Accueil » Actualité » Covid-19 : Netflix réduit la qualité des vidéos pour sécuriser le télétravail

Covid-19 : Netflix réduit la qualité des vidéos pour sécuriser le télétravail

La Commission européenne craint une saturation d’internet avec l’augmentation du trafic sur les plateformes de divertissement pendant la période de confinement. Netflix a accepté de réduire la définition de ses contenus pendant les trente prochains jours.

Mise à jour : Netflix a finalement répondu présent à l’appel du commissaire européen Thierry Breton. La plateforme de streaming va réduire la qualité de ses contenus en Europe pendant les trente prochains jours pour éviter de saturer le réseau, et sécuriser l’accès à internet des télétravailleurs. La réduction du débit vidéo devrait mener à une baisse du flux global de 25 %.

Netflix a décidé de commencer à réduire les débits sur tous nos flux en Europe pendant 30 jours. Nous estimons que cela réduira le trafic Netflix sur les réseaux européens d’environ 25 % tout en garantissant un service de bonne qualité à nos abonnés.

Source : The Verge

Article originel du 19 mars 2020

Image 1 : Covid-19 : Netflix réduit la qualité des vidéos pour sécuriser le télétravail
Crédit : PXHere

Les mesures de confinement prises en Europe et dans le monde provoquent inévitablement une augmentation majeure du trafic internet. Ceux qui le peuvent sont invités à travailler de chez eux, et pour tromper l’ennui, le jeu en ligne, et les services de streaming vidéo sont largement sollicités. Steam bat notamment tous ses records en atteignant 20 millions d’utilisateurs simultanés en période de pointe.

Cependant, parmi les plateformes de divertissement, ce sont surtout les services de SVoD qui sont les plus gros consommateurs en termes de bande passante. La fédération française des télécommunications se tient d’ailleurs prête à limiter l’accès à Netflix et YouTube au profit du télétravail. Une idée reprise par la Commission européenne qui tente de trouver des solutions pour assurer la bonne marche du travail à distance.

Cinéma et Covid-19 : les films sortiraient en VOD si la fermeture des salles persiste

L’Europe invite les plateformes de divertissement à prendre leurs responsabilités

Les géants d’internet estiment que l’infrastructure réseau peut supporter la charge supplémentaire de trafic dû à la pandémie de Covid-19. La Commission européenne ne semble pas en être aussi convaincue, et se prépare à une éventuelle saturation d’internet qui paralyserait les télétravailleurs. Hier, Thierry Breton, l’un des commissaires en charge de la politique numérique, a alerté les plateformes de divertissement et les entreprises de télécommunication de leur « responsabilité commune de prendre des mesures pour assurer le bon fonctionnement d’internet ». L’UE invite notamment les services de streaming à limiter la définition de leur contenu.

Netflix estime être prêt en cas de congestion du réseau

La loi européenne dite de « neutralité d’internet » interdit aux opérateurs de favoriser ou de limiter la bande passante dédiée à un service. Il appartient donc aux entreprises d’adopter une attitude responsable. Netflix partage les inquiétudes de la Commission européenne. La firme souligne néanmoins qu’elle propose déjà des outils pour permettre aux opérateurs de soulager le réseau principal en stockant une partie de sa bibliothèque au plus près des consommateurs. Une position qui doit faire grincer des dents certains fournisseurs d’accès qui reprochent aux services de streaming de profiter gratuitement de leur réseau.

Enfin, Netflix estime que sa technologie de « streaming adaptatif » est déjà en mesure d’ajuster la qualité d’un flux vidéo en fonction de la bande passante disponible de ses clients. Thierry Breton aurait sans doute préféré que Netflix et les autres services proposent des solutions préventives plutôt qu’en réaction à une situation de saturation.

Télétravail : logiciels, connexion Internet, matériel, comment s’organiser avec les moyens du bord ?

Source : Financial Times