Accueil » Dossier » PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Image 1 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Dégraisser la configuration

Que vous achetiez un ordinateur portable à configurer vous-mêmes ou que vous optiez pour une machine déjà prête à l’emploi, vous devrez payer plus cher si vous souhaitez plus de fonctions ou de meilleures performances. Si votre budget vous le permet, vous pouvez opter pour un processeur plus rapide, plus de stockage ou encore une carte graphique plus puissante. En revanche, si vous souhaitez aller à l’économie, il est possible de faire l’impasse sur certaines options et ainsi faire baisser le prix de votre machine. 

Dégraisser la fiche technique est un art. Aussi pour ne pas vous tromper, voici la liste des options les moins rentables sur les ordinateurs portables.

>>> Lire : Comparatifs et tests des meilleurs pc portables 2017 par marque

Image 2 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Le clavier rétroéclairé


Utiliser un PC portable la nuit et sans lumière, ça arrive, mais c’est loin d’être le cas d’usage le plus commun. Si vous êtes dactylographe ou que vous avez l’habitude de saisir du texte sans regarder le clavier, vous n’avez donc pas besoin d’un retour lumineux pour afficher les touches dans la pénombre. Si jamais vous en cherchez une, il suffit de se servir de la lumière diffusée par l’écran pour vous orienter.

Ces temps-ci, la plupart des ordinateurs grand public sont livrés avec des claviers rétroéclairés, mais il y a encore quelques machines d’entrée de gamme qui en sont dépourvues. Idem pour les modèles professionnels, lesquelles mettent cette fonction en option. Chez Lenovo, par exemple, il faut ajouter 26,40 € pour équiper le ThinkPad T460 d’un clavier rétroéclairé.

Image 3 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Une définition supérieure au 1080p

En 2017, il est tout à fait normal de vouloir un PC équipé d’une dalle Full HD. Les contenus disponibles dans cette définition sont légion et méritent l’investissement. On peut donc sans crainte fuir les dalles HD en 1366 x 768 pixels.

Néanmoins, il faut aussi se limiter. Bon nombre de constructeurs proposent aujourd’hui des dalles WQHD (2560 x 1440 pixels) et même Ultra HD (3840 x 2160 pixels). Une caractéristique de dernière génération qui se paye au prix fort. Comptez ainsi 200 € de plus sur un XPS 13 pour bénéficier d’une définition de 3200 x 1800 pixels.

Aucun doute que ces définitions offrent une image plus détaillée, mais lorsque la diagonale de l’écran n’est que de 13, 15 ou 17 pouces, la différence avec du Full HD est insignifiante pour la plupart des utilisateurs. De plus, afficher plus de pixels à l’écran est aussi synonyme de consommation accrue, de quoi réduire l’autonomie du PC.

Image 4 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Le processeur Core i7

Nous vous recommandons d’opter pour un PC portable équipé d’un Intel Core i5. Cette gamme de processeurs offre le meilleur rapport prix/performances. Nul besoin donc de foncer bille en tête vers un Core i7. Haut de gamme, cette puce est aussi la plus onéreuse. Sur une Surface Pro 4, par exemple, il faut compter 280 € de plus entre un Core i5 et un Core i7, à configuration identique.

Un pas qui n’est à franchir que pour des applications bien spécifiques. Si vous travaillez sur des tableaux Excel interminables ou faites du montage vidéo de manière intensive, alors le gain de puissance accordé par un Core i7 est justifié. Dans le cadre d’une utilisation normale et variée, un Core i5 fera tout aussi bien l’affaire.

Image 5 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Une grosse carte graphique

Si vous ne prévoyez pas de jouer à de grosses productions vidéoludiques, les AAA comme on les appelle, ou que votre machine ne doit pas être dévouée au montage vidéo ou à l’imagerie 3D, vous n’avez pas besoin d’une puce graphique dédiée. Ce que l’on appelle une carte graphique intégrée fera amplement l’affaire, même pour décoder des fichiers vidéos en Full HD.

À l’heure du choix, et pour faire des économies, autant s’orienter vers une puce Intel, lesquelles sont réputées pour être les moins chères. Néanmoins, il est aussi possible de trouver des configurations d’entrée de gamme équipées de puces Nvidia ou AMD. Il s’agit alors le plus souvent de GeForce 940MX ou de Radeon R7 M445, soit des modèles qui ne seront guère plus puissants qu’une Intel HD Graphics. On en veut pour preuve, le HP Spectre x360. Malgré son positionnement haut de gamme, il est disponible avec une 940MX, laquelle n’assure que 15 images par seconde dans le jeu Rise of the Tomb Raider, ce qui le rend injouable.

