Accueil » Actualité » Shutterstock va vendre des images… générées par l’IA

Shutterstock va vendre des images… générées par l’IA

Célèbre banque d’images, Shutterstock veut prendre le train de l’intelligence artificielle. Les images qui seront générées par l’IA seront vendues et les créateurs ayant fourni le matériel source rétribués.

Image 1 : Shutterstock va vendre des images... générées par l'IA
L’IA s’invite sur Shutterstock

L’intelligence artificielle s’invite de plus en plus dans des domaines où l’on ne pensait pas qu’elle pourrait sévir. Une oeuvre d’art générée par l’IA vient par exemple de remporter un concours, suscitant l’indignation de nombreux artistes. De leur côté, les banques d’images vont-elles progressivement s’agrémenter d’images créées par des programmes comme DALL-E-2 ou Midjourney ? Oui à en croire nos confrères de Gizmodo.

Shutterstock prévoit ainsi de fournir un « accès direct » à DALL-E-2 dans les mois à venir. Autrement dit, les deux entreprises vont s’associer pour vendre de l’art généré par l’IA à partir notamment des images disponibles dans le stock de la banque. Des contenus produits par des humains qui méritent donc une rétribution.

À lire > L’intelligence artificielle en passe d’arriver à décoder les langages des animaux

IA : Getty Images préfère rester prudent

Critiqué par ses concurrents qui mettent en doute la légalité de la pratique, Shutterstock estime avoir trouvé un modèle économique viable. L’entreprise mettra en place un un « fonds des contributeurs » pour indemniser les contributeurs dont les images ont été utilisées par l’IA. En outre, Shutterstock prévoit également de les rémunérer via des redevances lorsque leur travail passera entre les mains de DALL-E-2.

« Il y a beaucoup de questions en ce moment – sur qui détient les droits d’auteur sur ce matériel, sur les droits qui ont été exploités pour créer ce matériel – et nous ne voulons pas exposer nos clients à ce risque juridique », pointe toutefois Craig Peters, PDG de Getty Images. Il estime ainsi que se jeter dans ce nouveau marché trop rapidement est une mauvaise idée. Getty Images a d’ailleurs interdit le téléchargement et la vente d’œuvres d’art générées par l’IA sur sa plateforme le mois dernier.

Il y a quelques semaines, DALL-E-2 nous avait étonnés en produisant des images de Grogu à l’âge adulte mais aussi en réalisant les derniers selfies avant la fin du monde.

.