro affiche de nombreuses similitudes avec celles du Galaxy A34 de Samsung, lancé il y a quelques semaines lui aussi : même écran, même processeur, même capacité de batterie et capteurs photo très proches. Toutefois, les deux smartphones diffèrent sur quelques points, qui devrait faire pencher la balance pour l’un ou l’autre des modèles, selon les besoins des utilisateurs :

  • Processeur : Mediatek Dimensity 1080
  • Compatibilité 5 G : Oui
  • Ecran : 6,67 pouces OLED, 120 Hz, Full HD+
  • Mémoire : 6 / 8 Go
  • Stockage : 128 / 256 Go
  • Dimensions / poids : 16,3 x 7,6 x 0,8 cm / 187 g
  • Capteurs photos : 50 mégapixels, grand angle 8 mégapixels, macro 2 mégapixels. Selfie 16 mégapixels
  • Batterie : 5000 mAh
  • Recharge filaire : 65 W
  • Etanchéité : IP53
Image 6 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le design

Avec ses coins arrondis et son dos avec des bords biseautés, plus anguleux que ceux de son grand frère (Redmi Note 12 Pro+), qui a misé pour sa part sur des bords arrondis, le Redmi Note 12 Pro arbore un design assez proche de celui du Galaxy A34, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous. Bien sur, le smartphone de Samsung s’avère un peu plus original et sophistiqué puisqu’il ne comporte plus le traditionnel bloc optique, encore présent sur le Redmi Note 12 Pro.

Image 7 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Une autre différence réside dans l’utilisation du revêtement Gorilla Glass 5, à l’avant, pour protéger l’écran des rayures, alors que le dos est également recouvert d’une couche de en verre, ce qui le rend particulièrement brillant. De plus, les traces de doigts sont bien visibles, en particulier sur le smartphone noir… Rappelons que si Samsung a opté pour un dos en plastique mat pour son Galaxy A34, le Galaxy A54 est lui aussi doté d’un dos en verre.

Image 8 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Samsung Galaxy A34 – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide
Image 9 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro vs Redmi Note 12 Pro+ (en haut) – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Le Redmi Note 12 Pro mesure 16,3 x 7,6 x 0,9 cm, pour un poids de 187 grammes. A l’instar de son grand frère, il n’est pas totalement étanche. En effet, sa certification IP53 ne lui procure qu’une légère résistance à l’eau. De quoi utiliser le smartphone sous une petite pluie tout au plus… C’est plutôt normal pour un smartphone vendu moins de 400 €. Une des rares exceptions étant le Galaxy A34 de Samsung qui est certifié IP 67 (il résiste donc à une immersion !).

Image 10 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Si le Redmi Note 12 Pro peut accueillir deux cartes SIM, l’un de ces deux emplacements ne peut toutefois pas recevoir une carte microSD. C’est dommage, car cela aurait pourtant été bien pratique pour étendre facilement la capacité de stockage en cas de besoin (rappelons que les récents Galaxy A34 et Galaxy A54 peuvent embarquer une telle carte mémoire).

Et, alors que la plupart des smartphones dotés d’un écran OLED intègre un lecteur d’empreintes digitales placé sous leur écran, celui du smartphone Xiaomi se trouve sur le côté droit, puisqu’il est intégré au bouton de démarrage.

Enfin, signalons que le smartphone est doté de deux haut-parleurs, qui restituent donc le son en stéréo. Ils délivrent une assez bonne qualité audio, avec une puissance satisfaisante. Et si on désire écouter de la musique ou regarder un film en solo, une prise casque est également présente.

L’écran

Les principales caractéristiques de l’écran du Redmi Note 12 pro sont les même que celles de l’écran du Redmi Note 12 Pro+. La diagonale de sa dalle OLED est de 6,67 pouces. Celle-ci a un format 20:9. Il en résulte donc une définition d’affichage de 2400 x 1080 pixels.

