Meilleure imprimante 3D : quel modèle acheter en 2024 ?

D’abord réservée aux professionnels et à la recherche, l’impression 3D s’ouvre au grand public depuis quelques années. Actuellement, les modèles deviennent de plus en plus simples d’utilisation et abordables. Voici notre comparatif des meilleures imprimantes 3D.

Sommaire

Notre top 3 des meilleures imprimantes 3D

le meilleur premier prix
Imprimante 3D

Creality Ender-3 V3 SE

  • Rapidité d’impression
  • Entièrement automatique
  • Rapport qualité / prix
  • Ergonomie
le choix de la rédaction
Imprimante 3D

Elegoo Mars 3 Pro

  • Bon rapport qualité/prix dans sa catégorie
  • L’écran 4K
  • Le filtre à charbon actif
  • Parfait pour imprimer des objets détaillés
la meilleure imprimante 3D
Imprimante 3D

Snapmaker 2.0 F350

  • Adaptée à tous les utilisateurs
  • Grande précision
  • Silencieuse
  • Le cadre en aluminium

Les imprimantes 3D permettent de laisser libre cours à notre imagination et connaissent depuis peu un véritable engouement. Avec ces dernières, on peut concevoir des pièces complexes sans même sortir de chez soi. Ces appareils d’abord réservés à une clientèle professionnelle se sont vraiment démocratisés grâce à des modèles plus abordables destinés aux particuliers. On peut trouver un modèle très correct sous la barre des 300 €, mais comme dans tous les secteurs, certains produits restent onéreux grâce à une meilleure qualité de fabrication et des fonctionnalités de pointe.

Il n’est plus nécessaire de se ruiner pour découvrir et profiter de cette technologie. Le marché de l’impression 3D est en pleine expansion et de nouveaux modèles ne cessent de sortir. De nombreuses marques sont présentes sur ce secteur et il est parfois difficile de s’y retrouver. Voici donc notre sélection des meilleures imprimantes 3D.

À lire aussi : retrouvez ici notre comparatif des meilleurs imprimantes multifonctions

Creality Ender-3 V3 SE, le meilleur premier prix

Creality Ender-3 V3 SE

Creality Ender-3 V3 SE

le meilleur premier prix

  • Imprimante 3D Creality Ender-3 V3 SE…
    189€
  • 189€
    Voir l’offre
On aime
  • Rapidité d'impression
  • Entièrement automatique
  • Rapport qualité / prix
  • Ergonomie
On n’aime pas
  • Logiciel d'impression perfectible

Pour bien débuter et se faire la main sur les innombrables possibilités que peut offrir une imprimante 3D, il n’est pas forcément nécessaire d’acheter immédiatement un modèle high-tech. La Creality Ender-3 V3 SE est donc un modèle de choix pour les débutants. Elle dispose déjà, à ce tarif, de fonctionnalités avancées comme le calibrage et le nivellement entièrement automatiques, ce qui permet de s’épargner l’ajustement manuelle des quatre coins du plateau. qui était légion sur les toutes premières imprimantes 3D.

Elle est d’ailleurs facile à utiliser et le résultat est convaincant. De même, ce modèle est plutôt rapide par rapport aux précédentes versions du même constructeur. Son volume d’impression est de 220 x 220 x 250 mm. L’ergonomie des menus est également un avantage grâce à son écran tactile réactif. Bref, cette Creality Ender-3 V3 SE fait tout, toute seule, et l’utilisateur doit simplement charger le fichier dans l’imprimante. On regrettera cependant un logiciel d’impression un poil perfectible puisque capricieux à l’usage.

Voxelab Aquila X3, un petit prix pour de grandes impressions

Image 1 : Meilleure imprimante 3D : quel modèle acheter en 2024 ?

