Accueil » Actualité » Le Tesla Cybertruck est illégal en Europe, pour le moment

Le Tesla Cybertruck est illégal en Europe, pour le moment

Le Tesla Cybertruck n’est pas près de circuler en Europe. Selon les experts, le pickup électrique est loin de satisfaire aux exigences européennes, notamment en matière de sécurité. Ils estiment que son homologation nécessitera de profonds changements sur la structure même du véhicule.

Le véhicule électrique révolutionnaire fait à nouveau parler de lui, mais cette fois ce ne sont ni ses fans, ni ses détracteurs qui s’expriment. Selon des experts européens, le Tesla Cybertruck n’est pas tout à fait conforme aux exigences américaines, et devra subir des modifications profondes pour satisfaire aux normes européennes.

Image 1 : Le Tesla Cybertruck est illégal en Europe, pour le moment

Le Tesla Cybertruck est en avance sur son temps, peut être un peu trop. Le design si controversé du pickup électrique devra être revu pour être homologué en Europe. Alors que la marque a déjà enregistré plus de 250 000 commandes, elle doit maintenant penser à la commercialisation de son véhicule aux États-Unis, mais aussi en Europe où la réglementation est beaucoup plus stricte.

Tesla Cybertruck : s’il lui fallait une caravane, ce serait celle-ci

La structure du Cybertruck devra être repensée pour être homologuée en Europe

Elon Musk parade dans les rues de Los Angeles au volant d’un Tesla Cybertruck, pourtant il ne s’agit que d’un prototype qui ne répond pas entièrement aux normes américaines. Le constructeur doit notamment revoir sa copie en matière de rétrovision, de pneus, d’essuie-glaces et de phares. Des modifications mineures qui ne devraient pas fondamentalement modifier le véhicule. En revanche, l’homologation en Europe s’annonce plus délicate.

Sur le site allemand Automobilwoche, Stefan Teller explique que le processus d’homologation en Europe est à la fois plus strict et plus contraignant pour les constructeurs. Aux États-Unis, ils peuvent certifier eux-mêmes leurs véhicules, alors que sur le vieux continent, elle implique les fabricants, des entreprises privées et des services publics qui garantissent le respect de la réglementation.

Selon les experts allemands de la SGS-TÜV Saar GmbH, le Cybertruck n’a aucune chance d’être homologué en l’état. En cause la rigidité du véhicule qui représente un danger aussi bien pour les piétons que pour ses occupants. Contrairement aux affirmations d’Elon Musk, la robustesse du pickup ne garantit pas la sécurité de ses passagers. Les normes européennes imposent au pare-choc et au capot de se déformer progressivement pour absorber l’énergie cinétique en cas de choc, et minimiser les blessures. L’avenir du Cybertruck en Europe n’est pas complètement compromis, mais demandera des modifications profondes de sa structure qui auront probablement des répercussions sur son prix de vente. 

Tesla : suspendez une paire de testicules Cybertruck à votre parechoc

Source : Automobilewoche