Image 17 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

D’autre part, la fréquence d’affichage maximale est de 120 Hz. On a bien sur la possibilité de forcer la fréquence à 60 Hz, afin d’économiser la batterie lorsqu’on regarde un film ou pour écouter de la musique. Un mode adaptatif est également présent. Appelé mode Par défaut, il permet au système d’exploitation de déterminer automatiquement quelle est la fréquence la mieux adaptée à l’application en cours d’utilisation.

Pour ce qui est des performances de l’écran OLED, si Xiaomi annonce un pic de luminosité de 900 nits, les mesures réalisées par notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus montrent que la réalité est un peu moins satisfaisante. En effet, si on effectue les tests dans le profil d’affichage Standard, on obtient une luminosité maximale de 462 nits (elle était du même ordre sur le Redmi Note 12 Pro+).

Image 18 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Dans ce mode, la température moyenne des couleurs s’élève à 6350 K, se qui traduit un affichage neutre (la valeur idéale souvent recherchée est de 6500 K), et le Delta E moyen mesuré est de 2,1. Cette valeur inférieure à 3 est le gage que les couleurs affichées sont fidèles aux couleurs théoriques idéales.

Si on utilise le profil Intense; la luminosité maximale progresse légèrement pour atteindre 503 nits. Le gain de luminosité est donc moins grand que sur le Redmi Note 12 Pro+, qui est monté à 609 nits dans ce mode. Celle-ci demeure néanmoins dans la moyenne, qui tourne généralement aux alentours de 500 nits…

Image 19 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

La température moyenne des couleurs passe quant à elle à 7459 K (les teintes tirent donc légèrement sur le bleuâtre, ce qui est nettement visible). Enfin, la fidélité des couleurs est encore au rendez-vous, avec un Delta E moyen qui passe à 3,1.

Enfin, comme on aurait pu s’y attendre, le mode Saturé génère des images avec des couleurs encore un peu moins fidèles à la réalité, puisque le Delta E moyen y est mesuré à 3,6 (on voit nettement que les couleurs sont artificiellement boostées afin de paraître plus séduisantes). La luminosité maximale et la température des couleurs restent celles du mode Intense.

Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro, un bon rapport qualité/prix
Image 4 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
  • Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro, un bon...
    217.66€
  • Amazon
    217.66€
  • Rakuten
    168.99€
  • Back Market
    171€
  • Cdiscount
    223.98€
  • Pixmania FR
    232.78€
  • Fnac
    272€
  • Boulanger
    279€
  • E.Leclerc
    299€
  • SFR
    299€
  • Xiaomi FR
    349.90€
  • RueDuCommerce
    387.99€
Plus d'offres

Les performances

Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro est équipé de la puce Mediatek Dimensity 1080, accompagnée de 6 Go de mémoire. Elle s’avère bien adaptée aux smartphones de milieu de gamme, et c’est sans doute pourquoi on la retrouve – entre autres – sur les Xiaomi Redmi Note 12 Pro+ et Samsung Galaxy A34.

Image 21 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble

Le processeur exploite huit cœurs : 2 cadencés à 2,6 GHz et 6 autres fonctionnant avec une fréquence 2.0 GHz. Et force est de constater qu’il assure une excellente réactivité lorsqu’il s’agit de naviguer dans les menus d’Android ou de passer d’une application à une autre.

Les performances graphiques sont assurées par le processeur Mali G68, qui permet de jouer à certains jeux, pas trop exigeants, comme Fortnite, dans d’assez bonnes conditions (animations fluides comportant souvent plus de 30 images par seconde, avec une qualité graphique moyenne).

Image 22 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

À lire aussi : MIUI 15 : les dernières rumeurs à propos de l’interface maison de Xiaomi.

La photo

Contrairement à son grand frère, qui se démarque par son capteur principal de 200 mégapixels, le Redmi Note 12 Pro s’avère plus conventionnel. Ainsi, à l’image du Galaxy A34 de Samsung, il est équipé de trois capteurs, dont un associé à un objectif macro, qui ne sert pas à grand chose il faut le reconnaître ! C’est d’ailleurs vraisemblablement la raison pour laquelle certains constructeurs, comme Apple ou Google s’en passent sans problème sur leurs smartphones. Parfois, c’est le capteur ultra grand angle qui est mis à contribution pour réaliser des clichés en mode macro.

