Émulateurs Nintendo Switch : Discord ferme brusquement les serveurs et sème le trouble

Discord a récemment pris des mesures radicales contre les émulateurs Switch Suyu et Sudachi, fermant leurs serveurs et bannissant définitivement les comptes de leurs développeurs principaux. Une décision opaque.

Nintendo Switch

Discord a récemment pris des mesures radicales contre les émulateurs de Nintendo Switch : Suyu, qui avait été banni par Nintendo et Sudachi, fermant leurs serveurs et bannissant définitivement les comptes de leurs développeurs principaux. Le flou entoure cependant cette décision, et Discord refuse de justifier clairement son action.

Discord frappe fort sur les émulateurs Switch : bannissements et fermetures de serveurs

Ces fermetures font suite à la victoire juridique de Nintendo contre Yuzu, un autre émulateur Switch. Contrairement à Yuzu, Suyu et Sudachi étaient des forks, c’est-à-dire des versions modifiées du code original. Les développeurs de Suyu et Sudachi affirment avoir modifié le code pour éviter d’enfreindre les droits d’auteur de Nintendo.

Selon Discord, la fermeture serait liée à des violations de droits d’auteur et respecterait une ordonnance du tribunal. Pourtant, plusieurs zones d’ombre subsistent. D’abord, il n’est pas certain qu’une demande officielle de retrait DMCA ait été déposée. Ensuite, le bannissement permanent et la suppression totale des serveurs semblent disproportionnés par rapport à la politique habituelle de Discord en cas de première infraction.

Les développeurs de Suyu et Sudachi n’ont reçu que des messages vagues accusant un partage de contenu contrevenant à la propriété intellectuelle. Discord justifie son action par une procédure DMCA standard, mais celle-ci porte habituellement sur du contenu précis et non sur des communautés entières. De plus, la procédure standard prévoit la possibilité de contester le retrait, ce qui n’a pas été possible ici.

À lire : iPhone : les émulateurs enfin disponibles sur l’App Store pour les fans de retrogaming

Il est possible que des éléments piratés (clés de chiffrement, firmware, jeux) aient été partagés sur ces serveurs, mais sans preuve, on ne peut l’affirmer. De plus, l’ordonnance du tribunal obtenue par Nintendo ne vise pas la fermeture de communautés tierces, à moins qu’elles ne soient directement liées aux développeurs de Yuzu, ce qui n’a pas été démontré.

Si les plateformes comme Discord ont le droit de ne pas héberger certains contenus, la justification actuelle de Discord est opaque. On peut se demander si l’entreprise n’a pas simplement voulu se débarrasser de ces communautés d’émulateurs en supprimant leurs canaux de communication.

Cette décision a des conséquences importantes : certains développeurs de Suyu ont quitté le projet, et l’avenir de l’émulateur est incertain. Le développeur de Sudachi, quant à lui, poursuit ses activités.

Nintendo ne s’arrête pas aux émulateurs et s’attaque également aux outils qui les facilitent. L’entreprise a envoyé des demandes de retrait DMCA à GitHub pour supprimer des forks de Sigpatch Updater, ainsi que des logiciels permettant d’obtenir des clés de chiffrement pour Switch.

logo Discord

Licence Gratuite

Télécharger Discord

Playstore : (5689712 votes)

Appstore : (306599 votes)

  • Jeux, Communication
  • Développeur Hammer & Chisel Inc.

WindowsMacosAndroidIosLinuxService en ligne

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !