Marvel : 19 films de super-héros passés au crible

L’incroyable Hulk (2008)

Date de sortie : 23 juillet 2008
Réalisateur : Louis Leterrier
Acteurs : Edward Norton, Liv Tyler, Tim Roth
Phase : I

Le pitch de L'incroyable Hulk

Caché au Brésil, le scientifique Bruce Banner tente de trouver un remède à la « maladie » qui le ronge dès qu’il se trouve en situation de stress. Car Bruce a été exposé à une très forte dose de rayons gamma, qui ont modifié son ADN et l’ont transformé en un géant de jade appelé Hulk. L’armée américaine le retrouve et le prend en chasse, mais le scientifique parvient à s’échapper et retourne sur le sol américain. Dans le même temps, un autre homme, nommé Emil Blonsky, acquiert lui aussi les pouvoirs d’un monstre grâce au sang synthétisé de Bruce Banner. Baptisé, Abomination, il n’aura alors de cesse que de traquer Hulk pour lui réduire au néant.

La scène inoubliable ? La course poursuite dans les favelas

Si ce film n'a rencontré le même succès qu'Iron Man sorti la même année, il contient pourtant une séquence mémorable. Au tout début du film, Bruce Banner est poursuivi dans les favelas par l'armée américaine. Une scène-choc qui dure près de 10 minutes et qui a été réellement tournée dans une favela de Rio de Janeiro. Cette scène mérite à elle seule de voir le film au moins une fois si vous ne l'avez jamais fait.

Le personnage qui a le plus de classe ? Bruce Banner

Avant que Mark Ruffalo ne vienne incarner le titan de jade sur grand écran dans les Avengers, il y a bien évidemment eu Lou Ferrigno (dans la série TV), mais aussi Edward Norton. C'est bien lui qui campe ici le docteur Bruce Banner, un Bruce Banner meurtri, délirant et parfois totalement incontrôlable. Et il s'en sort plutôt bien. Et s'il avait continué à incarner Hulk au cinéma, on ne s'en saurait pas plaint.

Le personnage qu’on aurait aimé oublier ? Abomination

Alors que Hulk s'en tire très bien (bien mieux que le Hulk du film éponyme de 2003, il va sans dire), on ne peut pas en dire autant de son antagoniste dans ce film. Abomination, qui est pourtant un personnage redoutable dans les comics, n'est pas franchement à la hauteur et indigne de rentrer dans la cour des grands méchants. Même Tim Roth, son acteur, semble ne pas vraiment y croire, c'est plutôt dommage.

La réplique à retenir ?

« Betty Ross : Ça va faire une trotte jusque là-bas.
On irait plus vite en métro.
Bruce Banner : Moi dans un tube en métal sous terre avec des centaines de gens dans la ville la plus hostile du monde ? Betty Ross : Oui... Prenons un taxi. »

Une anecdote de tournage ?

Lors de leur confrontation, Hulk donne un gros coup de tête à Abomination. Jusqu'ici, rien d'anormal, sauf qu'il s'agit d'un petit clin d'oeil de la part du réalisateur (il l'a lui même reconnu). Louis Leterrier fait en effet allusion à un événement bien réel et survenu deux ans plus tôt : le coup de tête de Zinédine Zidane, lors de la coupe du monde de football à Berlin. Le capitaine de l'équipe de France avait alors asséné un coup de tête au thorax du joueur italien Marco Materazzi.

Bonus : le gadget le plus cool ?

Rompu à l'exercice des petites statues de qualité, le fabricant Kotobukiya nous livre ici une splendide figurine du titan de géant. Un petit prix pour un article de bonne qualité, qui saura peut-être se trouver une place de choix sur l'une de vos étagères au travail (pourquoi pas ?) ou à votre domicile.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
2 commentaires
Commenter depuis le forum
    Votre commentaire
  • testrapid18
    Woah, seems good!
  • chermositto
    le tout c'est de trouver un public. Et cela a l'air de fonctionner. Par exemple les gardiens de la galaxie II avec l'espèce de petit arbre progéniture du grand . "bébé groot".
    J'avais trouvé cela complètement stupide et ce n'est pas moi qui m'identifierait à ce morceau de bois qui veut singer un vrai bébé donc humain par définition ?
    On met bien dans la tête des gens que le système bonobos est la perfection adaptée à l'espèce humaine ...
    En plus normalement Marvel ce sont des aventures épiques pas une garderie pour n'importe quoi.
    D'un autre coté AVATAR qui a rapporté des dizaines de milliards est pour moi le film le plus minable et sans intérêt, sans originalité, avec un scénario lamentable. Des larmes synthétiques sur commandes.
    Et c'est pas Mickey qui relève le niveau
    Donc oui le tout est de vendre ce qu'on produit.