Accueil » Test » Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Image 2 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible
8/10

Huawei P Smart Z

211€ > Darty
On aime
  • L’autonomie
  • Le prix vraiment attractif
  • Le capteur frontal extractible
  • Enfin un port USB-C sur un appareil d'entrée de gamme Huawei
On n’aime pas
  • L’absence de mode à une main
  • La qualité de la photo parfois trop juste
Verdict :

Certes, le P Smart Z souffre de quelques défauts, comme le mode à une main qui a été purement et simplement oublié. Néanmoins, l’appareil s’en tire très bien en termes puissance, de design, de surface d’affichage disponible (merci la caméra extractible) et surtout… De positionnement tarifaire ! Difficile de trouver mieux à ce prix.

plus

P30, P30 Pro, P30 Lite, P Smart+ 2019… : ces derniers mois, Huawei n’a pas arrêté de sortir de nouveaux modèles de smartphones. Jusqu’à ce que l’administration américaine vienne lui mettre des bâtons dans les roues et interdise aux entreprises américaines de commercer avec le géant chinois. Actuellement, toutes les sorties de nouveaux produits sont en stand-by, que ce soit du côté de la téléphonie (pas de Mate X avant septembre) ou du monde des PC. Huawei sortira-t-il désormais des smartphones sous son propre OS ou parviendra-t-il à trouver un accord avec les États-Unis, afin que tout le monde y trouve son compte ?

En attendant que les choses se règlent, force est de constater que la plupart des smartphones Huawei constituent souvent une valeur sûre en termes de puissance, d’autonomie, de design et de prises de vue. Le test du P30 Pro, sorti en mars dernier, en est un bon exemple, lui qui se retrouve en tête de notre guide sur les meilleurs smartphones de 2019. C’est pourquoi nous avons donc pris le parti de tester malgré tout l’un des modèles les plus récents de la marque, le P Smart Z. Chose que nous n’avions pas faite, non pas par désintérêt de la marque, mais tout simplement par manque de temps (note aux constructeurs : « arrêtez de sortir de nouveaux modèles tous les quatre matins, plus personne n’arrive à suivre »).

Image 3 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Peu d’informations avaient fuité jusqu’à l’officialisation de ce smartphone et pourtant, l’appareil est en soi une grande première pour Huawei. Il s’agit du premier téléphone de la marque bénéficiant d’une caméra rétractable pour les selfies. Si l’on a déjà vu cette technologie chez les concurrents, et notamment sur le Mi Mix 3 de Xiaomi ou encore le Find X d’Oppo, Huawei n’avait jamais proposé un appareil offrant un tel dispositif. Principal intérêt de la chose : offrir une plus grande surface d’affichage. En marge des classiques P30 Lite et P Smart+, Huawei nous propose donc un appareil de grande taille et avec caméra rétractable, le tout à un tout petit prix.

Alors que vaut ce nouveau smartphone et quelle place peut-il se trouver face à la concurrence ? On craque ou pas pour le P Smart Z de Huawei ?

Oui, pour son look et son capteur photo rétractable

Plutôt classe avec son dos coloré et en dégradé, ce smartphone se range néanmoins dans la catégorie « grande taille ». Avec ses 197 grammes et son écran de 6,59″, le P Smart Z s’approche de ce que l’on trouve en termes de poids et de taille chez les petites tablettes. Ses bords arrondis le confèrent néanmoins une belle prise en main. Le capteur d’empreinte digitale est situé au dos du téléphone, là où l’on trouve aussi un double capteur photo.

À l’avant en revanche, point de capteur à seflies… Rien d’apparent, tout du moins. Car, comme évoqué en introduction, ce smartphone dispose d’une petite caméra frontale extractible à volonté. Selon Huawei, ce capteur est capable de résister à une pression maximale de 12 kg. Côté endurance, ce dispositif peut coulisser au moins 100 000 fois, ce qui lui assure une belle longévité (près de 5 ans ½ à raison de 50 activations par jour).

Image 4 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Cette dissimulation du capteur frontal dans un petit tiroir coulissant permet de profiter d’une plus grande surface d’écran que sur un smartphone traditionnel : on dispose en effet de plus d’un rapport taille d’écran / taille total de plus de 84%. Idéal pour visionner une vidéo streamée et pour jouer sans être « dérangé » par un trou dans l’écran ou des bandes noires disgracieuses. Bien évidemment, au vu du tarif de l’appareil, pas d’écran Oled, mais une dalle IPS LCD classique offrant une définition de 1080 x 2340 pixels.

On trouve également sur l’appareil un port USB-C et une prise jack 3,5 mm. Là encore, il s’agit d’un bon point pour qui souhaite profiter d’une sortie audio filaire, tout en rechargeant son téléphone (par exemple).
En définitive, le design de l’appareil est plutôt réussi, à défaut d’être totalement révolutionnaire. Huawei se contente d’appliquer une formule qui marche en termes de coloris et que l’on a déjà vue sur ses précédents appareils, ou sur ceux de sa filiale Honor. En revanche, l’intégration du capteur photo avant dans un petit tiroir coulissant est un réel plus.

