Accueil » Actualité » La fin de la pénurie de cartes graphiques ne serait pas avant fin 2022, selon Nvidia

La fin de la pénurie de cartes graphiques ne serait pas avant fin 2022, selon Nvidia

La pénurie de GPU causée par le minage de cryptomonnaies va diminuer d’ici mi-2022, selon la directrice financière du constructeur mondial de cartes graphiques.

Image 1 : La fin de la pénurie de cartes graphiques ne serait pas avant fin 2022, selon Nvidia

Les gamers et les informaticiens le savent bien : trouver un processeur graphique est actuellement la croix et la bannière, quand ce n’est pas tout simplement la guerre entre clients face à la gigantesque pénurie mondiale. Heureusement, l’approvisionnement en cartes graphiques devrait s’améliorer au cours de la seconde moitié de 2022. Ce sont en tout cas les prévisions que vient de donner NVIDIA.

À lire aussi > GeForce Now évolue et passe à la QHD en 120 FPS, la 4K possible sur la NVIDIA Shield

La pénurie de GPU est principalement dû au boom du minage de cryptomonnaies

La pénurie de GPU pèse sur l’activité mondiale depuis 2021. On la doit à plusieurs raisons, mais le principal accusé est le boom des cryptomonnaies. Les activités de minage de monnaies électroniques ont subi une augmentation phénoménale, or elles sont très consommatrices d’électricité – et de processeurs graphiques.

NVIDIA est l’un des principaux constructeurs mondiaux de processeurs graphiques, cartes graphiques et puces graphiques pour PC et consoles de jeux. Quand sa directrice financière, Colette Kress, prend la parole à propos de la pénurie de GPU en cours, il semble donc qu’elle sache de quoi elle parle. Lors de la conférence UBS Global TMT, elle a affirmé que cette pénurie mondiale pourrait commencer à s’atténuer à partir de mi-2022.

À lire aussi > Nvidia GeForce RTX 40xx : deux fois plus performantes, mais à quel prix ?

Cette pénurie de processeurs graphiques, et plus largement de puces électroniques, a empêché beaucoup de gamers d’acheter de nouveaux composants pour leurs ordinateurs. Pour l’instant, les cartes graphiques de NVIDIA et d’AMD restent difficiles à trouver, surtout à des prix raisonnables. Certains vendeurs peu scrupuleux ont en effet monté leurs prix, profitant de cette demande largement supérieure à l’offre.

NVIDIA aimerait baisser le prix de ses cartes graphiques, mais l’offre est encore trop réduite

Pour que ses cartes graphiques deviennent un peu plus accessibles aux joueurs, en particulier les cartes de sa série RTX 3000, très convoitées mais quasiment introuvables, NVIDIA a pris des mesures. Le constructeur a par exemple introduit le Ethereum hash limiter, qui réduit jusqu’à cinquante pour cent les performances de minage des cartes graphiques de sa série 3000. Elle a dans le même temps lancé des GPU spécialement dédiés aux mineurs de cryptomonnaies, notamment le CMP 170HX haut de gamme. Enfin, elle a récemment sorti une nouvelle carte graphique RTX 2060 12 GB à l’approche des fêtes de fin d’années.

Côté tarifs, NVIDIA « aimerait beaucoup faire baisser les prix des GPU », déplore Mme Cress. Mais cela n’arrivera que lorsque les fabricants seront capables d’augmenter leur offre de composants. Il est peu probable que la pénurie de processeurs graphiques s’améliore immédiatement, mais c’est tout de même réconfortant de savoir que la lumière est au bout du tunnel.

Source : Screenrant