Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi

Après de premiers écouteurs true wireless au bon rapport qualité-prix, Nothing fait son retour avec une seconde version, les ear (2) qui, malgré un design assez similaire, bénéficient d’améliorations matérielles et logicielles.

Image 1 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
8/10

Nothing Ear (2)

Même look, nouvelles fonctions pour les écouteurs Nothing

  • nothing ear (2)
    136.81€
  • 136.81€
    Voir l’offre
  • 143.15€
    Voir l’offre
  • 149.99€
    Voir l’offre
On aime
  • La qualité générale du son
  • La suppression de bruit active efficace
  • Les profils personnalisés (audio, ANC)
  • L'étui et les écouteurs plus compacts
  • Le port confortable
  • Le design transparent toujours plaisant
  • La certification Hi-Res
  • La double connexion
On n’aime pas
  • Le prix assez élevé
  • le design qui change peu
  • La gestion de l'ANC depuis l'appli désagréable à l'oreille
Verdict :

Cette deuxième version des écouteurs true wireless de Nothing, les ear (2), ressemble énormément au premier modèle de 2021 ear (1). Cela ne doit pas masquer de véritables nouveautés qui font une apparition bienvenue comme la fonction de double connexion ou le profil d’écoute personnalisé pour une qualité de son améliorée. Globalement, tout séduit sur les Nothing ear (2), de la réduction de bruit à l’autonomie généreuse de ces true wireless, jusqu’à l’étui un peu plus compact qu’auparavant. Seule ombre au tableau, un tarif en forte hausse par rapport au prix de lancement de 2021. Il sera moins facile pour Nothing de se démarquer de produits plus haut de gamme et dont le prix a baissé.

Avec ses écouteurs Nothing ear(1), son tout premier produit, la jeune start-up londonienne fondée en 2021 par Carl Pei (un ancien de OnePlus) avait joué avec succès la carte d’un design transparent et d’un bon rapport qualité-prix. Un design qui avait été repris à l’occasion du lancement de son Phone (1) en 2022. En attendant un Phone(2) pressenti pour l’été, Nothing lance la seconde version de ses écouteurs true wireless, les ear(2).

Image 2 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear 2 – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Nothing apporte avec eux la certification Hi-Res audio et promet, entre autres nouveautés, une qualité audio et une réduction de bruit améliorées. Le design transparent est toujours de la partie pour le plus grand plaisir des aficionados de la marque. La magie peut-elle une nouvelle fois opérer ? Avec son prochain smartphone, Nothing compte proposer un appareil bien plus haut de gamme qu’en 2022. Qu’en est-il de la seconde version de ses écouteurs ? Nous avons pu les tester quelques heures avant leur officialisation, voici ce que nous en avons pensé.

Image 3 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

À quel prix sont lancés les écouteurs Nothing ear 2 ?

Mauvaise surprise du côté du prix, comme on le pressentait les Nothing ear (2) sont annoncés au tarif de 149 euros alors que leurs prédécesseurs avaient bénéficié d’un prix de lancement attrayant en 2021, soit 99 euros. Les prix des composants ont certes augmenté, mais il faut y voir ici plutôt un choix stratégique de Nothing qui veut préserver sa rentabilité. D’ailleurs les ear (1) ont vu récemment leur prix passer de 99 à 149 euros. Si vous comptiez profiter de prix en baisse sur les premiers écouteurs à la faveur du lancement des ear 2, ce sera sans doute compliqué. D’ailleurs, il est prévu que ces derniers remplacent les ear (1) dont Nothing écoule les derniers stocks.

Image 4 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide


Les Nothing ear 2 sont d’ores et déjà en vente sur le site Nothing.tech (ou sont sur le point de l’être). Dès le 23 mars, ils seront disponibles dans quelques boutiques comme le Nothing Store Soho de Londres ou Kith à Paris, puis à partir du 28 mars, chez tous les partenaires de Nothing qu’il s’agisse de sites de e-commerce ou d’enseignes physiques.

Quelles sont les caractéristiques principales des Nothing ear(2)

Les Nothing ear 2 conservent le même look avec leur étui carré et leur design transparent, mais de nouvelles fonctions font leur apparition comme la double connexion. La qualité audio et celle de l’ANC seraient également améliorées, notamment au travers de profils personnalisés.

