Accueil » Actualité » Le Seigneur des Anneaux : pourquoi Aragorn n’a pas mobilisé l’Armée des Morts pour la bataille finale ?

Le Seigneur des Anneaux : pourquoi Aragorn n’a pas mobilisé l’Armée des Morts pour la bataille finale ?

Dans Le Seigneur des Anneaux, Aragorn mobilise l’armée des spectres, maudits jadis par son ancêtre Isildur. Après une victoire écrasante, il les laisse toutefois partir alors que la bataille de la Porte Noire se profile. Étonnant de prime abord, ce choix s’avère en réalité logique.

Aragorn et l'armée des Morts
Aragorn face à l’Armée des Morts © New Line Cinema

Après avoir détricoté les mystères du Mont Venteux et des Aigles, intéressons nous à un autre gros morceau qui taraude l’esprit des fans. Dans Le Retour du Roi, Aragorn s’aventure dans la Montagne Hantée pour quérir l’aide de l’Armée des Morts. Malgré leur promesse, ces montagnards avaient jadis refusé de prêter main forte à Isildur contre Sauron. L’ancêtre de Grands-Pas les avait alors maudits, les Hommes devenant des spectres bloqués en Terre du Milieu jusqu’à l’accomplissement de leur serment.

L’Armée des Mort dans le film

Des années plus tard, l’Armée des Morts accepte donc de suivre Aragorn. Dans le livre, ils aident la Compagnie Grise à mettre en déroute les Pirates d’Umbar et les Haradrim qui allaient gonfler les rangs de l’armée de Sauron. Et comme l’explique Gimli, c’est grâce à la peur qu’ils remportent la victoire, leur état de spectre ne leur permettant pas de blesser physiquement autrui. Les pirates, terrifiés, quittent leurs bateaux et sautent par dessus-bord. Tous se noient ou battent en retraite.

En somme, cette technique d’effarouchement s’avère diablement efficace. Les Hommes maudits sont finalement libérés par Aragorn à l’issue de cette victoire. À la lecture de ces pages, on comprend ainsi pourquoi le futur roi ne les a pas mobilisés pour la bataille finale devant la Porte Noire.

En effet, les Orcs avaient bien plus peur de Sauron que des spectres, aussi terrifiants soient-ils. Ils auraient ainsi tenu leur rangs, contrairement aux pirates fuyards. Et comme les fantômes ne pouvaient pas les blesser physiquement, leur intervention en plein Mordor se serait avérée totalement inefficace. Pire, le Seigneur Ténébreux aurait très bien pu les manipuler grâce à ses capacités de nécromancien.

À lire > Le Seigneur des Anneaux : pourquoi Sauron ne se méfie jamais de Frodon ?

L’Armée des Mort dans le film

L’intervention de l’Armée des Morts prend une autre forme dans le film. La bataille contre les Corsaires est seulement montrée en partie dans la version longue. Et contrairement au livre, les spectres se rendent bien à Minas Tirith pour pulvériser les Orcs lors de la bataille des Champs du Pelennor. Capables de faire des dégâts physiques, ils sont ensuite relâchés par Aragorn, ce qui interpelle Gimli. Le Nain demande à son ami de ne pas les libérer tout de suite, vu leur utilité sur le champ de bataille.

Gimli incarne ici la pensée des spectateurs, persuadés que cette armée redoutable permettra de raser le Mordor. Peter Jackson justifie ce choix scénaristique dans le commentaire audio du film. “Aragorn a promis de les libérer s’ils l’aidaient. Mais le Roi des Morts n’est pas une grande âme. Il n’a que faire de la noblesse. Lui, ce qu’il souhaite, c’est qu’Aragorn respecte sa parole”.

Alors qu’il s’apprête à s’asseoir sur le trône du Gondor, Aragorn est mis devant le fait accompli par le monarque fantôme. Soucieux de montrer qu’il sera un roi juste qui respecte ses promesses, il accorde la liberté à l’Armée des Mort qui s’envole enfin vers les cieux.