[Test] Sony WH-1000XM3 : le Bose QC35 II peut trembler

10/10

Sony WH-1000XM3

325€ > Rakuten
On aime
  • La qualité audio
  • Le réducteur de bruit efficace
  • Le confort et le design premium
  • L’autonomie de 30 heures
  • L’application mobile
On n’aime pas
  • Pas de Bluetooth multipoint
  • Les commandes tactiles à améliorer
Verdict :

Le WH-1000xM3 de Sony compte clairement parmi les meilleurs casques audio aujourd’hui grâce à un réducteur de bruit au top qui va de paire avec des fonctionnalités utiles et une qualité de son exceptionnelle. Le rendu des aigus et des médiums, ainsi que les nombreuses options de personnalisation via l’application Connect, permettent de bénéficier d’une expérience d’écoute immersive dont on peut profiter pratiquement n’importe où. On pensait le QC35 indétronable, ce n’est clairement plus le cas. Le 1000xM3 fait au moins aussi bien que la référence absolue des casques antibruit. Il est désormais plus qu’une alternative. Il ne lui manque plus que la gestion du Bluetooth multipoint (dernier avantage de Bose) pour être parfait.

plus



Les casques avec réduction active du bruit sont de plus en plus populaires. Et si le nom de Bose est sur toutes les lèvres, Sony a également réussi à s’imposer dans sur le segment grâce à des produits comme le WH-1000xM3, la troisième itération de l’excellent MDR-1000X.

Grâce à ses performances audio, son réducteur de bruit amélioré, ses fonctions d’IA et un design sophistiqué, ce casque fera le bonheur des voyageurs et des mélomanes qui veulent être au calme sans pour autant sans compromettre la qualité du son. Cerise sur le gâteau le casque de Sony est un peu moins cher que le Bose QC35 II non sans offrir une meilleure autonomie.

Oui, pour le design et le confort

Les casques audio premium sont l’une des spécialités de Sony comme l’atteste une fois de plus le WH-1000xM3. Ce dernier allie matériaux qualité à un design élégant et luxueux. C’est notamment en design et dans les choix des matériaux que Sony à changé la recette par rapport au M2 sorti l’an dernier. En effet, le simili cuir disparait au profit d’un plastique très agréable (bien que plus salissant). Le casque accueille également des coussinets plus larges et plus confortables ainsi qu’un arceau moins arqué qui le rend moins proéminent vu de l’extérieur. En somme que des changements bien sentis qui font de ce casque un must en terme de confort. 

Les boutons de contrôle sont dissimulés dans les écouteurs. Celui de droite accueille les commandes tactiles, avec le port de charge situé en dessous. Celui de gauche comporte deux boutons physique (Mise en marche/jumelage et annulation du bruit/mode ambiant) avec la prise jack sur le dessous. Vous aurez probablement envie de protéger votre beau casque et pour ce faire Sony fournit un magnifique étui qui vous accompagnera lors de vos déplacements. Celui-ci est suffisamment grand pour accueillir le reste des accessoires dont le câble audio et le câble micro USB. De plus, la fente centrale peut accueillir un adaptateur pour les prises d’avion.

>>> Lire : notre test du Bose QC35 ii

Malgré sa taille et son poids, ce casque offre le même confort que le QC35 de Bose. La matière en peluche et le rembourrage des coussinets ne chauffent pas trop les oreilles et limitent la pression même pendant les longues sessions d’écoute. Nous les avons par exemple utilisés pendant une trajet en avion de 7 heures sans jamais ressentir la moindre fatigue. L’arceau rembourré souple assure un bon ajustement pour éviter tout glissement, et le casque peut être réglé pour s’adapter aux différentes tailles de têtes. Se connecter en filaire n’ajoute pas non plus de poids supplémentaire qui soit significatif.

En revanche, l’encombrement du WH-1000xM3 peut vous inciter à voyager plus léger, surtout si vous avez besoin d’espace supplémentaire dans vos bagages. Mais ce casque est assez compact pour être porté à la main, dans n’importe quel sac ou autour du cou.

Oui et non, pour les commandes tactiles

Ce casque audio prend en charge plusieurs gestes pour contrôler la musique. En glissant le doigt vers la droite/gauche vous pouvez passer à la piste suivante tandis que le volume se contrôle par un glissement vertical. En double-cliquant on accède à la lecture/pause du morceau. On note parfois un certain décalage avec les commandes tactiles et les boutons physiques, notamment quand le réducteur de bruit est activé. Aussi intuitives soient les commandes, Sony a oublié de tenir compte d’une chose : l’écoute filaire en utilisant le câble fourni. Lorsque vous l’utilisez, les commandes tactiles ne fonctionnent plus. On pourra toujours se rabattre sur les commandes de l’appareil auquel le casque est raccordé, mais c’est dommage.

