Accueil » Actualité » Covid-19 : le port du masque n’impacte pas la respiration lors d’une activité physique

Covid-19 : le port du masque n’impacte pas la respiration lors d’une activité physique

Le port du masque pendant la pandémie de Covid-19 n’impacte en rien la respiration pendant une activité physique. Ce n’est pas agréable, mais les chercheurs ont rapporté qu’il ne modifie pas le flux d’oxygène et de dioxyde de carbone.

Un homme en tenue de sport portant un masque
Un homme en tenue de sport portant un masque – Crédit : ResproPolska / Pixabay

Le port du masque est devenu obligatoire dans de nombreux pays à travers le monde à cause de la pandémie de Covid-19. En France, il faut porter un masque dans les lieux publics clos, les transports en commun, les magasins, les bars et restaurants, etc. Ces deux derniers lieux font d’ailleurs partie des endroits où le risque de contamination est le plus élevé. Le port du masque est également obligatoire dans la rue en fonction des villes. C’est l’une des mesures prises par les autorités sanitaires pour endiguer la propagation du coronavirus. À lui seul, le masque réduit de 65 % les risques d’infection. Cependant, un mythe selon lequel le masque nuit à la respiration pendant l’activité physique circule depuis quelque temps. Des chercheurs viennent de le démystifier.

Les sensations de manque d’air causées par le port du masque n’ont aucun rapport avec la respiration

Une équipe de chercheurs américains et canadiens ont publié leur étude dans le journal médical The Annals of the American Thoracic Society. Ils ont expliqué que les sensations de dyspnée (sensations de manquer d’air) peuvent effectivement arriver plus fréquemment lorsque vous portez un masque. Néanmoins, ce n’est qu’une sensation. Le masque en lui-même ne diminue pas considérablement la fonction pulmonaire. Vous pouvez donc porter un masque pendant une activité physique intense sans nuire à votre respiration.

Il y a quand même une exception. Les personnes atteintes d’une maladie vasculaire pulmonaire grave peuvent avoir des sensations de dyspnée suffisamment importantes pour gêner l’activité physique. En effet, n’importe quelle résistance à la respiration, ici le masque, ou une modification des gaz du sang peuvent entraîner cette sensation de manque d’air. Bien entendu, ces personnes ne doivent pas non plus négliger le port du masque. Comme l’a expliqué la Dr. Susan Hopkins qui a dirigé l’étude, « ces personnes courent de grands risques si elles contractent la Covid-19 ». D’ailleurs, des chercheurs ont récemment découvert que les patients sévèrement malades de la Covid-19 avec des complications pulmonaires présentent des anticorps qui désactivent les interférons pourtant essentiels dans la lutte du système immunitaire contre le SARS-CoV-2.

Enfin, il est vrai que le port du masque peut se révéler vraiment inconfortable pendant l’activité physique. Dr. Susan Hopkins a précisé que : « vous pouvez inhaler de l’air plus chaud et plus riche en CO2 ». Le masque peut également vous faire transpirer du visage, mais il n’a aucun impact sur votre fonction cardio-respiratoire. Le manque d’air n’est donc qu’une sensation, pas une réalité.

Source : ScienceDaily