Accueil » Actualité » L’Autopilot de Tesla lit trop loin et obéit aux affichages publicitaires

L’Autopilot de Tesla lit trop loin et obéit aux affichages publicitaires

Que se passerait-il si votre voiture Tesla détectait un panneau de signalisation caché dans une publicité diffusée sur un écran au bord de la route ? Si le système fonctionnait parfaitement, la voiture devrait ignorer ce panneau, mais l’Autopilot n’est pas parfait.

Les chercheurs de l’université israélienne Ben Gourion du Néguev ont passé les deux dernières années à expérimenter ces images « fantômes » pour tromper les systèmes de conduite semi-autonomes.

Des faux panneaux trompent l'Autopilot - Cyber Security Labs @ Ben Gurion University / Youtube
Des faux panneaux trompent l’Autopilot – Crédit : Cyber Security Labs @ Ben Gurion University / Youtube

Vous ne pouvez pas encore croire aveuglément aux capacités de l’Autopilot de Tesla. En effet, celui-ci a encore quelques problèmes. Récemment, nous rapportions qu’une Model 3 avait écrasé un faux piéton lors d’un test de freinage automatique. Même si Elon Musk assure que la conduite autonome sera disponible en bêta d’ici la fin de l’année, il vaudra mieux rester vigilant et surveiller l’environnement. Certaines personnes font trop confiance à l’Autopilot et vont même jusqu’à s’endormir au volant à 144 km/h.

En quoi consiste l’étude ?

Lors de cette étude, les chercheurs ont voulu vérifier si les Tesla prenaient en compte les panneaux de signalisation affichés dans des publicités sur le bord de la route. Pour cela, ils ont utilisé un panneau lumineux qui montre la vidéo publicitaire d’un burger. Ils ont ensuite incrusté un panneau « STOP » pendant une seconde dans la vidéo. Le Model X qui est passée à côté de l’écran a détecté le panneau et s’est arrêtée.

Un autre test a été réalisé dans un parking. Les chercheurs ont affiché un panneau de signalisation « 90 » de manière subtile à un moment de la vidéo. Encore une fois, le Tesla Model X a tenu compte du panneau et a affiché une vitesse maximale autorisée de 90 km/h sur son tableau de bord.

Deux tests qui montrent ô combien la détection des Tesla est précise et large. Trop, sans doute, et c’est bien là le problème. Les détecteurs devraient se limiter aux abords directs de la route.

Ainsi, les chercheurs avertissent que ce dysfonctionnement – ou excès de zèle, comme on veut – pourrait être utilisé par des pirates informatiques pour créer des embouteillages. Ils pourraient même provoquer des accidents de la route. En effet, il n’est pas rare de voir des pirates informatiques prendre le contrôle de panneaux publicitaires pour afficher ce qu’ils veulent. Un hacker avait piraté un panneau publicitaire pour diffuser une vidéo pornographique.

Source : Ben Nassi