Accueil » Actualité » L’homme au jetpack de Los Angeles ne serait qu’un drone avec un mannequin

L’homme au jetpack de Los Angeles ne serait qu’un drone avec un mannequin

Parmi la myriade de mystères que l’année 2020 a livrés, nous avions pu voir le cas énigmatique de l’homme au jetpack. Cependant, après des mois d’investigation et de nouveaux témoignages de pilotes, il semble qu’il s’agisse finalement d’un drone avec un mannequin.

À de nombreuses occasions, les habitants de Los Angeles ainsi que les pilotes de ligne ont pu voir un étrange personnage voler à l’aide de ce qui semblait être un jetpack près l’espace aérien très fréquenté de l’aéroport international de Los Angeles (LAX).

Drone avec un mannequin - RC MEDIA WORLD / YouTube
Drone avec un mannequin – Crédit : RC MEDIA WORLD / YouTube

En septembre dernier, des pilotes signalaient « un homme avec un jetpack » volant près des avions à Los Angeles. Il y a quelques semaines, l’homme avait été de nouveau aperçu, cette fois-ci à quelques kilomètres au nord-ouest de l’aéroport. Celui-ci avait même été filmé par un pilote effectuant un vol d’instruction avec la Sling Pilot Academy, basée près de Torrance en Californie. Alors s’agit-il d’un homme ou d’un drone ?

Un pilote de ligne pense avoir vu un drone plutôt qu’un homme avec un jetpack

Interrogé par le FBI à propos de l’affaire, un pilote d’American Airlines a déclaré que ce qu’il avait vu était exactement comme le drone dans la vidéo YouTube que vous pouvez retrouver à la fin de l’article. Il s’agit du même pilote qui avait repéré l’appareil volant pour la première fois en 2020.

Pour l’instant, seule la déclaration du pilote nous laisse penser qu’il pourrait s’agir d’un drone. Ni l’appareil ni son propriétaire n’ont été retrouvés. Il semble donc que l’affaire de l’homme avec un jetpack demeurera encore un mystère pendant quelque temps.

Bien qu’improbable, la piste du jetpack demeure possible. En 2017, Boeing proposait 2 millions de dollars à toute personne qui arrivait à concevoir un jetpack. Un an plus tard, ce sont les magasins Selfridges qui vendaient un jetpack à 380 000 euros, mais celui-ci ne semble pas pouvoir voler à une telle altitude.

Les jetpack ne font plus partie de la science-fiction, puisqu’en 2016, deux hommes avaient volé à l’aide de jetpacks avec la Patrouille de France. Depuis, les vols en jetpack sont devenus courants dans certaines villes comme à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Cependant, dans l’affaire du jetpack de Los Angeles, contrairement aux jetpacks les plus répandus, celui-ci ne semblait pas posséder d’ailes. Cela laisse penser qu’il pourrait plutôt s’agir d’un simple drone.

Source : Gizmodo