Accueil » Actualité » Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones

Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones

Les Pixel 4 et Pixel 4 XL viennent d’être présentés à New York. Google a renouvelé ses smartphones haut de gamme en retravaillant tant leur physique que leurs configurations et en y apportant de nouvelles fonctionnalités bien senties.

A l’occasion d’un conférence de presse dans laquelle on a également pu découvrir l’enceinte Nest Mini et l’écran Nest Hub Max, Google a enfin dévoilé complètement ses Pixel 4 et Pixel 4 XL. Les rumeurs pleuvaient depuis des mois et Google s’était même prêté au jeu en diffusant de son propre chef des images de ses smartphones à venir.

Image 1 : Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones
Pixel 4 / Pixel 4 XL

Premier constat : exit l’encoche du Pixel 3 XL. Google fait table rase du passé et opte pour un design plus neutre, mais sans pour autant supprimer complètement les bords de ses smartphones. Dans l’esthétique, on se rapproche donc plus d’un Pixel 3. Dans sa continuité, les Pixel 4 arborent une barre noire en haut de l’écran, laquelle contient les différents capteurs. Plus fine que celle du Pixel 3, cette barre s’affiche aussi en bas de l’affichage, mais dans une moindre mesure. L’occupation de l’écran est améliorée comparée à la génération précédente, mais on est loin d’un Galaxy S10 et de son Infinity Display.

Google Pixel 4 : téléchargez dès maintenant ses applications dédiées

Google passe au 90 Hz avec les Pixel 4

Côté écran, Google conserve ses dalles Oled. Il élargit celle du Pixel 4 qui gagne 0,2 pouce par rapport au Pixel 3. On passe donc de 5,5 pouces à 5,7 pouces. Le Pixel 4 XL conserve quant à lui les 6,3 pouces de son prédécesseur. Idem pour la définition qui demeure du FHD+ (2160×1080 pixels) pour le Pixel 4 et du QHD (2960×1440 pixels) pour le Pixel 4 XL. De facto, la dalle du Pixel 4 étant plus large, mais définie de la même manière, ce modèle perd en résolution. Néanmoins, à la mesure d’un smartphone, ce n’est pas visible. Google cède également au 90 Hz. Ce rafraîchissement permet d’améliorer la fluidité de l’affichage. Testé et approuvé sur le OnePlus 7T, surtout en navigation Web. Autre ajout, la technologie Ambient EQ qui adapte l’écran en fonction de la couleur et du niveau d’éclairage de l’environnement.

 Comparatif : les 10 meilleurs smartphones de 2019

Image 2 : Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones

Pixel 4 : la fin du capteur biométrique

L’ensemble est cerclé d’une matière caoutchouteuse pour une meilleure prise en main et est recouvert d’un verre Gorilla Glass 5, également présent à l’arrière, mais en « soft touch », un aspect satiné déjà rencontré sur les Pixel 3. Ce dernier permet en outre la recharge sans fil. Le dos des Pixel 4 est aussi intéressant puisqu’il brille par l’absence de capteur biométrique. Google l’a purement supprimé, sans même envisager de le déplacer sous l’écran. Non, à la place, il faut faire avec la détection faciale, laquelle fonctionne d’ailleurs très bien, sans orientation spécifique à observer. Mais le dos des Pixel 4 présente surtout une zone carrée qui renferme la partie photo qui a beaucoup fait parler d’elle.

Deux capteurs et un zoom optique pour les Pixel 4

En effet, Google se décide enfin à multiplier les capteurs arrière. D’un depuis le premier Pixel, on passe à deux. Le second est un zoom optique x3 qui permet d’affiner en outre les portraits et éviter les erreurs de détourage dans l’effet bokeh. On conserve ici un capteur principal de 12,2 mégapixels. Il gagne un peu en ouverture (f/1.7 contre f/1.8 sur les Pixel 3) pour capter plus de lumière.

Image 3 : Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones

Le secondaire est de 16 mégapixels, mais n’ouvre qu’à f/2.4. Tous deux sont stabilisés. À l’avant, autre changement, Google abandonne son double capteur photo. Il n’y en a plus qu’un ici qui n’ouvre en plus qu’à f/2 là où le Pixel 3 descendait à f/1.8. À voir en comparaison si l’on y perd. Côté vidéo, pas d’amélioration apparente. On est toujours au maximum à 30 fps en 4K (1080p avec la caméra avant).

Concernant ses options, Google met en avant le mode nuit qui a été largement perfectionné. Il devrait permettre de « capture les étoiles ». Pour Mountain View, cette fonction « fait du Pixel 4 l’un
des meilleurs appareils photo en basse lumière de la galaxie. »

Pixel 4 : voilà les photos que prend le nouveau smartphone de Google (et c’est assez dingue)

Pixel 4 : un smartphone bourré de fonctions

Google réintègre également son Active Edge, les côtés du smarpthone à presser pour déclencher Google Assistant. Ce service devrait évoluer prochainement avec un comportement continu. Déjà disponible en anglais, il permettra de mener une petite conversation avec l’assistant sans avoir à répéter le sujet à chaque fois, par exemple. « Qui est Obama ? Quel âge a-t-il ? ».

Dictaphone, l’application Google qui écrit vos paroles

Google ajoute aussi une application Dictaphone. Elle aussi ne sera disponible en France que dans un second temps. Outre l’aspect fichier audio, elle retranscrit surtout toutes les paroles qu’elle entend. Et de ce que nous en avons vu, c’est plutôt bluffant, d’une précision redoutable. Ne reste plus qu’à différencier les personnes pour que ça soit parfait.

Piloter son Pixel 4 avec des gestes, c’est possible

Dernière fonction « disruptive », la commande par gestes. Effective via un capteur de mouvements placé en façade, elle n’est pas disponible dans tous les pays. Un appel indésirable, il suffit de mettre la main au-dessus du Pixel 4 pour couper la sonnerie. Balayer d’un côté ou de l’autre sur Spotify fera changer la piste. Google a ouvert son système et les développeurs tiers peuvent donc intégrer des fonctions gestuelles à leurs applications. Si un programme en embarque, il arbore une barre lumineuse sur son bord haut.

Pas de Snapdragon 855 Plus et une batterie légère dans le Pixel 4

Dans leurs entrailles, les Pixel 4 gagnent aussi du galon. Qualcomm y installe son Snapdragon 855. Certes, ce n’est pas le 855 Plus, mais le 855 n’est pas overclocké et donc moins énergivore. Une aubaine pour les smartphones de Google qui n’engraissent pas leurs batteries. Tout du moins pourrait-on dire cela du Pixel 4 qui diminue même la sienne. De 2915 mAh sur le Pixel 3, on passe à 2800 mAh sur le Pixel 4. Pourtant, Google promet 24 heures d’autonomie. Le Pixel 3 n’étant pas réputé pour cette donnée, on a hâte de tester ça. Le Pixel 4 XL fait mieux puisqu’il gagne 170 mAh, de 3430 mAh à 3700 mAh.

Image 4 : Pixel 4 et 4 XL : double capteur, commandes par gestes, dictaphone, Google dit tout sur ses smartphones

Pixel 4 et 4 XL : moins chers que les Pixel 3 et 3 XL

Voilà pour les détails des Pixel 4 et 4 XL. Tous deux seront disponibles avec 6 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage. Google met toujours en avant son stockage en ligne illimité et gratuit des photos en qualité originale durant trois ans, de quoi se contenter de peu de stockage interne, selon eux. En France, on n’aura droit qu’à un seul coloris : le Simplement Noir. Pour les prix, le Pixel 4 sera affiché à 769 € et le 4 XL à 899 €. Des tarifs en baisse par rapport aux Pixel 3 et 3 XL et donc une bonne nouvelle pour les consommateurs.