Accueil » Actualité » Shadow and Bone : Netflix censure une scène sur l’hypocrisie religieuse

Shadow and Bone : Netflix censure une scène sur l’hypocrisie religieuse

Le showrunner, Eric Heisserer, avoue avoir coupé une scène dévoilant l’hypocrisie religieuse des adeptes de l’invocateur du soleil.

Véritable carton d’audience sur Netflix, Shadow and Bone continue sa fulgurante ascension. Si certains reprochent au programme de ne pas exploiter tout son potentiel, les fans ne boudent pas leur plaisir. Mené par la jeune Alina, le monde des Grisha a encore de nombreux secrets à dévoiler, si l’on en croit le showrunner de la série. Au cours d’une interview pour Variety, Heisserer est notamment revenu sur une scène coupée au montage, mettant en exergue le double visage des religieux fanatiques, adeptes de l’invocateur du soleil.

Shadow and Bone : le racisme au cœur du programme ?
Shadow and Bone : le racisme au cœur du programme ? – Source : Netflix

La série met en effet en scène Shu-Han, équivalent de notre Chine. Et ses habitants sont trop souvent victimes de discrimination raciale. Heisserer avait tourné une scène explorant le sujet, mais a finalement préféré la couper au montage.

Une scène lourde de sens

La scène en question met en scène Alina, assoupie sur un banc. Mais un prêtre finit pat la chasser des lieux, après avoir régalé ses fidèles avec la sainteté de l’invocateur du soleil. Cette courte séquence voulait appuyer sur les problèmes de racisme et de religion mondiaux. Mais Heisserer a décidé d’éluder ces images, préférant laisser une autre ouverture au programme.

De nombreux spectateurs s’en sont pourtant pris à la série, accusant Shadow and Bone de mettre en avant un racisme un peu trop gratuit à leur goût. Il y a notamment une scène qui ne passe toujours pas ! Dans un court flash-back, Alina se fait insulter, se faisant traiter de « métisse » et de « mangeuse de riz ». Pourtant les questions raciales sont totalement éludées dans les livres sources. Et ce simple détail suffit à provoquer la colère du public sur les réseaux sociaux. « Le racisme contre Alina dans #ShadowAndBone est en fait si gratuit. L’intrigue du livre était déjà si pleine sans elle qu’est-ce que cela apporte exactement à la série? » s’agace ainsi un utilisateur sur Twitter.

Pourtant, créateur comme comédiens défendent cette direction. Pour eux, ces scènes sont importantes et permettent de contextualiser davantage les choses. En montrant des propos et des gestes intolérables, Shadow and Bone veut dénoncer les abus racistes et xénophobes, encore trop répandus aujourd’hui. Et tant pis si cela ne plait pas à tout le monde !

Crédit : CBR

Les Irréguliers de Baker Street : pas de saison 2, Netflix annule la série