  • Poids de chaque écouteur : 4,5
  • Dimensions du boîtier : 55,5 x 55,5 x 2.2 mm
  • Poids du boîtier 51.9 g
  • Driver : 11,6 mm dynamique
  • Micros : 3 par écouteur
  • Batterie 485 mAh + 33 mAh par écouteur
  • Autonomie totale annoncée : 36h
  • Compatibilité : Android et iOS
  • Connectivité : Bluetooth 5.3 5.2
  • Fonctions : ANC (jusqu’à 40 dB), mode transparence, double connexion
  • Charge filaire rapide et sans-fil 2,5 W
  • Contrôles par pressions personnalisables
  • Résistance : IP54 (IP55 pour le boîtier)
  • Certification : Hi-Res (codec LHDC 5.0)
Image 5 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Un design plus compact même si cela ne saute pas aux yeux

Avec ses ear 2, Nothing ne réinvente pas la roue. Difficile au premier coup d’œil de distinguer les différences entre les deux étuis de chargement ou même les écouteurs. Et pourtant, ce nouvel étui, au-delà d’une apparence un peu plus premium, gagne environ 20 % en compacité. Il n’est que quelques grammes plus léger (comptez environ 60 g. avec les écouteurs dedans), mais en poche, la différence se fait sentir agréablement. Ceux qui appréciaient le design transparent, mais regrettaient ce boîtier un peu dodu devraient être satisfaits. D’autre part, la résistance aux aléas du temps qui passe est renforcée avec une certification IP54 et même IP55 pour l’étui contre IPX4 auparavant.

Image 6 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) vs Nothig ear (1) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Grosso modo, toujours pas de véritable étanchéité, mais une résistance aux projections d’eau (IP54) qui se double d’une résistance à la poussière. Notez qu’en cas d’intempéries majeures, il vaudra mieux réintégrer les écouteurs dans leur étui, puisqu’il est mieux protégé (IP55). Enfin, les écouteurs restent tout aussi confortables, conservant à peu près le même poids plume. Ils restent notamment bien plus légers que les célèbres Sony WF-1000XM4, et même un peu plus légers que les Apple AirPods Pro de 2e génération, une référence qui fait figure de modèle pour Carl Pei.

Image 7 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Sur l’étui des ear 2 à gauche, le revêtement blanc est lisse contrairement à l’étui des ear (1) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Une ergonomie qui répond à la plupart des attentes

Comme tout constructeur d’écouteurs intra-auriculaires, Nothing fournit différentes tailles d’embouts et même un test d’ajustement depuis l’application, ce qui est plutôt pratique pour ceux qui n’ont pas l’habitude de ce type de dispositif. À l’usage, le port des ear(2) comme celui de leurs prédécesseurs reste très agréable. Les écouteurs savent se faire oublier même après plusieurs heures d’écoute.

Image 8 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Pour le pilotage directement depuis les écouteurs, les commandes tactiles – pas toujours efficace, il est vrai – cèdent leur place à des commandes par pression. On prend le coup très rapidement et comme leur nombre est limité (le mode d’emploi est accessible depuis l’appli Nothing X), on les retient même quasi immédiatement.

On presse une fois la branche entre ses doigts (la gauche ou la droite, peu importe) pour prendre un appel, raccrocher, lire ou mettre en pause son contenu audio. Une double pression permet de refuser un appel ou d’avancer au titre suivant de sa playlist. Une triple pression, enfin, permet de revenir en arrière (au début du titre en cours).

Image 9 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Application Nothing X

Le contrôle du bruit se fait pour sa part au travers d’une pression longue. On peut ainsi passer de l’activation de l’ANC au mode transparence (et vice versa). Précisons qu’il vaut mieux gérer ce passage depuis les écouteurs uniquement (un simple souffle annonce la transition). Le bruit qui signale le passage d’un mode à l’autre depuis l’appli est beaucoup plus désagréable pour les oreilles, surtout à un haut niveau sonore. Vous voilà avertis.
Ces commandes sont personnalisables depuis Nothing X (sauf la première, la pression unique pour prendre un appel notamment). On peut ainsi choisir d’attribuer une des commandes à la gestion du volume ou au lancement de l’assistant vocal.

