Accueil » Actualité » Windows 11 et 10 : Microsoft confirme les bugs du menu Démarrer

Windows 11 et 10 : Microsoft confirme les bugs du menu Démarrer

Microsoft a officiellement reconnu le bug ennuyant qui touche Windows 11 et 10. Il empêche les utilisateurs de se servir du menu Démarrer et de la barre des tâches. Microsoft n’a pas encore déployé de correctif, mais il a préparé un guide de résolution de ces problèmes.

Depuis quelques jours, plusieurs utilisateurs de Windows 11 et 10 signalent un bug particulièrement ennuyant. Ce bug des systèmes d’exploitation empêche toute interaction avec le menu Démarrer et la barre des tâches. Il est impossible de cliquer sur le menu et de l’ouvrir. Les utilisateurs ne peuvent même pas chercher quelque chose dans la barre des tâches. Le bug touche aussi bien Windows 11 que Windows 10 qui ne sera plus vendu à partir du 31 janvier 2023.

Windows 11
Windows 11 © Microsoft

La semaine dernière, le développeur Barco à l’origine de l’application ClickShare disponible sur Windows avait affirmé que Microsoft était déjà en train de mener l’enquête sur le bug. Le géant de Redmond n’avait cependant rien confirmé jusqu’à présent. Il vient maintenant de reconnaître le bug du menu Démarrer. Un guide de résolution des problèmes du menu Démarrer a même été mis en ligne.

À lire aussi > Windows 11 : attention, la dernière mise à jour de Windows Defender supprime vos raccourcis

Microsoft propose quelques solutions en attendant d’avoir résolu le bug du menu Démarrer

Microsoft a confirmé que le bug touche les utilisateurs exécutant Windows 10 et 11 (les versions entre 20H2 et 22H2). Néanmoins, le bug ne provient pas d’une mise à jour Windows comme c’est souvent le cas. Cette fois-ci, ce sont les clés endommagées de registre qui touchent les applications utilisant l’API Office. C’est donc le cas de l’application ClickShare. Microsoft explique effectivement que le bug peut se produire quand un processus tiers comme ClickShare utilise des API Office sur un ordinateur où Office a été installé via Office ClickToRun.

Un correctif sera bientôt déployé dans une prochaine mise à jour. En attendant, les utilisateurs sont invités à désinstaller les applications qui s’intègrent avec Microsoft Office, Microsoft Outlook et l’application Calendrier. Par exemple, « si Barco ClickShare v4.27.0.x est installé, restaurez, désinstallez ou mettez à niveau pour arrêter la propagation », recommande Microsoft.

Le guide propose également plusieurs scripts à télécharger pour « résoudre le problème lorsqu’il se produit, bien que les scripts ne puissent pas empêcher le problème de se produire à nouveau ». En tout cas, un correctif sera déployé dès que Microsoft aura résolu le problème.

Source : Neowin