Image 6 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

La caméra infrarouge / Realsense 3D

Plusieurs ordinateurs portables offrent des caméras infrarouges ou compatibles RealSense 3D (technologie Intel permettant d’interagir avec l’affichage). Ces webcams permettent le plus souvent de déverrouiller son ordinateur via Windows Hello, soit la reconnaissance faciale de Microsoft.

Mais il est tout à fait possible d’utiliser Windows 10 sans Windows Hello et accéder à sa session en saisissant un simple mot de passe. Ces caméras tiennent donc plus du gadget idéal pour faire gonfler la facture que de l’outil indispensable.

Image 7 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Le capteur biométrique

À l’instar de la reconnaissance faciale, le lecteur d’empreintes permet de sécuriser sa machine. Cette protection est censée être plus aboutie qu’un mot de passe. Néanmoins, ce même mot de passe est toujours proposé en alternative lors de l’allumage du PC. La porte n’est donc qu’à moitié fermée. Autant se passer de ce capteur et grappiller encore quelques euros.

Image 8 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

L’écran tactile sur un PC non convertible

Les machines communément appelées PC hybride ou 2-en-1 peuvent se transformer en tablette en un tournemain. Équipées d’un écran tactile, elles le justifient entièrement. Néanmoins, on trouve également ce type de dalle sur des ordinateurs portables conventionnels. Sa pertinence est alors bien plus discutable, d’autant plus que la baisse de l’autonomie s’en ressent ainsi que le coût final de la machine. Chez Lenovo, cette option est facturée 50 € sur le Thinkpad T560, par exemple.

>>> Lire : Comparatif : quelles sont les meilleures tablettes ?

Image 9 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Un SSD de plus de 256 Go

Le SSD remplace peu à peu le vieillissant disque dur. Plus rapide, plus léger et sans aucune mécanique, ce support de stockage est aussi un tantinet plus onéreux. Néanmoins, on peut aisément trouver des machines aux alentours de 600 € avec 128 Go. Il faut mettre un peu plus pour 256 Go ou 512 Go. Chez Acer, par exemple, comptez par palier de 100 € pour configurer un Swift (SF314). On démarre à 649 € en 128 Go pour terminer à 849 € en 512 Go. Si vous avez besoin de beaucoup d’espace disque, mais ne voulez pas vous ruiner, il existe deux alternatives : opter pour un SSD 128 Go et un disque dur externe ou une solution hybride préinstallée qui comprend un disque dur couplé à un SSD.

Image 10 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Windows et Windows 10 Pro

Pour faire encore quelques économies, il est possible de jeter son dévolu sur un PC sans système d’exploitation. Nu comme un ver, il pourra très bien accueillir la licence Windows de votre ancienne machine. S’il s’agit de Windows 7 ou de Windows 8, il sera alors même possible de migrer vers Windows 10 sans dépenser un centime via le programme Windows 10 upgrade de Microsoft. Une bonne technique pour peu que l’on n’ait pas peur d’installer Windows.

Enfin, si vous préférez la solution simple et acheter une machine avec Windows 10 préinstallé, sachez qu’il n’y a aucun intérêt de préférer l’édition Pro à l’édition Home. Cette dernière est amplement suffisante, l’autre n’apportant que des fonctionnalités destinées aux professionnels. Une autre belle occasion d’économiser une cinquantaine d’euros.

>>> Lire : Windows 10 : le top des trucs et astuces

Image 11 : PC portable : 10 options à oublier pour payer son ordinateur moins cher

Plus de 8 Go de mémoire vive

Nécessaire pour assurer un multitâche fonctionnel et surtout pour éviter que l’ordinateur ne « rame », la mémoire vive est une caractéristique qui évolue en fonction des configurations. Si l’entrée de gamme se contente encore de 4 Go de RAM, il est conseillé d’opter pour une capacité de 8 Go pour plus de tranquillité. En revanche, les options proposant 16 ou 32 Go de RAM ne sont pas utiles actuellement pour un ordinateur domestique. Seuls quelques programmes professionnels ou quelques jeux savent tirer profit d’une telle quantité de mémoire.