Accueil » Actualité » Covid-19 : porter un masque réduit de 65 % les risques d’infection au coronavirus

Covid-19 : porter un masque réduit de 65 % les risques d’infection au coronavirus

Alors qu’une éventuelle deuxième vague de coronavirus inquiète les scientifiques, la vigilance et les mesures de sécurité ne doivent pas être relâchées. Le port du masque n’est pas non plus à négliger. Il permet de réduire de 65 % les risques d’infection.

Image 1 : Covid-19 : porter un masque réduit de 65 % les risques d’infection au coronavirus
Crédit : Polina Tankilevitch / Pexels

Face à la pandémie de Covid-19, dont une seconde vague pourrait être en approche, il est vital de se protéger et protéger les autres. Le meilleur moyen est de respecter les gestes barrières et faire du port du masque une habitude. Bien entendu, pour ce dernier, il faut aussi faire attention au modèle choisi, tous les matériaux n’ayant pas la même efficacité.

Depuis la fin de la quarantaine, la population se regroupe dans les espaces publics, déjeune au restaurant, prend les transports en commun, etc. Toutes ces activités présentent un risque d’infection élevé au coronavirus si les mesures de sécurité ne sont pas appliquées. Aux États-Unis et même en France, les autorités remarquent un relâchement général dans le port du masque et le respect des gestes barrières.

Le masque protège la personne qui le porte et les autres aux alentours

Selon le directeur des maladies infectieuses pédiatriques de UC Davis Children’s Hospital en Californie, Dean Blumberg, le port du masque est un élément très important pour lutter contre la propagation du Covid-19. Comme l’a rapporté Fox News, il explique que : « nous savons que non seulement le port d’un masque empêche la personne le portant de le transmettre à d’autres, mais le port du masque protège la personne qui le porte ». La théorie selon laquelle certaines personnes justifient le fait de ne pas porter de masque car il ne devrait être utilisé que par les malades est donc totalement fausse, d’après Dean Blumberg.

En réalité, le port du masque est probablement sous-estimé. Pourtant, il a réellement les capacités de limiter les risques d’infection. Dean Blumberg a affirmé que même le masque chirurgical rectangulaire standard réduit le risque d’infection au coronavirus de 65 % pour la personne qui le porte. « Tout le monde devrait porter un masque. Les gens qui disent : ‘je ne crois pas que les masques fonctionnent’, ignorent les preuves scientifiques. Ce n’est pas un système de croyances. C’est comme dire : ‘je ne crois pas à la gravité’ », a martelé le médecin à l’occasion d’une diffusion en direct intitulée UC Davis Live : Coronavirus Edition.

Covid-19 : au Japon, il est maintenant interdit de crier dans les montagnes russes

La distanciation sociale et les gestes barrières sont tout aussi importants

Bien entendu, le port du masque ne doit pas être la seule mesure préventive. La distanciation sociale est toujours à respecter car elle permet de réduire de 90 % les chances de transmission. Combinés, la distanciation sociale et le port du masque aident réellement à lutter contre la propagation. Les gestes barrières tels que se laver les mains, ne pas toucher à son visage, etc. ne doivent pas être oubliés. A côté de cela, et on ne peut s’en passer, tirer la chasse d’eau des toilettes augmente la propagation du virus.

Pour résumer, les gouttelettes contaminées sont des particules visibles qui sont facilement bloquées par un masque. En revanche, les aérosols sont des particules extrêmement plus fines qui peuvent traverser les matériaux utilisés par le masque. De plus, elles peuvent survivre en suspension dans l’air pendant quelque temps. C’est pour cette raison que la distanciation sociale et la ventilation de l’air jouent également un rôle très important pour réduire les risques d’infection au coronavirus.

Source : BGR