Accueil » Actualité » James Bond : la grève des scénaristes a compromis le tournage de Quantum of Solace

James Bond : la grève des scénaristes a compromis le tournage de Quantum of Solace

Daniel Craig et les producteurs de Quantum of Solace expliquent comment la grève des scénaristes a impacté le bon déroulement du film.

Avec Quantum of Solace en 2008, Daniel Craig signe sa seconde apparition dans le rôle de James Bond. Suite directe de Casino Royale, le film est un véritable carton au box-office mondial. En effet, le projet engrange des bénéfices records de 589 millions de dollars, devenant le septième film le plus rentable au monde. Pourtant, la critique n’est pas tendre avec ce nouvel opus. En cause, la précipitation de la phase de préparation du tournage, notamment expliquée par la grève des scénaristes. Cet incident n’a pas permis de livrer un travail abouti, obligeant le réalisateur Martin Campbell à offrir un projet décevant au public.

Quantum of Solace : la malédiction de la grève des scénaristes
Quantum of Solace : la malédiction de la grève des scénaristes – Crédit : Universal Pictures

Le documentaire Becoming Bond revient sur cet épisode qui aura marqué au fer rouge la franchise. Daniel Craig et les équipes de production ont ainsi partagé leur avis sur ce sujet, toujours aussi brûlant pour les inconditionnels du genre.

Quand James Bond doit faire face à la grève des scénaristes

« Nous avons connu la grève des scénaristes. Mais le script n’était pas encore terminé. Nous vivions quelque chose qui ressemblait au syndrome du deuxième album pour un chanteur à succès. De toute manière, nous ne pouvions pas surpasser Casino Royale. Il y a des moments vraiment spéciaux dans la vie » raconte ainsi Daniel Craig. « Nous avons commencé à tourner sans script, ce qui est loin d’être une bonne idée. Quand les scénaristes nous ont remis le projet final, ils ont ramassé leur chèque, ont pris une pancarte et sont allés manifester devant le studio. On étaient foutus. Nous avons tous essayé de faire fonctionner l’histoire, en vain. Mais je pense que cela reste tout de même un bon film » ajoute la productrice exécutive, Barbara Broccoli.

« Ce voyage de Bond n’a pas abouti. Le film n’était pas assez concentré sur son parcours, et cela a joué contre nous. Tout était trop focalisé sur l’intrigue en elle-même. Cela ne peut pas fonctionner dans ce genre de projet » dévoile un autre membre de la production.Résultat des courses : les films ultérieurs ignorent totalement Quantum of Solace. Même la bande-annonce de No Time To Die, qui présente des séquences de films précédents, n’utilise qu’un seul plan de Quantum of Solace.

Même si les producteurs semblent se chercher des excuses, il faut bien avouer que cet opus n’a pas eu la saveur des précédents. Qu’importe Quantum of Solace reste un film important de la saga, malgré ses défauts. Tout le monde attend désormais avec impatience la sortie du nouvel opus.

Source : Screenrant