Une qualité audio plaisante et une réduction de bruit efficace

Pour convaincre l’utilisateur et séduire ses oreilles, Nothing déploie tout un arsenal de technos de pointe avec brio. La marque introduit notamment un profil audio personnalisé pour optimiser le contenu écouté en fonction de chaque individu.

Image 10 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Application Nothing

Le signal audio est ainsi adapté en fonction de vos capacités auditives, et ce au travers d’un test préalable à lancer depuis l’application. Vous indiquez votre année de naissance et l’IA se charge d’analyser vos réponses aux stimuli pour créer un profil personnalisé. La réduction de bruit active bénéficie aussi d’un calibrage au travers d’un test disponible dans l’appli.

Ce type de procédé n’est pas une nouveauté, mais il est certain qu’en général ces « profils personnalisés » sont plutôt l’apanage de produits milieu à haut de gamme, donc souvent plus chers que des produits d’appel à moins de 100 euros.

Quoi qu’il en soit, la qualité audio des Nothing ear(2) conviendra à la plupart des utilisateurs, qu’il s’agisse d’écouter de la musique ou d’avoir une longue conversation par téléphone. Le son est clair et détaillé, bien équilibré. Les basses n’en font pas trop tout en étant présentes. La réduction de bruit active qui peut être accentuée suffit à masque les bruits les plus dérangeants (sans masquer toutefois les masquer complètement) et surtout ce mode reste supportable (sans étourdir) même utilisé pendant plusieurs heures.

Image 11 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Application Nothing

Elle aussi peut être personnalisée pour une efficacité renforcée.
Enfin, avec l’égaliseur présent dans l’appli, on peut jouer sur les graves, les aigus, le renfort de la voix, mais la fonction reste très basique.

L’apparition d’un mode double connexion pratique

Grâce à ce mode, vous pouvez piloter votre musique à partir d’un second terminal, qu’il s’agisse d’un PC sous Windows ou d’une tablette sous Android. Nul besoin d’installer l’appli une nouvelle fois (d’ailleurs Nothing X n’est disponible que pour iOS ou Android, mais pas Windows !). En activant la double connexion, vos ear 2 peuvent être appairés en un instant sur le second terminal. Cela vous permet de piloter aisément vos contenus audio depuis votre PC portable, par exemple, tout en restant averti de vos appels sur votre smartphone. Si vous prenez un appel, la connexion Bluetooth rebascule alors automatiquement sur votre appareil principal. Une fonction pratique qui manquait aux ear(1).

Image 12 : Test Nothing Ear 2, les écouteurs true wireless au design transparent font un retour réussi
Nothing ear (2) – Crédit : Stéphanie Molinier / Tom’s Guide

Une autonomie toujours aussi épatante

Impossible en quelques heures d’utilisation de tester intégralement l’autonomie de la batterie, mais sachez que Nothing annonce jusqu’à 36 heures de lecture au total pour ses ear(2), écouteurs et étui inclus, soit deux de mieux qu’avec les ear(1). Avec l’ANC, ce résultat tombe à 22,5 heures. Comptez, selon la marque, jusqu’à 6 heures d’autonomie avec les écouteurs seuls ou 4h avec l’ANC.

En pratique, bien sûr, ces chiffres varient en fonction de différents facteurs comme le volume plus ou moins élevé. Pour notre part nous avons relevé une autonomie d’environ 3h30 avec les écouteurs, ANC activé et d’environ 5h30 sans ANC. Nous sommes parvenus pendant la durée du test à faire 4 charges presque complètes et il restait 30 % dans l’étui au moment où nous écrivions ces lignes. On ne doit donc pas être trop loin du compte annoncé par Nothing !

Nous avons également apprécié lors de ce test la charge rapide des écouteurs lorsqu’ils sont dans leur étui. Nous sommes par exemple passés de 10 à 60% d’autonomie en à peine plus de 15 minutes. Selon Nothing, 10 minutes de charge du boîtier au travers du câble USB type-C fourni redonneraient aux écouteurs jusqu’à 8 heures d’autonomie (sans ANC). Vous pouvez partir en Week-end sans stresser, même si vous faites du camping !

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !