Accueil » Actualité » Espace : un débris de fusée russe a percuté un satellite chinois

Espace : un débris de fusée russe a percuté un satellite chinois

Au mois de mars, le satellite chinois militaire Yunhai 1-02 s’est soudainement brisé alors qu’il était en orbite basse de la Terre. Selon de nouvelles informations, il a été percuté par un débris de fusée russe qui a été lancée en septembre 1996.

Les débris spatiaux en orbite autour de la Terre commencent à sérieusement poser problème. Une collision entre des débris et des engins spatiaux peut facilement tourner à la catastrophe. Il y a quelques mois, un débris spatial a même frappé le bras de l’ISS qui a échappé de peu à la catastrophe. L’orbite basse de la Terre est trop encombrée par ces débris, mais la situation n’est pas encore près de s’améliorer.

Un satellite en orbite autour de la Terre
Un satellite en orbite autour de la Terre – Crédit : NASA / Unsplash

En mars, le satellite chinois militaire Yunhai 1-02 lancé en septembre 2019 s’est soudainement brisé. Le 18 SPCS (18 Space Control Squadron) avait confirmé « la rupture de Yunhai 0-02 ». Le satellite chinois aurait pu être délibérément détruit ou même être victime de dysfonctionnement. Néanmoins, de nouvelles preuves suggèrent qu’il a été lui-même percuté par un débris spatial.

La première grosse collision spatiale en 10 ans

Jonathan McDowell qui est chercheur au Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics a rassemblé toutes les informations que nous avons sur le satellite chinois afin d’expliquer ce qu’il s’est passé. Il en a fait un thread sur Twitter que vous pouvez retrouver ci-dessous.

En fouillant dans le catalogue de Space-Track.org qui est mis à jour avec toutes les données du 18 SPCS, Jonathan McDowell a remarqué quelque chose d’étrange. Le débris spatial 1996-051Q (48078) est noté comme étant « entré en collision avec un satellite ». Cependant, ce n’est pas tous les jours qu’une telle annotation est ajoutée. Jonathan McDowell a donc continué ses recherches. Il a ainsi découvert que ce débris appartenait à la fusée russe Zenit-2. Elle a décollé en 1996 pour mettre en orbite le satellite de renseignement d’origine électromagnétique Tselina-2.

De plus, le débris de la fusée russe est passé à 1 km du satellite chinois le 18 mars 2021. Au même moment, le 18 SPCS a rapporté la destruction du satellite Yunhai 1-02. Cette collision a créé 37 nouveaux débris spatiaux, mais « il y en a probablement plus » selon Jonathan McDowell. D’ailleurs, le chercheur a révélé que c’est « la première collision orbitale majeure confirmée en une décennie ».

Le constat est d’autant plus inquiétant qu’aucune solution efficace n’a été mise en place pour débarrasser l’orbite terrestre des millions de débris spatiaux. En effet, les débris s’amoncellent plus qu’ils ne se détruisent. Néanmoins, l’ESA a prévu de lancer la mission CleanSpace-1 en 2025. L’objectif sera de récupérer un débris de 100 kg qui sera ensuite détruit par l’atmosphère.

Source : Gizmodo