Image 23 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

En raison de son prix relativement contenu, le smartphone ne comporte donc pas de téléobjectif, qui permettrait de se rapprocher de son sujet et de réaliser des photos de bonne qualité, grâce à un zoom optique. Cette option est la plupart du temps réservée aux smartphones plus haut de gamme, beaucoup plus onéreux.

On retrouve donc un capteur principal, signé Sony (IMX766), qui capture des images ayant une définition de 50 mégapixels. Par défaut, les clichés ne sont réalisés qu’en 12,5 mégapixels car le capteur exploite la technologie quad pixel bining (les photosites sont regroupés 4 par 4 afin de capter plus de lumière, dans le but d’offrir une meilleure qualité dans de faibles conditions d’éclairage).

Image 24 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble

D’autre part, ce capteur principal est muni d’un dispositif de stabilisation optique (OIS), qui réduit considérablement les risques d’obtenir des photos floues. Dans les faits, de jour, cet équipement permet d’obtenir des clichés de bonne qualité, précis et avec des couleurs réalistes.

En l’absence d’un téléobjectif offrant un zoom optique, on peut faire appel à un zoom numérique pour se rapprocher de son sujet. Dans ce cas, comme souvent, il est préférable de s’en tenir au plus petit facteur de grossissement possible.

En effet, nous avons constaté, lors de nos tests, que si la qualité des photos générées à l’aide de ce zoom s’avère plutôt satisfaisante avec un facteur de 2x, voire 5x, elle se dégrade sensiblement si on utilise le facteur de grossissement maximal (10x).

Pour compenser l’absence de zoom optique, on peut également demander au Redmi Note 12 Pro de capturer les photos en mode 50 mégapixels. Les images s’avèrent plus douces et bien mieux définies, évidemment. Dès lors, on peut effectuer des recadrages pour obtenir des résultats plus convaincants que si on exploite les images réalisées à l’aide du zoom numérique.

Mais bien sur, il faut y passer un peu de temps pour réaliser l’opération, soit en utilisant l’outil de recadrage de l’application photo, soit à l’aide d’un logiciel de retouche graphique sur PC. Bien sur, cette option est à utiliser avec modération, sous peine de rapidement saturer l’espace de stockage avec des photos ayant un poids trois à quatre supérieur que celui des photos réalisées en 12,5 mégapixels (jusqu’à 20 mégaoctets !).

Malgré la définition relativement modeste du capteur qui lui est associé (8 mégapixels), l’objectif grand angle réalise lui aussi des clichés de bonne qualité.

De nuit, comme c’est quasiment toujours le cas avec des smartphones à ce prix, les choses se compliquent. Ne comptez pas obtenir des clichés de qualité satisfaisante avec l’objectif grand angle. Seul le capteur principal tire son épingle du jeu en utilisant le mode Nuit, en produisant des images plutôt satisfaisantes. Et le zoom numérique demeure exploitable tant qu’on se limite à un facteur 2x.

Image 58 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Capteur principal

Enfin, le troisième capteur arrière, de 2 mégapixels seulement (1600 x 1200 pixels), ne fait pas de miracle lorsqu’il s’agit de saisir des détails infimes grâce au mode macro…

Terminons ce tour d’horizon des facultés photographiques du Xiaomi Redmi Note 12 Pro avec le capteur de 16 mégapixels frontal. Sa définition de 16 mégapixels est légèrement supérieure à celle du capteur associé à l’objectif frontal du Galaxy A34 (13 mégapixels). Mais elle est deux fois moins précise que celle du capteur frontal du Galaxy A54 (un peu plus cher certes !).