Image 5 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Oui, pour sa puissance…

Pour faire battre le cœur de son appareil, Huawei a intégré un Kirin 710F, une update du processeur qui équipe déjà le P30 Lite, le P Smart 2019, le Honor 8X, le Honor 20 Lite, etc. Côté mémoire, on ne profite « que » de 4 Go de RAM. On dispose également de 64 Go d’espace de stockage, espace que l’on peut accroître via une carte microSD. Encore une fois, étant donnée le positionnement tarifaire de l’appareil, on ne pouvait raisonnablement pas espérer davantage, mais cela fait amplement l’affaire pour un usage classique.

Et donc, que valent les performances du Kirin 710F ? Si on les compare à celles du 710, on n’y gagne vraiment pas grand-chose. On y perd même quelques points sous 3DMark / Sling Shot Extreme – OpenGL ES 3.1. Mais on y gagne un peu sous Geekbench en single-core. Bref, pas de quoi changer la donne.

Nos conclusions en ce qui concerne ce processeur sont identiques à celles que nous avions formulées à l’égard du 8X ou du P30 Smart 2019 : au quotidien, aucun ralentissement n’est à prévoir. Sans égaler le Snapdragon 710 de Qualcomm, mais tout en s’en approchant quand même, l’appareil fonctionne à merveille quand plus d’une dizaine d’onglets du navigateur sont ouverts, qu’une quinzaine d’applications sont lancées, etc. Les jeux les plus gourmands connaîtront certes quelques saccades, ou il conviendra de descendre la qualité et la fréquence d’image.

Image 6 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

… et oui pour son autonomie

Si le téléphone offre des performances honorables, c’est surtout pour sa batterie qu’il se démarque de la concurrence. On profite d’une bonne grosse batterie de 4000 mAh. Celle-ci procure une longévité accrue à ce smartphone par rapport aux P Smart 2019 et P Smart+ 2019 et qui se voient équipés d’une batterie de 3400 mAh.

Le P Smart Z tient tranquillement les deux jours en utilisation assez intensive. Nous l’avons en effet éprouvé en visionnant 1 heure de programmes streamés par jour, en utilisant le GPS pendant la même durée, en surfant très régulièrement sur le Web et les réseaux sociaux, et en répondant bien évidemment à tous nos appels tout au long de la journée. Sans atteindre les performances de longévité d’un Asus Zenfone 6, l’appareil se situe malgré tout dans le haut du panier en matière d’autonomie.

Un timide oui pour la photo

Doté d’un double capteur arrière de 16 + 2 MP, l’appareil délivre une qualité photo correcte. En pleine lumière, les couleurs sont assez réalistes et le grain peu visible quand on zoome sur un élément précis d’une photo. L’image est certes lissée, mais on ne peut pas attendre de ce smartphone de prendre des photos aussi séduisantes que celles d’un Google Pixel 3 ou 3a. Au passage, désactivez l’IA et son mode de détection de scène : ceux-ci ne servent à rien et ont même tendance à dénaturer les couleurs.


En faible luminosité, le double capteur arrière de l’appareil s’en sort correctement, encore une fois. Le grain de l’image reste globalement peu visible et les clichés se révèlent exploitables pour qui ne regardera pas dans les moindres détails les défauts dus à un environnement trop sombre. Par ailleurs, mieux vaut éviter les sources lumineuses (néons, lampadaires…) lors d’une prise de vue nocturne. Le halo lumineux qui les entoure est beaucoup trop prononcé, rendant ces mêmes objets quasi invisibles.
Capable de filmer en 1080p à 60 i/s, le téléphone livre des vidéos agréables, mais ne fait pas de miracle : en l’absence de stabilisateur, les travellings sont saccadés.

Le capteur à selfie, de 16 MP, ne s’en sort pas trop mal lui non plus en pleine luminosité. Les clichés manquent peut-être un peu de piqué, mais l’effet Bokeh fonctionne bien, dans l’ensemble. On oubliera en revanche les selfies en faible luminosité, lesquels sont généralement flous et vraiment peu convaincants.

Non, parce qu’il lui manque quand même une chose essentielle

L’un des gros reproches que l’on pourrait formuler à l’égard du P Smart Z concerne son environnement. On y trouve bien évidemment EMUI, comme sur tous les téléphones de la marque Huawei, ici présent dans sa version 9.0. Si nous sommes rodés à cette surcouche d’Android (avec ses défauts et ses qualités), une fonction manque grandement à l’appel. On ne trouve aucune option permettant de gérer l’appareil à une main. Un comble pour un modèle de 6,59″. Comment le plus grand smartphone de la marque peut-il omettre un mode une main, alors que cette même fonctionnalité est bien présente sur le P30 Pro, par exemple ?

Image 13 : Huawei P Smart Z : on a testé le très grand téléphone et sa caméra extractible

Oui, parce que son prix est franchement correct

Vendu actuellement moins de 230 euros, l’appareil rivalise en termes de prix avec le Honor 8X que nous avions testé en fin d’année dernière. Et s’il fallait le comparer à un smartphone encore plus récent, on pourrait le confronter au Honor 20 Lite, dont les prix avoisinent aujourd’hui les 250 euros (contre 299 à la sortie de l’appareil). Lequel de ces appareils est le meilleur ? Clairement, si vous cherchez un smartphone de grande taille et disposant d’un affichage réellement en plein écran (sans encoche, donc), le P Smart Z constitue un bon choix. La qualité de ses photos est parfois un peu moyenne, mais à ce prix, on ne peut pas espérer obtenir un niveau aussi bon que celui d’un P 30, d’un S10 ou d’un Pixel 3.