Accueil » Actualité » Un Prince à New-York : Eddy Murphy obligé d’intégrer un acteur blanc au casting

Un Prince à New-York : Eddy Murphy obligé d’intégrer un acteur blanc au casting

La couleur de peau d’Eddy Murphy n’a jamais été un frein dans sa carrière. Pourtant, en 1998, la Paramount aurait forcé le comédien à intègrer un comédien blanc au casting d’Un Prince à New-York.

Alors que la suite d’Un Prince à New-York sortira sur Amazon Prime dans quelques jours, Eddy Murphy est revenu sur la question de la diversité dans le cinéma américain.

Tout au long de sa carrière, Murphy n’a jamais réellement souffert de sa couleur de peau. « Cela fait 40 ans que je fais des films, et je n’ai jamais été dans l’incapacité d’en faire, car je suis un homme noir. J’ai pu surpasser cela » confie d’ailleurs le comédien. Mais dans les années 90, Murphy a cependant du faire face à un racisme lattant. À l’époque, La Paramount l’a obligé à intégrer un comédien blanc pour les besoins d’Un Prince à New-York.

Image 1 : Un Prince à New-York : Eddy Murphy obligé d’intégrer un acteur blanc au casting
Eddy Murphy et Louie Anderson – Crédit : Paramount

Le personnage de Maurice (Louie Anderson) serait donc dû à la pression du studio. Malgré l’attachement de Murphy à ce personnage, ce dernier reste convaincu que sans cette demande expresse des studios, ce dernier ne serait certainement jamais apparu à l’écran.

L’éternelle question de la diversité

Eddy Murphy en est bien conscient. « Un homme blanc est à la tête de l’industrie, ça a toujours été comme ça » témoigne ainsi le comédien dans une récente interview accordée à Radio Times. A l’époque, la Paramount avait besoin que le spectateur puisse s’identifier, quitte à donner dans une forme de racisme notoire. Il devenait donc indispensable de s’assurer de la présence d’un acteur blanc pour pérenniser le film. Le discours était sans équivoque possible : c’était un comédien blanc ou pas de film !

Murphy porte un regard plus que lucide sur sa carrière et la situation. Malgré quelques navets à son actif, le comédien peut se targuer d’être une référence comique incontournable. Et jamais sa couleur de peau n’aura freiné son parcours et son ambition personnelle. Pourtant, malgré un combat de plusieurs années, les comédiens racisés peinent encore à s’imposer. Et il n’est pas rare que les producteurs imposent aux créatifs de concentrer leur écriture sur des personnages blancs, sans appartenance ethnique trop visible.

Quand des acteurs blancs doublent des acteurs noirs

Sortie en 2020, la bande-dessinée Black-Out a d’ailleurs dénoncé le phénomène. Elle met en scène le destin d’un acteur noir fictif, voyant les portes du succès se fermer devant lui à cause de sa couleur de peau. Le but est simple : dénoncer des productions trop formatés et illustrer le courage des artistes noirs dans une société finalement encore très raciste.

Murphy, pour sa part, entend aider ce combat à se poursuivre. Mais si il n’a jamais perdu la moindre opportunité professionnelle à cause de sa couleur de peau, le comédien veut faire entendre le message. En attendant, les fans pourront enfin retrouver leur idole dans un nouveau volet d’Un Prince à New-York. Le film promet de renouer avec la folie douce de Murphy et ses gags mémorables.

Source : Screenrant