Accueil » Actualité » Diablo Immortal : le nouveau PDG de Blizzard défend les microtransactions du jeu free-to-play

Diablo Immortal : le nouveau PDG de Blizzard défend les microtransactions du jeu free-to-play

Diablo Immortal est un free-to-play qui mise sur les microtransactions plutôt invasives. Mike Ybarra, le nouveau PDG de Blizzard, défend la monétisation qui « arrive à la fin du jeu », selon lui. Il assure qu’elle ne gâche pas l’expérience.

En dépit de la sortie controversée de Diablo Immortal et de la polémique concernant son aspect pay-to-win, Mike Ybarra qui est le nouveau PDG de Blizzard se félicite du lancement. Et pour cause, le jeu hack ‘n’ slash sorti le 2 juin dernier cartonne sur Android, iOS et PC. Il est sous le feu des critiques, mais arrive tout de même à rapporter au moins 1 million de dollars par jour à Blizzard. C’est la preuve que le modèle pay-to-win fonctionne très bien pour Diablo Immortal.

Diablo Immortal
Diablo Immortal – Crédit : Blizzard Entertainment

Mike Ybarra a eu l’occasion de revenir sur le lancement de Diablo Immortal lors d’une interview accordée au Los Angeles Time. Il est le nouveau PDG de Blizzard depuis février suite à la restructuration du studio de développement. Pour lui, les microtransactions ne gâchent pas l’expérience du jeu. On n’oublie cependant pas le streamer Quin69 qui a dû dépenser 15 000 € pour obtenir une gemme légendaire 5 étoiles.

Vous pouvez faire 99,5 % de Diablo Immortal sans payer, assure le PDG de Blizzard

Mike Ybarra a affirmé que les joueurs peuvent « littéralement faire 99,5 % de tout le jeu » gratuitement sans dépenser un seul centime. Cela ne les empêche pas d’obtenir une « expérience Diablo » complète comme les joueurs qui n’hésitent pas à passer à la caisse.

 Le PDG de Blizzard a d’ailleurs précisé plus tard par mail que la vaste majorité des joueurs de Diablo Immortal n’ont pas dépensé un seul centime en jeu. Il n’a cependant pas donné plus de détails ni même confirmé si ces joueurs y jouent régulièrement ou s’ils ont déjà désinstallé Diablo Immortal par exemple.

De plus, Mike Ybarra a ajouté au Los Angeles Time que : « la monétisation arrive à la fin du jeu. La philosophie a toujours été d’avoir un excellent gameplay et de s’assurer que des centaines de millions de personnes peuvent parcourir toute la campagne sans aucuns frais. De ce point de vue, je me sens vraiment bien vis-à-vis de cette introduction à Diablo ». Diablo Immortal peut effectivement être considéré comme une introduction à la célèbre franchise. C’est l’occasion pour certains joueurs de découvrir gratuitement l’univers et les mécaniques de jeu.

Pour les autres joueurs qui ne veulent pas s’approcher des microtransactions, ils peuvent patienter jusqu’à la sortie de Diablo 4 l’année prochaine. Blizzard a d’ailleurs déjà confirmé que le prochain opus de la franchise ne sera pas un pay-to-win comme Diablo Immortal.

Source : Kotaku