Voxelab Aquila X3

Un petit prix pour de grandes impressions

  • Imprimante 3D Voxelab Aquila S3…
    269.99€
  • 269.99€
    Voir l’offre
On aime
  • Facile d’utilisation
  • Supporte différents types de filaments
On n’aime pas
  • Un moteur parfois bruyant
  • Plateau instable

On continue ce comparatif avec la Voxelable Aquila X3. C’est une imprimante 3D parfaitement adaptée à un débutant. Côté technique, elle est assez similaire à Anycubic Cobra Neo. Normalement à un tarif plus élevé, l’Aquila X3 a vu son tarif baisser pour s’aligner sur celui de l’Anycubic.

Sinon, elle fonctionne graphe à la technologie à la technologie à filament. Elle supporte des matériaux comme : ABS, PLA, PETG, etc. De plus, la buse peut ici supporte des températures de 300°. D’un autre côté, le fabricant annonce une vitesse d’impression de 100 mm/s.

En vitesse maximale, elle peut atteindre 200 mm/s, mais la qualité des objets peut en souffrir. Bon point pour ce modèle, la puissance sonore ne dépasse pas les 50 dB. Quand on compare à d’autres appareils d’entrée de gamme c’est un bon résultat. Dernier point, on peut connecter une clé USB ou une carte microSD et elle fonctionne sur Windows (7 et 10) comme sur macOS. Il existe une imprimante similaire du fabricant et encore plus abordable, la Voxelab Aquila X2

Sovol SV07, l’alternative bon marché

Sovol SVO7

Sovol SVO7

l'alternative bon marché

  • Imprimante 3D Creality Ender-3 V3 SE…
    179€
  • 179€
    Voir l’offre
On aime
  • Bon rapport qualité / prix
  • Refroidissement efficace
  • Impression rapide
On n’aime pas
  • Absence de traduction française
  • Résultats peu convaincants en 500 mm/s

La Sovol SVO7 est une autre alternative pour les débutants en quête d’une imprimante 3D pour pas cher. Le produit bénéficie d’une excellente qualité de fabrication, lui assurant une bonne longévité. Côté utilisation, la navigation dans les différents menus est intuitive. On déplore néanmoins l’absence d’une version française. Elle bénéficie d’une belle rapidité d’impression puisque fixée à 500 mm/s, mais le fabricant conseille de ne pas dépasser 250 mm/s pour un résultat optimal.

Il en est de même pour la précision, puisque l’imprimante intègre 25 points de nivellement automatique grâce à un capteur inductif pour détecter les imperfections du lit chauffant afin de laisser la machine gérer tout le processus. Vous n’avez qu’à charger le fichier et c’est réglé. La chauffe est l’un des principaux défauts des imprimantes 3D, nécessitant ainsi un bon système de refroidissement. Vous n’avez pas à vous en soucier puisque un grand ventilateur est placé à l’arrière de l’extrudeuse en offrant des flux d’air efficaces afin de refroidir au mieux les impressions.

Elegoo Mars 3 Pro, le meilleur rapport qualité/prix

Elegoo Mars 3 Pro

Elegoo Mars 3 Pro

Le meilleur rapport qualité/prix

  • ELEGOO Mars 3 Imprimante 3D en…
    349€
  • 349€
    Voir l’offre
  • 369€
    Voir l’offre
  • 369€
    Voir l’offre
On aime
  • Bon rapport qualité/prix dans sa catégorie
  • L'écran 4K
  • Le filtre à charbon actif
  • Parfait pour imprimer des objets détaillés
On n’aime pas
  • Absence de résine à la livraison
  • Pas adaptée aux objets volumineux

Comme l’imprimante de Anycubic, la Mars 3 Pro de Elegoo est une imprimante 3D à résine UV. En terme d’impression, elle peut gérer un volume de 143x89x175 mm et fait peu de bruit. Son écran 4K Ultra de 6,66 » permet de réaliser des impressions avec de nombreux détails. Pour réaliser ces dernières, l’imprimante est équipée de 36 lampes LED UV qui disposent d’une bonne espérance de vie. De plus, elle est équipée d’un filtre à charbon actif qui permet d’éviter les vapeurs nocives ainsi que les mauvaises odeurs.

Il est bon de rappeler que si vous achetez un modèle d’imprimante à résine, il vaut mieux éviter de l’installer dans une pièce de vie. En termes de précisions, elle est capable d’impression à 0,01 mm par couche, et le tout pour une vite de 30 à 50 mm/s selon l’objet demandé. 

Creality Ender 3 V2 Ne, l’imprimante 3D facile à utiliser

Creality Ender 3 V2

Creality Ender 3 V2 Neo

L’imprimante 3D facile à utiliser

  • Imprimante 3D Creality Ender 3 V2 Neo…
    245€
  • 245€
    Voir l’offre
On aime
  • Silencieuse lors des impressions
  • Le rapport qualité/prix
  • Le montage en 3 étapes
On n’aime pas
  • L'interface en anglais uniquement

L’imprimante 3D Ender 3 V2 de la marque Creality est un modèle facile à monter et qui fonctionne avec filaments. Elle est compatible avec les bobines de type PLA, ASB et PETG. Elle est capable de réaliser des impressions au format 220x220x250 mm avec une épaisseur allant de 0,05 mm à 0,35 mm. Le plateau fourni est magnétique en acier flexible. On notera que par rapport à d’autres modèles son fonctionnement est particulièrement silencieux.

En termes de vitesse, elle est capable d’imprimer jusqu’à 120 mm/s. L’imprimante 3D possède également un écran couleur LCD de 4,3″ (non-tactile) avec une molette pour naviguer dans les menus. Elle supporte aussi les fichiers les plus courants tels que STL, OBJ et AMF. A noter que ce modèle est compatible avec de nombreux logiciels dont Blender. Elle fonctionne avec une carte MicroSD ou directement banchée à un ordinateur par connexion USB.

Snapmaker 2.0 F350, la meilleure imprimante 3D

Snapmaker 2.0 F350

Snapmaker 2.0 F350

La meilleure imprimante 3D

  • Imprimante 3D, Snapmaker 2.0…
    549€
  • 549€
    Voir l’offre
On aime
  • Adaptée à tous les utilisateurs
  • Grande précision
  • Silencieuse
  • Le cadre en aluminium
On n’aime pas
  • Beaucoup de pièces à assembler
  • Le prix élevé

Pour cette dernière imprimante 3D du guide, nous allons vous proposer un modèle haut de gamme qui conviendra aux amateurs comme aux connaisseurs. La Snapmaker 2.0 F350 est une imprimante à filaments qui peut gérer des volumes de 320x350x330 mm. La hauteur et le volume d’impression de ce modèle sont remarquables pour une imprimante de ce niveau. Elle est capable de réaliser des couches entre 0,05mm et 0,3mm. Pour une impression précise, la vitesse est d’environ 20mm/s.

Elle dispose d’un écran tactile de 5″ sous Android OS.  Elle est fournie avec une bobine de 1 kg de filaments PLA. Elle est vendue avec son propre logiciel, le Snapmaker Luban, mais elle est capable d’en utiliser d’autres. Dernièrement, elle peut fonctionner en Wifi ou avec un port USB (clé ou ordinateur). 

Bien évidemment, il existe des appareils encore plus performants, mais leurs prix atteignant voir dépassant largement les 2000€, nous avons décidé de faire l’impasse sur ces derniers.

QIDI Tech X-Plus 3, l’imprimante 3D la plus rapide

QIDI Tech X-Plus 3 imprimante 3D

QIDI Tech X-Plus 3

l'imprimante 3D la plus rapide

  • Imprimante 3D QIDI TECH X-Plus 3 mise…
    749€
  • 749€
    Voir l’offre
On aime
  • Vitesse d'impression élevée
  • Volume d'impression intéressant
  • Résultats satisfaisants
On n’aime pas
  • Gare aux tympans lors d'une impression
  • Pas de caméra ni de capteur LiDAR

Une autre imprimante 3D de qualité est la QIDI Tech X-Plus 3 qui bénéficie de l’une des vitesses d’impression les plus élevées de cette liste, puisque affichée à 600 mm/s. Elle bénéficie d’un caisson entièrement fermé pour une impression sécurisée. Le produit en lui même est très imposant, il va donc falloir faire de la place pour une installation optimale, d’autant que le support de filament se situe derrière la machine pour interchangeabilités les bobines.

Pour le reste, la qualité d’impression est très satisfaisante, même avec les réglages standards, d’autant que le volume d’impression l’est tout autant (280 x 280 x 270 mm). La QIDI Tech X-Plus 3 prend en charge le Wi-Fi et Ethernet. On regrettera cependant un bruit d’impression vraiment très élevé, nécessitant presque le port d’un casque anti-bruit, ainsi que l’absence d’une caméra et d’un capteur LiDAR.

❓ Pourquoi acheter une imprimante 3D ?

L’impression 3D permet de laisser libre cours à son imagination et à sa créativité. Il y a encore quelques années, c’était une technologie complexe à utiliser. Aujourd’hui elle s’est ouverte au grand public, notamment avec des prix de plus en plus abordables.

Elle peut permettre de réparer des objets à moindre coût et donc de réaliser des économies dans sa vie de tous les jours. Au lieu de se déplacer pour des réparations, on peut directement les faire directement chez soi.

De même, vous pouvez créer des objets dont le prix en magasin est supérieur au coût de votre impression (par exemple un bijou). Il est possible de réaliser des objets uniques pour soi, pour offrir ou même pour les vendre. L’intérêt environnemental n’est pas à négliger non plus. Dernier avantage et pas des moindre, on peut énormément s’amuser à concevoir et imprimer des objets ! 

😏 Quel modèle d’imprimante 3D choisir ?

Sur ce point, tout dépendra de ce que vous souhaitez faire avec une imprimante 3D. Si c’est un pour une utilisation en tant qu’amateur, les modèles premier prix seront suffisants. Ils permettent de découvrir le fonctionnement des imprimantes 3D et de vous amuser à créer vos premiers objets.

Niveau prix, on peut trouver de très bons modèles à partir de 200 €. Cependant, si vous souhaitez travailler plus dans le détail et dans le design, il faudra monter en gamme avec des modèles un peu plus onéreux à partir de 400 €. Si vous avez des besoins spécifiques ou professionnels, il faudra chercher des modèles plus puissants et donc plus chers. Comptez sur un minimum de 1000 €. 

Si vous prévoyez de l’installer dans une pièce comme votre salon, nous vous déconseillons fortement tous les modèles qui fonctionnent avec résine. Ces dernières peuvent dégager des vapeurs et surtout une odeur nauséabonde.

😐 Les inconvénients d’une imprimante 3D ? 

Le principal défaut des imprimantes 3D, c’est tout simplement le temps d’impression et peu importe le modèle choisi. Il faut compter plusieurs heures pour n’importe quel type d’impression. De plus, les modèles à résine qui dégagent de fortes odeurs vont vous empêcher d’accéder à la pièce de votre domicile où se trouve votre imprimante lors de l’impression.

De plus, au début il n’est pas toujours simple d’utiliser une imprimante 3D. Il faut du temps avant de réussir à complètement maîtriser sa machine. Cependant, les nombreux tutoriels présents sur YouTube pourront vous aider. 

💰 Quel prix pour une imprimante 3D ?

Sur le marché actuel, on peut trouver des modèles plus que convenables entre 200 € et 600€. Ensuite, si vous cherchez des appareils de milieu de gamme il va falloir entre 600€ et un peu plus de 1000€. Au-dessus de ce prix, on retrouve généralement des appareils haut de gamme pouvant atteindre 6000€. Bien évidemment, ils sont destinés à un public spécialisé.

Dernier point, les plus sophistiqués peuvent avoir des tarifs dépassant les 500.000 €. Bien entendu, l’écart de prix s’explique par les différentes possibilités que va offrir l’imprimante 3D. Il ne faut pas oublier d’ajouter le prix des matériaux qui seront utilisés.

🧐 Qu’est qu’une imprimante 3D ?

Les imprimantes 3D (ou imprimantes à fabrication additive) permettent de créer des objets en trois dimensions et sans interventions humaines. Celles-ci permettent de créer des objets en couche par couche. Elle est principalement utilisée par des designers, des ingénieurs, mais aussi par des chercheurs en médecines. Bien entendu, elle est accessible à n’importe quel amateur

. Si on devait résumer son fonctionnement, une imprimante 3D permet de donner une forme physique à des concepts digitaux.

💡 Comment fonctionne une imprimante 3D ?

Actuellement, il existe de nombreux procédés d’impression qu’on peut diviser en 3 catégories. 

  • Le dépôt de matière : aussi appelé procédé FDM (Fused Deposition Modeling) ou modélisation par dépôt de filament en fusion, c’est la technique la plus répandue. L’imprimante va déposer des filaments couche par couche jusqu’à obtenir un objet en trois dimensions. Le thermoplastique fondu atteint en moyenne 200 °C. C’est la façon la plus simple et connue de réaliser des impressions 3D. 
  • La solidification par la lumière : connue sous le nom de SLA (Stéréolithographie Apparatus), elle permet de créer des objets à partir d’une résine sensible aux UV. Celle-ci est solidifiée par le passage d’un laser couche après couche. Du point de vue de la qualité obtenue c’est l’une des meilleures méthodes d’impression. Cependant, les coûts seront plus élevés.
  • L’agglomération de poudre par collage : L’imprimante 3D va étaler une fine couche de poudre composite sur son socle, et sur chacune de ces couches elle va déposer de fines gouttes de colle. Cette méthode est d’une certaine façon l’inverse de la SLA. La qualité est moins bonne mais ses coûts sont bien plus avantageux.

🧪 Quels matériaux utiliser pour son impression 3D ?

Selon le modèle, une imprimante 3D peut réaliser des impressions avec différents matériaux. Sur ce point, il en existe 3 grands types. 

  • Plastique : Dans ces consommables, on retrouve deux grands types que sont le PLA et l’ABS. Le premier est le plus couramment utilisé et est d’origine végétale. Il est bio dégradable et non-toxique, parfait pour créer des objets en contact avec de la nourriture. Le second, plus polyvalent, est constitué de pétrole. Il est plus souple et plus résistant que le PLA. Il est principalement utilisé par les ingénieurs. 
  • Métaux : Après les plastiques, les métaux sont les matériaux plus utilisés. Le titane est l’un des matériaux les plus répandus, mais on peut aussi utiliser de l’or si l’on souhaite créer une bague. Ce sont les industriels qui utilisent le plus les métaux, car l’impression 3D permet de réduire les pertes en ressource et diminue le coût énergétique. Les métaux se présentent généralement sous la forme de poudre.
  • Céramique : Elle est de plus en plus utilisée en impression 3D. Son principal avantage est de fabriquer des pièces en céramique qu’il aurait été impossible de faire sans une imprimante 3D.

Avec certains modèles d’imprimantes, il est aussi possible d’utiliser des matériaux organiques comme la cire, les tissus et les cellules.

🥽 Quelle technique d’impression 3D choisir ?

Le dépôt de matière (FDM) est la technique la plus courante et simple à utiliser. Tout d’abord, les machines qui proposent cette méthode sont les plus abordables en termes de prix. Pour ce qui est des matériaux, le PLA est le plus simple et économique pour découvrir son imprimante 3D. De plus, la plupart des modèles sur le marché, permettent son utilisation.

🎁 Qu’est-ce qu’on peut faire avec une imprimante 3D ?

Sur ce point, il existe des possibilités de créations presque infinies. L’impression 3D est déjà utilisé, entre autres, en aéronautique, en aérospatial et même en médecine. Si vous voulez utiliser votre imprimante d’une manière plus grand public, vous pourrez réaliser une pléthore d’objets.  Comme par exemple, de la nourriture, des bijoux, des vêtements, vos accessoires du quotidien (comme la coque de votre téléphone), des figurines, et même des objets artistiques.

