Waze : pourquoi les gendarmes se font volontairement repérer sur les routes

Waze est une application qui permet de signaler la précense de forces de l’ordre sur les routes. Mais certains gendarmes ont décidé de se faire repérer volontairement sur Waze. Pourquoi donc ? L’idée est d’inciter les conducteurs à respecter le code de la route et à prévenir les risques.

Waze police
Waze, le petit logo pour signaler la police © DR

Tout le monde le sait : l’application de navigation Waze permet de signaler la présence des forces de l’ordre sur les routes. Une fonctionnalité qui a longtemps été considérée comme un moyen d’éviter les contrôles routiers ou les radars.

Mais depuis quelques années, certains gendarmes ont décidé de jouer le jeu et de se faire repérer volontairement sur Waze. Leur objectif : sensibiliser les automobilistes au respect du code de la route et à la prévention des risques.

Un décret qui limite les signalements de policiers depuis 2021

En novembre 2021, un décret est entré en vigueur, interdisant de diffuser tout message de nature à signaler la présence des forces de l’ordre sur les services électroniques d’aide à la conduite ou à la navigation par géolocalisation, comme Waze ou Coyote. Google Maps dispose aussi d’une fonctionnalité permettant d’afficher les radars sur la route, mais celle-ci n’est pas disponible dans nos contrées.

Cette interdiction ne s’applique toutefois qu’en cas de contrôles routiers particulièrement sensibles, comme ceux liés à l’alcoolémie, aux stupéfiants ou à la lutte contre le terrorisme. Et elle ne concerne que certaines voies ou portions de voies, à date et heures définies, et dans un rayon maximal de deux kilomètres en agglomération et de dix kilomètres hors agglomération, selon le décret. En revanche, certains pays interdisent purement et simplement les avertisseurs de radars.

Un radar mobile
Un radar mobile © DR

Bref, ce sont les applications de navigation qui sont chargées de supprimer ces signalements lorsqu’elles en reçoivent l’ordre des préfets. Les conducteurs qui signalent une présence policière ne sont pas sanctionnés.

Aujourd’hui, en 2023 et en France, Waze ne signale que les radars fixes, mais certains contrôles peuvent être bloqués par l’application, si les conditions du décret sont remplies. Cela oblige les gendarmes à être plus mobiles sur les axes routiers, mais cela incite aussi les automobilistes à lever le pied, lorsqu’ils voient une pastille indiquant les forces de l’ordre, qui reste active 10 à 15 minutes sur Waze.

À lire : Waze : pourquoi l’application de navigation fait face à une avalanche de notes négatives sur le Play Store

Les gendarmes se font remarquer sur Waze, sur les routes et en ville

Mais certains gendarmes ont choisi une autre stratégie vis-à-vis de Waze. Au lieu de se cacher, ils se font remarquer volontairement sur l’application, en comptant sur les utilisateurs pour les signaler.

C’est le cas depuis août 2021 dans le Pas-de-Calais, où les gendarmes de Lumbres et de Fauquembergues, près de Saint-Omer, ont installé un barrage de contrôle routier en se faisant repérer par les utilisateurs de Waze. « On ne peut plus lutter contre des applications de route type Coyote ou Waze, donc on décide plutôt de les utiliser », confiait alors le capitaine Gavois, à la Voix du Nord.

Un signalement de police sur Waze
Un signalement de police sur Waze © Capture d’écran Waze

Depuis, cette pratique s’est répandue dans d’autres gendarmeries françaises, mais pas toutes. Et elle ne concerne pas seulement les routes, mais aussi les villes. Ainsi, les gendarmes de Marmande (Lot-et-Garonne) utilisent Waze pour planifier leur dispositif dans les rues ou les axes routiers de la ville, ce qui leur fait gagner du temps.

Ils espèrent ainsi que leur visibilité incitera les citoyens à respecter les règles, même si tous n’utilisent pas l’application, comme le montrent les infractions relevées.

Même son de cloche dans l’Hérault, où la gendarmerie utilise l’humour pour diffuser ses messages de prévention et anticiper les comportements à risques, comme lors d’opérations à Maraussan et Lunel. Sur sa page Facebook, elle publie des captures d’écran de Waze, montrant ses points de contrôle, accompagnées de commentaires amusants.

Image 1 : Waze : pourquoi les gendarmes se font volontairement repérer sur les routes
Un commentaire sur Waze © Facebook / Gendarmerie de l’Hérault
logo Waze - GPS, Maps & Traffic

Licence Gratuite

Télécharger Waze – GPS, Maps & Traffic

Playstore : (8695459 votes)

Appstore : (391730 votes)

  • Loisirs, Voyage
  • Développeur Waze navigation
AndroidIosService en ligne

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !