Accueil » Actualité » Sony défend le refroidissement de la PS5 qui nous rendra très heureux

Sony défend le refroidissement de la PS5 qui nous rendra très heureux

Mark Cerny, l’architecte de la PS5, écarte tout problème de surchauffe de la console Sony. Selon lui, les dispositifs de contrôle et de dissipation de la chaleur de la console assurent des performances prévisibles et optimales ainsi qu’une dissipation efficace de la chaleur.

Image 1 : Sony défend le refroidissement de la PS5 qui nous rendra très heureux
Crédit : Sony

Depuis quelques jours les déclarations de deux développeurs anonymes sont à l’origine d’une polémique autour d’un éventuel problème de surchauffe de la PlayStation 5. Une affirmation difficile à croire à quelques mois de son lancement. Si la console a pu rencontrer ce type de problème à un moment de son développement, on imagine mal Sony rester sans réagir, et ainsi assurer l’échec commercial de sa console next-gen. Dans une interview donnée à Eurogamer en amont de la présentation officielle de la PS5, Mark Cerny explique comment son architecture combine performance et dissipation de chaleur.

Xbox Series X : son prix est fixé, mais s’adaptera à la PS5

Image 3 : Sony défend le refroidissement de la PS5 qui nous rendra très heureux

Sony PS4 Pro 1 To

399,99€ > Micromania

PS5 : Sony promet une meilleure gestion des ressources et un refroidissement plus efficace 

La PlayStation 4 prend parfois des allures de VMC pour éviter de surchauffer. Mark Cerny l’admet et affirme que ce ne sera pas le cas sur la PS5 qui bénéficie d’une nouvelle architecture et d’un nouveau dispositif de contrôle de la température. En ce qui concerne le facteur de forme ou le système de dissipation de la chaleur, l’architecte de la console reste discret et promet de les dévoiler ultérieurement. 

Quant aux détails de la solution de refroidissement, nous les gardons pour notre démontage, je pense que vous serez assez satisfaits de ce que l’équipe d’ingénieurs a trouvé.

Mark Cerny

Concernant l’architecture matérielle, Mark Cerny explique que les performances PS5 restent prévisibles malgré la fréquence variable de ses processeurs. Plutôt que de se baser sur la température du die, la PS5 a recours à un algorithme qui détermine la fréquence en fonction de l’activité du CPU et du GPU pour garantir un comportement cohérent.

Peu importe que vous la mettiez dans votre meuble stéréo ou dans votre réfrigérateur, votre PS5 obtiendra les mêmes fréquences pour le CPU et le GPU que n’importe quelle autre PS5 . 

Cerny souligne néanmoins que la consommation d’énergie du processeur Zen 2 a nécessité d’imaginer un système de refroidissement plus efficace avec notamment un plus gros ventilateur. Microsoft a d’ailleurs rencontré le même problème, et nous a confié que le design de la Xbox Series X a été largement dicté par des contraintes de performances, de ventilation, et de nuisance sonore.

La PS5 est meilleure que la Xbox Series X selon un ingénieur de Crytek

Source : Digital Foundry