Accueil » Actualité » Tesla Cybertruck : un brevet dévoile l’autonomie impressionnante du véhicule

Tesla Cybertruck : un brevet dévoile l’autonomie impressionnante du véhicule

Un brevet découvert et partagé par l’internaute @AMuchVaccinatedFace sur Twitter dévoile l’autonomie finale du SUV entièrement électrique, qui pourrait être commercialisé dès la fin de l’année.

Lors de la présentation officielle du Cybertruck, Tesla était resté vague sur une bonne partie des caractéristiques, mais cela n’avait pas empêché les fans de précommander le SUV en masse.

Tesla Cybertruck brevet - AMuchVaccinatedFace / Twitter
Tesla Cybertruck brevet – Crédit : AMuchVaccinatedFace / Twitter

Sur le modèle le plus haut de gamme avec trois moteurs, Tesla promettait des caractéristiques impressionnantes. En effet, l’autonomie dépasserait les 800 km, sans plus de précisions sur le nombre exact. La capacité de remorquage atteint, elle, les 6350 kg. Enfin, il ne faut plus que 2,9 secondes pour le 0 à 96 km/h.

Cependant, il semble que le nouveau brevet ait finalement dévoilé l’autonomie en avance. On remarque en haut à droite de l’écran le nombre 610, qui correspond à l’autonomie du véhicule en miles. Si on convertit ces 610 miles, cela nous donne pas moins de 981 kilomètres d’autonomie, soit bien plus que les 800 kilomètres annoncés à l’origine.

Le Cybertruck est aussi autonome qu’une Tesla Roadster

Avec presque 1000 kilomètres d’autonomie, le Tesla Cybertruck va pouvoir rivaliser avec des véhicules tels que le pick-up Nikola Badger hybride à hydrogène, ou encore la N526 de Dyson, la voiture électrique abandonnée et ses 1000 km d’autonomie. On imagine donc que Tesla a profité de ses nouvelles technologies de batterie pour augmenter l’autonomie de son SUV électrique. Bien sûr, les 981 kilomètres annoncés ne sont qu’une valeur indicative, on doute qu’il soit possible de parcourir une telle distance dans des conditions réelles.

1000 kilomètres d’autonomie lui permettent également d’être aussi endurant que la nouvelle version du Tesla Roadster, dont la production a été repoussée à 2022. Cette supercar sera plus puissante que le Cybertruck, puisqu’elle pourra abattre le 0 à 96 km/h en seulement 1,1 seconde avec un moteur de fusée emprunté à SpaceX.

En attendant, Tesla devrait officiellement débuter la production du Cybertruck d’ici quelques mois, puisque les deux modèles les plus onéreux sont attendus dès la fin de l’année. Ceux-ci seront ensuite rejoints par le modèle Single Motor RWD fin 2022. Le Cybertruck sera d’abord lancé aux États-Unis, avant d’arriver en Europe peu de temps après.

Source : AMuchVaccinatedFace