Accueil » Actualité » Star Wars : au début, Palpatine n’était qu’un larbin pour George Lucas

Star Wars : au début, Palpatine n’était qu’un larbin pour George Lucas

Saviez-vous qu’à l’origine, Palpatine n’était qu’un larbin des « assistants et les lèche-bottes qu’il avait nommés à de hautes fonctions » ? C’est en tout cas ce que révèle la première novélisation de Star Wars à laquelle George Lucas a participé.

Image 1 : Star Wars : au début, Palpatine n'était qu'un larbin pour George Lucas
Une version totalement différente © Lucasfilm

Palpatine reste un homme mystérieux. L’antagoniste, qui utilise un sabre laser dans la prélogie pour cette raison, tire les ficelles dans l’ombre. C’est notamment lui qui fait naître Dark Vador en corrompant Anakin Skywalker. Sans oublier qu’il apparaît dans toutes les trilogies de Star Wars. Mais la place du plus emblématique méchant de la franchise aurait pu être différente. À l’origine, la vision de George Lucas lui donnait moins d’importance.

À lire > Star Wars : pourquoi Vador n’a pas lâché Palpatine après la mort de Padmé ?

Un rôle totalement différent dans la première version

Image 2 : Star Wars : au début, Palpatine n'était qu'un larbin pour George Lucas
Un personnage bien moins important © Lucasfilm

Il n’existe sans doute pas de méchant plus diabolique que Palpatine dans Star Wars.  George Lucas lui-même le compare au diable. Il faut dire que dire que l’antagoniste n’apparaît pas dans Un nouvel espoir si ce n’est à travers les chuchotements de ses officiers Impériaux. Dans la première novélisation de Star Wars, George Lucas ne retient que Dark Vador et le Grand Moff Tarkin comme figures de l’Empire.

Le prologue de ce livre, appelé Journal des Whills, révèle la nature de Palpatine tel que George Lucas l’imaginait à l’époque. Selon ce passage, il s’agit d’un sénateur ambitieux qui a profité de la corruption du Sénat pour se faire élire président de la République avant de se déclarer Empereur. Une fois en poste, Palpatine est « contrôlé par les assistants et les lèche-bottes qu’il avait nommés à de hautes fonctions. Les cris du peuple pour la justice ne sont pas parvenus à ses oreilles ».

Dans la première novélisation de Star Wars, Palpatine est donc un pion, un sous-fifre pour les officiers impériaux comme le Grand Moff Tarkin.

Si George Lucas s’en était tenu à cette première version, Star Wars n’aurait pas le même visage. Précisons que dans la première version du film Un nouvel espoir, Palpatine s’appelle Cos Dashit et n’est pas un Seigneur Sith. Ses officiers, comme Dark Vador, se seraient retournés contre lui dans un complot visant à prendre le pouvoir.

Aujourd’hui, Palpatine représente le mal et la tentation de toutes les trilogies. Ce qui fait de Star Wars un conte se déroulant dans l’espace. Sa morale critique le fascisme et le culte militaire, deux facettes de l’Empire.

Source : CBR