Comme on peut le voir sur les exemples ci-dessous, il est souvent préférable d’utiliser le mode HDR lorsqu’on réalise un selfie afin d’obtenir une meilleure qualité. Bon point, par défaut, le mode Portrait, disponible si on désire flouter l’arrière plan pour mettre en valeur la personne photographiée (la force de l’effet de flou peut être ajustée au moment de la pris de vue ou à postériori), ne gomme pas trop de détails dans les cheveux ou la barbe.

Image 71 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Selfie mode HDR

Les vidéo, quant à elles, sont réalisées en 4K, mais avec seulement 30 images par seconde, ou en Full HD jusqu’en 120 ips.

L’autonomie

Le Xiaomi Redmi Note 12 Pro embarque une batterie de bonne capacité, 5000 mAh. Lorsque la luminosité de l’écran est ajustée à 200 nits, et avec une fréquence de rafraichissement de 60 Hz, si on lance le test d’autonomie Modern Office intégré à l’application PC Mark, le smartphone fonctionne pendant 13 heures et 44 minutes. Et, si on active le mode d’affichage en 120 Hz, plus énergivore, l’autonomie repasse à seulement 11 heures et 07 minutes.

Image 78 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble

Si ces autonomies sont plutôt bonnes, elles demeurent toutefois inférieures à celles observées sur le Samsung Galaxy A34 (16 heures en mode 60 Hz et 12 heures et 56 minutes en mode 120 Hz).

En revanche, l’autonomie pour le streaming vidéo est plus satisfaisante. En effet, le niveau de la batterie n’a baissé que de 12 % après avoir lu une vidéo de deux heures sur Netflix (en Wi-Fi). Cela permet d’envisager une autonomie totale, avec une plein charge d’environ 16 heures et 40 minutes.

Image 79 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
Xiaomi Redmi Note 12 Pro – Crédit : Xavier Regord / Tom’s Guide

Cette excellente autonomie s’avère exactement la même que celle que nous avons obtenue lors de notre test du Samsung Galaxy A34, ce qui est tout à fait normal puisque les deux smartphones embarquent les mêmes composants de base (processeur, écran, batterie).

Et pour recharger la batterie du Redmi Note 12 Pro, Huawei fournit un adaptateur secteur USB C d’une puissance de 67 W, qui permet de retrouver 82 % de la capacité totale en seulement une demie heure.

Image 80 : Test Xiaomi Redmi Note 12 Pro : un smartphone abordable et convaincant dans l'ensemble
8,5/10

Xiaomi Redmi Note 12 Pro

  • Xiaomi Smartphone REDMI Note 12 Pro…
    217.66€
  • 217.66€
    Voir l’offre
  • 168.99€
    Voir l’offre
  • 171€
    Voir l’offre
  • 223.98€
    Voir l’offre
  • 232.78€
    Voir l’offre
  • 272€
    Voir l’offre
  • 279€
    Voir l’offre
  • 299€
    Voir l’offre
  • 299€
    Voir l’offre
  • 299€
    Voir l’offre
  • 349.90€
    Voir l’offre
  • 387.99€
    Voir l’offre
Plus d’offres
On aime
  • Bonnes performances
  • Ecran OLED 120 Hz
  • Excellente autonomie en streaming vidéo
  • Qualité des photos de jour
  • Recharge rapide
  • Prise casque
On n’aime pas
  • Qualité photo de nuit
  • Pas de microSD
  • Capteur macro gadgétique
Verdict :

Au final, le Redmi Note 12 Pro de Xiaomi affiche un bon rapport qualité / prix, dans la même veine que le Galaxy A34 de Samsung, mais avec des choix technologiques légèrement différents. Ainsi, le smartphone n’est pas étanche et ne peut pas recevoir de carte microSD, mais il intègre une prise casque, peut recharger sa batterie plus rapidement et dispose d’un capteur photo frontal mieux défini que celui du Galaxy. Pour le reste, il est doté du même processeur que son concurrent, qui procure de bonnes performances, du même écran performant et d’une batterie similaire, de grande capacité, qui permet d’envisager une bonne journée d’utilisation.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !