Accueil » Actualité » Les chercheurs du MIT inventent un nouveau moyen de capturer le CO2 de l’air

Les chercheurs du MIT inventent un nouveau moyen de capturer le CO2 de l’air

Des chercheurs du célèbre MIT viennent de développer un système permettant de capturer le CO2 présent dans l’air et donc potentiellement d’aider grandement la lutte contre le réchauffement climatique.

Image 1 : Les chercheurs du MIT inventent un nouveau moyen de capturer le CO2 de l’air

Le Massachusetts Institute of Technology a toujours été à la pointe de la technologie et souvent a l’origine de découvertes innovantes. Celle-ci n’y fait pas exception puisqu’elle permet, grâce à un procédé électrique, de capturer le CO2 de l’air, qui atteint cette année le taux le plus élevé de l’Histoire.

Les chercheurs du MIT capturent le dioxyde de carbone de l’air par un moyen inédit

Le principe repose un fonctionnement similaire à ce que l’on peut trouver dans certaines batteries. Le dioxyde de carbone est absorbé quand un flux d’air passe entre ses électrodes chargées et est relâché dans ces électrodes se déchargent. Les détails des constituants de cette cellule électrochimiques capturant le CO2 peuvent être trouvés dans leur papier intitulé « Faradaic Electro-swing Reactive Adsorption for CO2 Capture ».

Le professeur T. Alan Hatton explique en quoi cette invention est différente des techniques actuelles qui existent sur certaines centrales électriques fonctionnant aux énergies fossiles : « Dans mes laboratoires, nous nous efforçons de développer de nouvelles technologies pour lutter contre une grande quantité de problèmes environnementaux qui ne nécessitent pas le recours aux sources d’énergie thermique, aux changements de pressions ou à l’ajout de produits chimiques pour achever la séparation et les cycles de dégagement ». Il ajoute : « Cette technologie de capture du CO2 est une démonstration claire de la puissance des approches électrochimiques qui ne requièrent que de faibles changements pour procéder à la séparation ».

Le principe de fonctionnement est simplement illustré par une vidéo. On peut y voir un système de filtration constitué de nombreuses cellules, constitués d’électrodes et d’un agent absorbant. Tour à tour, le système va procéder au stockage puis au relâchement du CO2. Bien sûr, pendant cette seconde phase, il faut stocker ou utiliser ce dioxyde de carbone. Malheureusement les solutions actuelles sont à l’enfouissement sous terrain ou sous-marin. Des progrès sont donc aussi à faire de ce côté-là, comme avec cette machine capable de le transformer en carburant.