Oui, pour le réducteur de bruit actif qui n’a rien à envier à celui de Bose

Sony n’a pas ménagé ses efforts avec sa technologie de réduction du bruit, intégrant quatre micros – un à l’intérieur et un à l’extérieur de chaque écouteur – pour offrir les mêmes excellentes performances que le modèle précédent. Lors d’un vol de 4 heures, le mode NC a montré toute son efficacité en réduisant au silence le bruit ambiant, qu’il s’agisse d’un nouveau-né sur la rangée opposée ou d’un couple bavard devant.

Le mode « Ambient Aware » est tout aussi impressionnant. Il permet de rediriger les sons alentours vers les écouteurs sans baisser le volume. Cette option est particulièrement utile pour discuter avec quelqu’un ou pour écouter les annonces sonores en avion ou en train (et ainsi éviter de rester de longues minutes dans un train qui a été annulé…) Cette fonctionnalité, qui s’active en couvrant l’oreillette droite avec sa main, est absente chez Bose et permet au casque de Sony de gagner des points.

En revanche le WH-1000xM3 a plus de mal avec le vent. Les micros extérieurs sont sensibles au passage de l’air et ils génèrent des bruits. Les fuites sont également perceptibles à volume élevé comme l’a constaté notre voisin de siège. Ce sont des problèmes courants que l’on retrouve avec la plupart des casques à réduction de bruit, mais on s’attendait à des performances plus en adéquation avec celles du QC35 II.  

Oui, pour la qualité audio de très haute volée

Nous avons testé le WH-1000xM3 avec plusieurs genres musicaux, de la pop au rock en passant par le classique et le Hip-Hop. Le casque restitue un son excellent à tous les niveaux, mettant en valeur un profil neutre axé davantage sur les médiums et les aigus. Le tout avec la signature sonore de Sony qu’on apprécie vraiment et qui est nettement moins marqué que celle de Bose. Sur un album comme « Thriller » de Michael Jackson, le casque de Sony se comporte aussi bien que le QC35 II. On entend distinctement les percussions sur « Wanna Be Startin’ Somethin’ », les synthés ou encore la batterie. Sur « Human Nature » on se régale de la voix bien ouverte de la chanteuse tandis que les médiums sont mis en valeur sur « Baby Be Mine ».

Sony n’a jamais lésiné sur les basses ce qui se confirme avec « Longview » de Green Day ou sur « Empire State of Mind » de Jay-Z et Alicia Keys. Les graves sont puissants et il est possible d’écouter des morceaux à volume élevé sans distorsion. On passe ensuite sur « Love Me Two Times » de The Doors pour profiter de la voix baryton de Jim Morrison avec une bonne profondeur dans le médium. Le casque prend en charge l’aptX HD et les technologies audio propriétaires de Sony (LDAC, DSEE HX et S-Master HX). Toutes sont conçues pour améliorer la qualité du son en boostant les sources compressées. Le résultat se fait immédiatement entendre en écoutant de la musique en streaming à partir d’un smartphone sous Android (9.0). Ces solutions de traitement du son sont absentes du QC35 II.

L’écoute en mode filaire offre des résultats mitigés. Les aigus sont nettement meilleurs, et les voix plus claires, en particulier sur les live. En revanche les graves sont plus présents et dominent les autres fréquences avec un rendu plus brouillon que ce que l’on peut obtenir avec le QC35 II.

Oui, pour l’autonomie de la batterie

Le casque audio de Sony écrase ses concurrents avec sa batterie qui assure jusqu’à 30 heures d’autonomie. C’est 10 heures de plus que le QC35 II en écoute sans fil. Nous avons pu utiliser le WH-1000xM3 8 heures par jour et pendant 3,5 jours avant de devoir le recharger. Cela en passant également des appels sur Whatsapp et en écoutant de la musique en streaming via Spotify.

Le WH-1000xM3 bénéficie de la charge rapide pour bénéficier de 70 minutes d’écoute en seulement 10 minutes de recharge. De plus, le réducteur de bruit s’éteint automatiquement après 5 minutes sans utilisation afin d’économiser la batterie.