Il est même possible de faire du gros oeuvres en réalisant des murs, cependant pour ce genre de choses il faudra un modèle plus spécifique. Certains ont même fabriqué une imprimante 3D avec…. une imprimante 3D ! 

👩‍💻 Quel logiciel pour une imprimante 3D ?

Comme pour beaucoup de choses sur Internet, il existe des logiciels payants et d’autres gratuits. Voici-ci donc une liste de quelques logiciels à découvrir.

  • Blender : Il est gratuit et compatible avec Windows, Mac OS et Linux. Il demande un certain temps d’apprentissage, mais une fois l’outil maitrisé, il se révèle simplement excellent. Et c’est sûrement le logiciel le plus connu.
  • FreeCad : C’est l’un des logiciels les plus prisés par les ingénieurs et les architectes. Il est 100 % gratuit et en Open Source. Disponible sur Mac OS, Windows et Linux, l’un de ses avantages est de transformer des modèles 2D en modèle 3D et inversement.
  • Google SketchUp : Le géant américain propose son logiciel gratuitement. Il est facile d’utilisation, mais ne propose pas autant de fonctionnalités que ses concurrents. 

Si vous débutez, l’obtention d’un logiciel payant n’est pas nécessaire pour l’utilisation de son imprimante 3D. D’autant plus, que la plupart de ces logiciels coûtent plusieurs centaines voire milliers d’euros.

💶 Quel est le coût d’une impression 3D ?

En général, vous allez utiliser des thermoplastiques avec votre imprimante 3D. En moyenne, les prix tournent autour de 20 € à 70 € le kilo. Pour ceux qui veulent utiliser des résines, le prix oscille entre 50 € et 300 € par litre. Sinon pour les métaux, tout va dépendre de leur cours. Du point de vue de la consommation électrique, les coûts sont généralement négligeables. 

⏳ Combien de temps pour une impression 3D ? 

Comme pour toute chose, il faut savoir si on veut privilégier la qualité ou la vitesse. Une imprimante 3D a la particularité de ne pas voir une vitesse, mais plusieurs ! Il faut prendre en compte que l’objet va avoir sa propre hauteur, largeur et remplissage, c’est ce qu’il faut prendre en compte pour connaître la vitesse d’impression.

Si vous imprimez à 90 mm/s ou à 30 mm/s, le rendu risque d’être complètement différent. Dans le premier cas, l’impression sera rapide mais peu précise, tandis que la seconde qui prendra plus de temps aura de meilleures finitions, voire une meilleure qualité. Par exemple, si vous souhaitez une hauteur de couche de 0,2 mm, il faudra 30 min, et le double de temps pour une couche de 0,1 mm.

Bien entendu, quand on parle de vitesse, il est important de prendre en compte les dimensions et la matière utilisée pour imprimer l’objet

📂 Quel format de fichier pour réaliser son impression 3D ?

Il existe 3 grands types de formats de fichiers pour l’impression 3D chez soi.

  • STL : C’est le format de fichier le plus ancien et le plus courant en impression 3D. Il ne donne que des indications sur la géométrie de l’objet. Il est impossible de rajouter des couleurs ou des textures. Il va simplifier un objet 3D en une série de petits triangles dont le nombre augmente selon les formes de ce dernier. 
  • AMF : Ce type de fichier peut contenir un ou plusieurs objets, la géométrie, les matériaux, mais aussi la couleur. On peut également y enregistrer les métadonnées de l’objet comme le nom de l’auteur et la méthode d’impression.
  • .OBJ : Il est le plus similaire au format STL. Il permet de compléter ce que ne propose pas STL (couleurs, texture et matériaux). Il va permettre d’utiliser des faces non-triangulaires lors de l’impression.

🖥 Nos autres guides autour de l’informatique : 

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !