Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur

Cette année, l’iPhone 15 Pro Max renforce son statut au sommet de la pyramide des smartphones d’Apple avec une myriade de petits changements et de nouveautés. Assez pour en faire un grand cru ?

Sommaire
iPhone 15 Pro Max

Annoncé le 12 septembre dernier, à l’occasion de la traditionnelle keynote d’Apple, organisée à la fois à Cupertino et en ligne, l’iPhone 15 Pro Max clôt par le haut la nouvelle gamme de smartphones d’Apple pour l’année 2023. Il sort également de sa manche quelques nouvelles promesses, portées par sa nouvelle puce, l’A17 Pro, et une refonte de la partie photo. Mais comme toujours l’innovation a un prix.

💰 Quels sont les prix et disponibilité pour l’iPhone 15 Pro Max

Le haut de gamme d’Apple se compose, cette année encore de deux modèles distincts. L’iPhone 15 Pro et son écran de 6,1 pouces, et l’iPhone 15 Pro Max, le bien nommé, avec son écran gigantesque de 6,7 pouces.

L'iPhone 15 Pro Max, d'Apple, propose toujours fièrement une dalle OLED de 6,7 pouces.
L’iPhone 15 Pro Max, d’Apple, propose toujours fièrement une dalle OLED de 6,7 pouces.

Comme il se doit le Pro Max est plus cher, puisque son premier prix est fixé à 1 479 euros (l’iPhone 15 de base démarrant à 969 euros). C’est exactement le même prix que celui affiché par le 14 Pro Max l’an dernier, mais il y a un détail d’importance. En 2022, le premier modèle de Pro Max embarquait 128 Go pour ce prix. Cette année, le 15 Pro Max double la mise. Ce sont 256 Go que vous trouverez au minimum dans le plus imposant et cher des smartphones d’Apple.

  • iPhone 15 Pro Max 256 Go : 1 479 euros
  • iPhone 15 Pro Max 512 Go : 1 729 euros
  • iPhone 15 Pro Max 1 To : 1 979 euros

L’iPhone 15 Pro Max (256 Go)

Image 1 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur

  • Rakuten

    1000€

  • Darty

    1,163.99€

  • RueDuCommerce

    1170€

  • Pixmania FR

    1215€

  • RED by SFR

    1329€

  • SFR

    1329€

  • Amazon

    1359€

  • Fnac

    1369€

  • E.Leclerc

    1369€

  • Cdiscount

    1369€

  • Boulanger

    1369€

  • Carrefour

    1,369.99€

Plus d’offres

L’iPhone 15 Pro Max (512 Go)

Image 2 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur

  • RueDuCommerce

    1,405.88€

  • Rakuten

    1,459.68€

  • Pixmania FR

    1569€

  • Amazon

    1609€

  • Fnac

    1619€

  • Cdiscount

    1619€

  • RED by SFR

    1619€

  • SFR

    1619€

  • Darty

    1619€

  • Boulanger

    1619€

Plus d’offres

L’iPhone 15 Pro Max (1 To)

Image 3 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur

  • Rakuten

    1500€

  • RueDuCommerce

    1,658.70€

  • E.Leclerc

    1868€

  • Fnac

    1869€

  • Cdiscount

    1869€

  • Darty

    1869€

  • Boulanger

    1869€

  • Pixmania FR

    2,118.11€

Plus d’offres

C’est peut-être un détail pour vous, mais pour Apple cela veut dire beaucoup, les prix des iPhone haut de gamme ont été revus à la baisse. 130 euros pour le premier modèle ; 270 euros pour le second ; et 150 euros pour le dernier, qui repasse en dessous des 2 000 euros.

A noter que les quatre finitions proposées : Titane naturel, Titane Bleu, Titane Blanc et Titane noir, n’ont toujours aucun impact sur le prix final.

A lire sur le sujet : iPhone 15 Pro et iPhone 15 Pro Max pas chers : où les acheter au meilleur prix ?

⚙️ Caractéristiques techniques : que vaut le plus puissant des iPhone ?

Cette année, à nouveau, après l’avoir fait pour sa génération iPhone 12, Apple crée une différence entre ses modèles Pro et Pro Max. Une différence qui dépasse la seule taille de la dalle. En l’occurrence, le boîtier un peu plus volumineux de l’iPhone 15 Pro Max par rapport au 15 Pro a permis à Apple de glisser un téléobjectif périscopique plus performant. Cela lui permet d’afficher une puissance de zoom de x5, contre x3 (toujours) pour le 15 Pro.

  • Ecran : OLED Super Retina XDR 6,7 pouces
  • Définition : 2 796 x 1 290 pixels
  • Grand-angle : équivalent 24 mm, 48 Mpixels, f/1.78
  • Ultra-grand-angle : équivalent 13 mm, 12 Mpixels, f/2.2
  • Téléobjectif : équivalent 120 mm, 12 Mpixels, f/2.8
  • Caméra avant : True Depth, 12 Mpixels, f/1.9
  • Puce : A17 Pro (6 cœurs CPU, 6 cœurs CPU, 16 cœurs Neural Engine)
  • Mémoire : 8 Go
  • Batterie : 4 422 mAh
  • Connectivité : 5G, Bluetooth 5.3, Wi-Fi 6E, UWB 2nde génération, NFC, Thread, MagSafe/Qi 2
  • Dimensions : 15,99 x 7,67 x 0,825 cm
  • Poids : 221g
  • Résistance : IP68, Ceramic Shield,
  • Divers : Cerclage en titane, Dynamic Island, Système de reconnaissance faciale Face ID, Haut-parleurs stéréo, Bouton d’action personnalisable
  • OS : iOS 17

On notera aussi, sans s’alanguir ici, l’arrivée de la puce A17 Pro. Première puce grand public gravée en 3 nm, elle profite de tous les atouts de cette nouveauté : une densité de transistors vertigineuses – pas moins de 19 milliards, contre 16 pour l’A16 Bionic sortie l’an dernier, et sur le papier des performances en hausse et une consommation à la baisse.

iPhone 15 vs Plus vs 15 Pro vs Pro Max : quel smartphone acheter ?

La puce UWB de deuxième génération facilite le transfert de fichiers entre appareils compatibles, ici entre l'iPhone 15 Pro Max et l'iPhone 15 Pro.
La puce UWB de deuxième génération facilite le transfert de fichiers entre appareils compatibles.

L’espace dégagé a permis d’ajouter différents sous-ensembles matériels au sein du SoC, comme un décodeur AV1 intégré, mais aussi d’ajouter un cœur GPU dans une partition graphique totalement revue, et désormais capable de gérer l’accélération matérielle du ray tracing – oui, à quelques détails près, comme les cartes RTX de Nvidia ou comme les dernières générations de SoC Qualcomm et Mediatek.

On saluera aussi le passage des iPhone Pro au Wi-Fi 6E – ce n’est pas le cas des iPhone 15 et 15 Plus. Apple, qui a tant fait pour la démocratisation de la norme sans-fil il y a environ 20 ans, est désormais plus prudent. Pas de Wi-Fi 7, donc, bien que les produits réseau compatibles soient de plus en plus nombreux et que quelques smartphones concurrents aient déjà sauté le pas.

Les modèles français de l'iPhone 15 Pro Max ont toujours un tiroir pour carte SIM.
Les modèles français de l’iPhone 15 Pro Max ont toujours un tiroir pour carte SIM.

👍 Un design légèrement revu, pour le mieux

Depuis l’iPhone 12, Apple conserve le même design général pour ses smartphones. Des tranches verticales et franches, inspirées de celles des iPhone 4 et suivants, qui offrent une bonne prise en main. Il y a toutefois un petit aménagement cette année, les bords de ces arêtes sont profilés, afin d’être plus douce au toucher et lors de la prise en main. Un m inuscule détail qui se sent et auquel on s’habitude vite. En plus de cela, le cerclage en acier cède sa place cette année au titane, une nouveauté d’importance.
Non seulement ce métal est donné pour être plus résistant et durable, mais il est aussi et surtout plus léger.

L’iPhone 15 Pro Max est ainsi plus léger de 19 g par rapport à son aîné, à 221 g contre 240 g. Cela se sent immédiatement. Sans même parler du toucher agréable, cette différence de poids est bienvenue, et s’avère plaisante à l’usage. Le Pro Max avait jusqu’à présent la réputation d’être un « poids lourd » dans le monde des grands smartphones – c’est un peu moins vrai.

D’autant que cette petite perte de masse s’accompagne d’un amincissement mineur, toujours rendu possible par l’usage du titane, qui renforce le confort de tenue en main, surtout pour celles et ceux qui n’ont pas des doigts de géant.

L'iPhone 15 Pro Max introduit un nouveau bouton Action personnalisable sur son côté gauche.
L’iPhone 15 Pro Max introduit un nouveau bouton Action personnalisable sur son côté gauche.

Sur le côté gauche de l’appareil, on retrouve toujours le classique triumvirat de boutons : deux boutons pour le volume et un troisième pour passer en mode Silencieux. Mais il y a là aussi une nouveauté.
Plutôt que l’habituel bouton à bascule, mono-tâche, Apple a opté pour un bouton (baptisé bouton Action) à presser longuement, désormais, personnalisable. Il est possible de lui attribuer la fonction que vous souhaitez.

Vous aimez pouvoir prendre des photos à la volée, ce sera votre raccourci vers l’appareil photo. Vous aimez écouter des podcasts dès que vous avez cinq minutes, ce bouton lancera l’application dédiée. Il sera même possible de le lier à un des raccourcis que vous affectionnez particulièrement pour automatiser une tâche.

iPhone 15 Pro Max et AirPods Pro 2.
L’iPhone 15 Pro Max, et les AirPods Pro 2.

Alors, oui, ce n’est pas une révolution, mais c’est un petit ajout bienvenu, qui fluidifie les usages et peut vous faire gagner du temps si vous utilisez régulièrement une fonction de votre smartphone et devez y accéder rapidement. Nous avons activé un raccourci vers l’application Home, ce qui est pratique pour accéder aux éléments connectés de notre domicile plus rapidement.

L'interface de personnalisation du Bouton Action, dans iOS 17, sur l'iPhone 15 Pro Max.
L’interface de personnalisation du Bouton Action, dans iOS 17.

Apple, si vous nous lisez, pourquoi ne pas permettre une personnalisation en fonction du mode de concentration ? Lancement d’un enregistrement vocal en mode travail, activation de Notes en mode lecture, de la lampe en mode Repos, etc.

🔌 USB-C, des débits pouvant aller jusqu’à 10 Gbit/s

Si on continue notre tour du cerclage en titane, on constate qu’Apple a enfin sauté le pas de l’USB-C. Compatible USB 3 (a priori dans une version 3.2 Gen 2×1), il offre des débits pouvant aller jusqu’à 10 Gbit/s… Enfin, en théorie, car cela demande de posséder le bon câble également. Celui qui est fourni de série avec l’iPhone sera très bien pour le charger, et même pour recharger des accessoires compatibles avec l’USB-C – oui, la recharge inversée est là !

Avec le 15 Pro Max, l'iPhone passe enfin à l'USB-C !
Avec le 15 Pro Max, l’iPhone passe enfin à l’USB-C !

Mais pour transférer rapidement des fichiers, surtout régulièrement, depuis ou vers votre iPhone, il vous faudra acheter un câble adéquat, de préférence estampillé USB-IF et indiquant clairement qu’il est compatible avec un débit d’au moins 10 Gbit/s. Nous avons fait un petit test avec le câble par défaut, transférer un fichier de 6,7 Go d’un Mac vers l’iPhone 15 Pro Max nous a pris 3 minutes et 35 secondes en filaire, contre seulement 59 secondes en AirDrop grâce aux mérites du Wi-Fi 6E.

Oui, l’USB-C facilite la vie, mais reste encore d’une relative complexité à appréhender du fait de son implémentation floue et fluctuante par certains fabricants.

En revanche, son arrivée sur les iPhone est assurément une bonne nouvelle. Outre qu’il permettra de n’avoir qu’un câble pour tous ses appareils, il offrira aux utilisateurs de l’iPhone 15 Pro et Pro Max de brancher leur smartphone directement à un moniteur compatible USB-C pour sortir un signal vidéo 4K60. Sans la compression inhérente à AirPlay, en l’espèce.

Ceux qui rêveraient d’afficher un environnement de travail type Dex, ou même simplement Stage Manager, en branchant leur iPhone à un moniteur en seront pour leurs frais. Ici, c’est du mirroring qu’on vous offre, rien de plus.

iPhone 15 Pro Max

📱 Un écran OLED inchangé, et toujours excellent

Apple reconduit cette année encore son écran OLED customisé à ses exigences. Il affiche une diagonale de 6,7 pouces, et occupe encore plus d’espace grâce aux bordures plus fines qui ont permis à Apple de réduire la largeur et la hauteur de son smartphone. L’iPhone 15 Pro Max perd ainsi 0,9 mm de largeur et 0,8 mm de hauteur, tout en gagnant légèrement en épaisseur.

La dalle retenue par la firme de Cupertino porte toujours la même définition de 2 796 x 1 290 pixels pour une résolution de 460 ppp. On retrouve pour la deuxième année la Dynamic Island – zone interactive en haut de l’écran, qui contient à la fois la caméra avant et quelques capteurs, tout en hébergeant des applications en fonction du contexte. Cette nouveauté de l’an dernier est désormais également présente sur les modèles d’entrée de gamme.

Le haut de l'écran OLED est toujours occupé par la Dynamic Island sur l'iPhone 15 Pro Max.
Le haut de l’écran OLED est toujours occupé par la Dynamic Island.

En revanche, les iPhone 15 Pro conservent l’exclusivité des technologies Always-on et ProMotion, qui permettent à l’écran de faire varier sa fréquence de rafraîchissement de 1 à 120 Hz en fonction de ce qui est affiché : l’écran de veille ou une page Web (1 Hz, quand il n’y a pas de défilement), un film (24 Hz) ou un jeu (jusqu’à 120 Hz), par exemple.

Pour mériter son appellation Super Retina XDR, la dalle de ses iPhone doit être capable d’afficher une luminosité exceptionnelle en plus de son contraste réputé infini (2 000 000:1). Ainsi, sa luminosité standard annoncée est de 1 000 cd/m2, de 1 600 cd/m2, quand un contenu HDR est affiché, et de 2 000 cd/m2 en pointe et en extérieur, en plein soleil sur une plage, par exemple.

Nos mesures confirment ces chiffres. Nous avons relevé une luminosité standard de 998 cd/m2 et de 1601 cd/m2 en HDR. Au plus près de ce qui est annoncé, Apple n’est pas pris en défaut ici.

iPhone 15 Pro Max

Bien entendu, Apple continue de pousser sa technologie True Tone, qui fait varier la chaleur de l’affichage en fonction de l’éclairage ambiant, ainsi que sa technologie P3, issue du DCI-P3 venu du monde du cinéma, qui offre une plus large gamme de couleurs. Si le gamut est important, la dalle est-elle fidèle dans sa restitution des couleurs ? Nos mesures montrent une très légère domination du bleu dans les teintes. Néanmoins le Delta E 2000 est loin d’être mauvais. Nous l’avons mesuré à 2,86 sur l’iPhone 14 Pro Max, il est de 3,35 sur ce 15 Pro Max. Un léger retrait, mais pas de quoi hurler à la catastrophe. On commentera juste le fait qu’on a déjà vu Apple faire mieux.

L’iPhone 15 Pro Max affichent donc non seulement une des meilleures dalles embarquées dans un iPhone, mais également un écran exceptionnel au regard de ce que propose le marché en règle générale.

A lire aussi : iPhone 15 vs iPhone 14 : configuration, appareils photo, design, notre comparatif

💪 Des performances dopées par l’A17 Pro

Pour la première fois depuis 2017 et l’A11 Bionic, un SoC introduit avec l’iPhone n’a pas droit au suffixe Bionic dans son nom, remplacé par l’appellation Pro, désormais très courante chez Apple et qui signifie généralement davantage qu’il s’agit du meilleur de ce qui est disponible que d’un modèle pour les professionnels. En l’occurrence, et paradoxalement, Pro semble signifier « taillée pour jouer ».
Pour faire un rapide pas de côté, l’arrivée de l’appellation Pro, également utilisée pour les puces Apple Silicon sur Mac, fait aussi s’interroger sur la possibilité de voir annoncer, l’année prochaine, un A18 Max ou Ultra, pour reprendre cette nomenclature.

Les iPhone 15 Pro et Pro Max embarquent l'A17 Pro, la toute dernière puce développée par Apple.
Les iPhone 15 Pro et Pro Max embarquent l’A17 Pro, la toute dernière puce développée par Apple.

Quoi qu’il en soit, ce nouveau SoC aligne de beaux arguments – et il est couplé à 8 Go de mémoire vive, une première dans un smartphone Apple, puisque c’est deux de plus que l’an dernier.
Dans la lignée des générations précédentes, la partie CPU est en progression modeste. Apple annonce un gain de 10% de performances. Nos résultats de tests mesurés avec Geekbench témoignent de progrès oscillant entre 13% en single core et environ 9% en multi core. On est donc bien dans la fourchette indiquée par Apple.

Il est intéressant de noter que ces gains sont identiques à ceux annoncés l’an dernier pour l’A16 Bionic. Comme si Apple jugeait que la puissance de ses cœurs CPU étaient suffisantes pour les tâches actuelles et à venir dans un futur proche. Comme s’il se concentrait sur deux autres points qui prennent de plus en plus de poids : le GPU et le Neural Engine (le NPU, pour les calculs liés à des algorithmes dits d’intelligence artificielle).

Le nouveau bench de 3Dmark met à l'épreuve les capacités en ray tracing de la puce Apple Silicon de l'iPhone 15 Pro Max.
Le nouveau bench de 3Dmark met à l’épreuve les capacités en ray tracing de la puce Apple Silicon.

En tout cas, le nouveau Neural Engine est donné pour être jusqu’à deux fois plus performant que celui intégré à l’A16 Bionic. Une assertion qu’il est difficile de vérifier avec des outils synthétiques, mais une chose est certaine, le Neural Engine de l’A17 Pro est largement sollicité et pas seulement pour la partie photo. Il est mis à contribution pour le bon fonctionnement de MetalFX, un outil de mise à l’échelle d’une image de basse définition vers une définition plus haute afin de gagner du temps et d’assurer une plus grande fluidité aux jeux.

🎮 Une puce graphique qui le rapproche des consoles de jeux

Si cette approche vous rappelle un peu celle du DLSS de Nvidia, attendez la suite. La partie graphique de l’A17 Pro introduit cette année une autre révolution. Non seulement, le GPU du SoC d’Apple embarque un cœur de plus (six contre cinq précédemment), mais il a également été revu de fond en comble, notamment pour supporter l’accélération matérielle du ray tracing.

L'iPhone 15 Pro Max est une console portable en devenir...
L’iPhone 15 Pro Max est une console portable en devenir…

Pour rappel, le ray tracing est une méthode de rendu graphique, très gourmande en puissance de calcul, surtout quand le rendu est en temps réel, qui affiche des effets de lumière, de transparence et de réflexion qui s’approchent du photoréalisme. L’objectif est de faire tourner des jeux qui sont identiques ou très proches de ce qu’on connaît sur les consoles de salon actuelles.

Sur ce point, nous nous sommes tournés vers un nouvel outil de bench de 3Dmark, baptisé Solar Bay. Il permet de comparer la différence de potentiel de l’iPhone 15 Pro Max et de son aîné le 14 Pro Max pour les rendus graphiques reposant sur le ray tracing. En l’occurrence, le dernier-né des iPhone est 48 ,3% plus performant que le modèle sorti l’an dernier.

Mais l’iPhone 15 Pro Max est également bien plus stable dans l’effort, et maintient son niveau de performance à 91,4% contre seulement 70,8% pour le 14 Pro Max. C’est bon signe pour les longues sessions de jeu.

iPhone 15 Pro Max

Enfin, Apple indique que les performances GPU peuvent être en hausse de 20% selon les usages. Geekbench, pour la partie Compute, qui sollicite surtout la partie graphique affiche un gain de 23%, Apple n’affabule donc pas. La promesse est tenue. Même si cela se manifeste par une chauffe de certaines zones du boîtier qu’on sent bien en main – la faute au titane qui conduit mieux la chaleur ?

Alors bien entendu, ces progrès demandent encore à se frotter à des jeux qui en tirent complètement parti. Les premiers devraient arriver d’ici la fin de l’année, avec une seconde vague, notamment portée par des titres d’Ubisoft, en début d’année prochaine.

Apple est depuis le lancement de l’App Store sur l’iPhone en juillet 2008 devenu un acteur incontournable du jeu vidéo (au moins sur mobile). Avec ces nouvelles cartes, il entend clairement faire de l’iPhone une plate-forme pour jouer toujours plus incontournable.

iPhone 15 Pro Max
L’iPhone 15 Pro Max conserve trois modules photo physiques, mais Apple joue du capteur 48 Mpixels pour en proposer d’autres focales “virtuelles”.

📷 Photo : sept en un, une question de choix

Il y a un autre domaine devenu indissociable des iPhone, c’est la photo. Les smartphones d’Apple ont perdu leur couronne de meilleurs photophones il y a bien longtemps, mais ils continuent d’occuper une place au sommet, à part. Pour compenser les limites physiques de ses smartphones, le géant a aussi suivi une voix, défrichée avec talent par Google, celle de la photographie computationnelle, quand la puissance des algorithmes se met au service de nos clichés pour compenser ou améliorer le résultat fourni par des capteurs minuscules et des optiques pas toujours très bonnes.
Une approche qui explique, chez Apple, le poids de plus en plus important du Neural Engine et du Photonic Engine, appellation introduite l’an dernier qui regroupe et mélange du matériel, du logiciel et de l’intelligence artificielle.

iPhone 15 Pro Max
Les focales de l’iPhone 15 Pro Max, telles que présentées lors de la keynote d’Apple, le 12 septembre dernier. Source : Apple

Cette année, c’est l’iPhone 15 Pro Max qui donne le mieux corps à cet effort qu’on peut juger trop lent parfois ou trop mesuré, mais qui est toujours consistant. Bien qu’ils continuent à n’embarquer que trois modules photo arrière : ultra-grand-angle, grand-angle et téléobjectif, les deux iPhone 15 Pro proposent sept focales. Listons rapidement les différentes focales :

  • Focale macro : disponible sur les trois modules, même si l’ultra-grand-angle peut être son vecteur principal d’accès ;
  • Ultra-grand-angle, 12 Mpixels, équivalent 13 mm, x0,5 ;
  • Grand-angle, 48 Mpixels, équivalent 24 mm, x1 ;
    Et c’est là que les choses se corsent, car ce même module propose trois autres focales « virtuelles », taillées de manière informatique dans le capteur principal :
  • Un équivalent 28 mm, x 1,2 ;
  • Un équivalent 35 mm, x1,5 ;
  • Un équivalent 48 mm, x2.
  • Enfin, un téléobjectif, 12 Mixels, équivalent 120 mm sur l’iPhone 15 Pro Max, x5.

Sept focales, le chiffre impressionne et surprend, mais il témoigne d’un choix technique et d’un choix qu’Apple veut laisser aux utilisateurs.

🤖 Photo : les algorithmes au pouvoir

Apple ne se contente pas de tailler dans le capteur. Le système photo utilise une partie du capteur et va ensuite soumettre les données au Photonic Engine et à des algorithmes de machine learning. Un exemple ?
L’une des nouveautés de cette année, les clichés pris en 24 Mpixels, saisis par défaut. Ce mode présent sur le grand-angle donne des résultats bien meilleurs, et des photos dont on pourra souvent plus facilement envisager un tirage.

iPhone 15 Pro Max - Matrice de pixels - Source : Apple
Les photosites du capteur 48 Mpixels peuvent être combinés par lot de quatre, afin de récolter plus de lumière, pour une définition qui devient alors de 12 Mpixels. Source : Apple.
Image 4 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur
Un exemple de photo en 24 Mpixels prise avec le grand-angle (éq. 24 mm).

Pour arriver à ses fins, Apple va procéder en deux étapes. Première étape, il utilise le pixel-binning, en l’occurrence faire un « grand » pixel (de 2,44 microns de côté) à partir de quatre photosites de 1,22 micron de large.
Ensuite, quand vous déclenchez la prise de vue, l’appareil va prendre plusieurs images de moindre définition, en l’occurrence 12 Mpixels, mais avec une meilleure plage dynamique et plus de piqué. Certains clichés vont être pris pour rendre la complexité de la lumière, d’autres pour permettre de réduire le bruit numérique, d’autres encore pour s’assurer de la fidélité de la reproduction des couleurs, etc. Toutes ces prises sont ensuite fusionnées en une seule image. Intervient enfin la dernière étape, combiner ce produit de la photographie computationnelle avec une image prise en 48 Mpixels, plus riche en détail. Le Photonic Engine met alors tous ses outils au travail pour faire un cliché de 24 Mpixels, qui combine le meilleur des deux mondes. Un entre-deux optimal en théorie, qui repose plus sur les algorithmes que sur la photographie classique, en quelque sorte.

iPhone 15 Pro Max
L’ultra-grand-angle, équivalent 13 mm, premier module photo de l’iPhone 15 Pro Max, permet d’embrasser les vastes espaces ouverts, sans trop de déformation en bordure de cadre.
iPhone 15 Pro Max
Le grand-angle, équivalent 24 mm, module photographique principal de l’iPhone 15 Pro Max.
iPhone 15 Pro Max
Le grand-angle, équivalent 28 mm, première focale virtuelle de l’iPhone 15 Pro Max
iPhone 15 Pro Max
Le grand-angle, équivalent 35 mm, deuxième focale virtuelle de l’iPhone 15 Pro Max.
iPhone 15 Pro Max
Le grand-angle, équivalent 48 mm, troisième et dernière focale virtuelle de l’iPhone 15 Pro Max
iPhone 15 Pro Max
Le téléobjectif, équivalent 120 mm (x5), de l’iPhone 15 Pro Max permet de saisir une scène éloignée.
iPhone 15 Pro Max
Le téléobjectif peut être poussé à fond avec son zoom numérique (équivalent 681 mm, x25). En pleine lumière le résultat est acceptable, et met bien en exergue un détail autrement difficile à voir.

Les quatre focales, accessibles par le bouton x1 dans l’interface de l’appareil photo et proposées par le grand-angle, sont proches (24, 28, 35 et 48 mm). Apple justifie les trois premières en indiquant qu’il veut que les photographes aient le choix. Chacun a ses petites préférences en matière de focales, et il est d’ailleurs effectivement possible de définir une des focales pour qu’elle soit utilisée par défaut. Il est aussi possible de tout simplement désactiver les focales virtuelles qu’on ne souhaite pas utiliser.

Image 5 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur
Les réglages de l’application Appareil photo permettent de désactiver les focales “virtuelles” du grand-angle, et aussi de choisir les formats “pro” haute qualité.

A notre sens, le 35 mm est toutefois plus polyvalent et à l’aise aussi bien pour prendre des portraits que des photographies urbaines, il mérite qu’on s’y intéresse. Le 48 mm, lui, est tout aussi polyvalent et reserre un peu la vision sur le sujet dans un portrait. Il flirte avec le 50 mm, grand classique de cet art, et qui est réputé pour être proche du champ de vision humain.

iPhone 15 Pro Max
Afin de ne pas être perdu quand on zoome au-delà d’un coefficien de puissance de x8, une petite vignette affiche le cadre complet capté par le module téléobjectif.

📸 Photo : 120 mm, enfin un téléobjectif digne de ce nom…

Si le grand-angle continue de trôner tout en haut des capteurs de l’iPhone 15 Pro Max avec ses 48 Mpixels et toutes les attentions qui lui ont été accordées cette année encore, le téléobjectif connaît lui aussi un bond en avant d’importance. Il conserve sa définition de 12 Mpixels, mais il est 25% plus grand avec des photosites de 1,12 micron. Ce gain en surface pour recevoir la lumière a permis à Apple d’intégrer son « tetraprisme », un ensemble de quatre prismes – vous vous en doutiez – qui font rebondir la lumière jusqu’au capteur. Afin d’éviter que ces « rebonds » n’empêchent la production de photos claires et nettes, un stabilisateur optique effectuent 10 000 micro-ajustements par seconde – soit deux fois plus que sur l’iPhone 14 Pro Max – et ce dans les trois dimensions.

Sa focale équivalente à un 120 mm (avec une belle ouverture à f/2.8) commence à offrir une puissance de grossissement intéressante : x5 en optique et un maximum de x25 en zoom numérique, équivalent à un 681 mm. Le téléobjectif devient réellement un zoom et va permettre aux photographes mobiles d’aller chercher un détail dans un paysage, un bâtiment ou une foule.

iPhone 15 Pro Max
Parfois, les algorithmes qui interprètent les pixels et les lissent s’emmêlent les pinceaux quand on leur en demande trop.

Attention toutefois de ne pas trop pousser le zoom numérique. Plus on sollicite la partie computationnelle de l’appareil photo plus on a de surprises, pas forcément bonnes, avec des lettres lointaines transformées en un alphabet extraterrestre, par exemple, comme en bas à gauche de cet engin de chantier, ligne du bas.

😎 Portrait : de grands progrès, une longue route

Entre le 35 mm et le 48 mm, vous allez pouvoir vous en donner à cœur joie pour les portraits. D’autant qu’Apple introduit une fonction qu’on a déjà vu passer dans l’univers Android, la possibilité de transformer un cliché pris en mode classique en portrait, a posteriori. Grâce à des algorithmes dédiés, l’iPhone 15 Pro Max détecte en effet la présence de personnes ou d’animaux dans le cadre. Dès lors, il va enregistrer la cartographie 3D du champ pour pouvoir ensuite appliquer le bokeh sur le sujet que vous souhaitez. Si deux personnes sont dans le cadre sur des plans différents, vous pourrez même éditer deux photos en faisant la mise au point sur l’une, puis l’autre.

iPhone 15 Pro Max
Il est possible de transformer une photo classique en portrait. Si plusieurs sujets sont dans le champ, sur différents plans, il est possible de définir sur lequel la zone de netteté et donc inversement le bokeh seront appliqués.

Concernant le bokeh, les algorithmes de détection des cheveux ont été revus et réentraînés pour éviter le détourage un peu brutal qu’on connaissait parfois. Ce n’est pas parfait, il y a encore quelques ratés, mais on constate de beaux progrès.

Et si vous aimez les égoportraits en solo ou en groupe, sachez que la caméra avant a également droit à toutes ces améliorations, y compris le nouveau mode Nuit, la nouvelle génération Smart HDR et la possibilité de transformer une photo « classique » en portrait avec flou d’arrière-plan. Au moment de la prise de vue, un petit f en bas à gauche de l’écran indique qu’un visage – le vôtre, a priori – a été reconnu. Vous pourrez modifier votre selfie plus tard.

iPhone 15 Pro Max Selfie
Dans un environnement faiblement éclairé, le module caméra avant de l’iPhone 15 Pro Max produit des portraits techniquement réussis.
iPhone 15 Pro Max
Ce portrait de nuit, avec une source d’éclairage parasite en contre-jour, montre les quelques limites des algorithme de détourage des cheveux pour l’application du bokeh numérique. Une sorte d’arc lumineux apparaît ainsi au dessus de la tête du sujet.

Si les photographes experts renifleront toujours avec un air de mépris devant les smartphones, Apple réussit néanmoins là non pas une révolution, mais à franchir un cap. L’emprise de la photographie computationnelle est clairement revendiquée, les résultats sont dans la plupart des cas une réussite – même si l’effet aquarelle rode toujours, avec ses aplats qui empêchent parfois d’imprimer une photo qui semblait belle, et qu’on aimerait davantage de piqué, notamment sur l’ultra-grand-angle et le téléobjectif.
Entre la large plage focale offerte par le grand-angle et le téléobjectif enfin digne de ce nom, la partition photographique de l’iPhone 15 Pro Max est la plus intéressante qu’on ait vue dans un smartphone Apple depuis longtemps. Pas de quoi reprendre la couronne, mais largement assez pour redonner du plaisir aux photographes amateurs – et pro ? – que nous sommes.

🔋 Autonomie : toujours très endurant, et lent à recharger

Depuis les iPhone 11, Apple a fait apparaître ses smartphones sur les écrans radar des tests d’autonomie, avant d’en prendre la tête avec les iPhone 12, et plus encore les iPhone 13.

Avec une batterie de 4 422 mAh, soit légèrement plus que les 4 323 mAh de l’iPhone 14 Pro Max, le 15 Pro Max s’octroie la plus grosse réserve d’énergie de la génération 2023. Néanmoins, c’est assez loin des batteries colossales qu’on retrouve dans la plupart des concurrents grand format sous Android.

A l’usage, avec un usage intensif normal, à savoir de la musique, des photos, des réseaux sociaux, un peu de YouTube, beaucoup de Web et d’applis d’actualités, quelques jeux, des messages via Messages, WhatsApp et les autres, nous avons tenu une journée, de 6h à 23h, sans avoir à nous inquiéter. En revanche, si vous commencez à beaucoup solliciter le GPS, par exemple, ou à jouer intensément à des jeux visuellement exigeants, il sera difficile de boucler la journée – mais dans ces situations, cela semble acceptable.

iPhone 15 Pro Max - Autonomie
L’iPhone 15 Pro Max devrait vous permettre de tenir toute une journée et plus loin d’une prise de courant.

Dans le cadre de notre test en lecture vidéo : un film 4K streamé en boucle jusqu’à ce que la batterie soit vide, l’iPhone 15 Pro Max a atteint 20h43 d’autonomie, soit presque deux heures trois quarts de plus que son petit frère le 15 Pro.

Alors oui, on regrette un peu que le passage au 3 nm ne soit pas synonyme d’une explosion de l’autonomie, comme cela aurait pu être le cas en théorie. Apple semble avoir privilégié les nouvelles fonctions photo et la montée en puissance graphique de son SoC. Difficile de le lui reprocher.

En revanche, il est impossible de ne pas regretter que la recharge n’ait pas connu un progrès. Malgré l’arrivée de l’USB-C, l’iPhone connaît toujours les mêmes limitations sur ce point. Autrement dit, il ne tirera que 27 W via un câble, quel que soit le chargeur que vous lui accolez.

Notre iPhone 15 Pro Max de test a tout de même mis 1h45 à atteindre les 100% de charge – c’est long, si vous ne le rechargez pas pendant la nuit. On lui accordera toutefois un satisfecit puisqu’il arrive à 50% de charge en moins de 30 minutes.

Image 6 : Test iPhone 15 Pro Max, le roi des smartphones d’Apple revient, encore meilleur
Votre iPhone 15 Pro Max peut se transformer en réveil de chevet quand il est en charge…

Si vous préférez la recharge sans-fil, moins contraignante, mais également moins efficace énergétiquement parlant et donc moins « verte », il faudra vous contenter de 15 W avec un chargeur MagSafe et de 7,5 W via Qi – le sort de Qi2 semble encore incertain, mais pourrait recoller les wagons avec ce que propose MagSafe.

Pendant qu’on parle de recharge, glissons un mot sur un des nouveautés d’iOS 17, qui transforme votre iPhone en horloge interactive quand vous le rechargez et le maintenez à l’horizontal. Une interface affiche l’heure, et quelques widgets. Ceux qui aiment le mode équivalent de la Watch adoreront le mode Veille de l’iPhone. On a les petits plaisirs qu’on peut…

Lire aussi : iPhone : Quels sont les meilleurs smartphones Apple ?

Notre verdict sur le Test de l’iPhone 15 Pro Max

L'iPhone 15 Pro Max, d'Apple

iPhone 15 Pro Max

  • Apple iPhone 15 Pro Max 256 Go Titane…

    1000€

  • 1000€

    Voir l’offre
  • 1,163.99€

    Voir l’offre
  • 1170€

    Voir l’offre
  • 1215€

    Voir l’offre
  • 1329€

    Voir l’offre
  • 1329€

    Voir l’offre
  • 1359€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1369€

    Voir l’offre
  • 1,369.99€

    Voir l’offre

Plus d’offres

On aime
  • La compacité accrue, le poids baissé – merci le titane !
  • Le bouton personnalisable
  • L’écran toujours incroyable
  • L’USB-C… enfin
  • Les prix en baisse, mais toujours élevés
  • La partition photo en grands progrès

On n’aime pas
  • Le câble USB-C embarqué ne permet pas des transferts rapides
  • 120 mm, c’est bien, mais…
  • L’A17 Pro chauffe bien
  • Les Pro n’ont (toujours) pas droit aux couleurs funs

Verdict :

Smartphone géant, qui peaufine encore son classicisme formel, l’iPhone 15 Pro Max est indubitablement un grand cru. Ergonomiquement proche de l’iPhone 14 Pro Max, il apporte néanmoins quelques améliorations, par touche, à commencer par le titane qui l’affine et lui donne un air encore plus premium. Son SoC, l’A17 Pro, dont le plein potentiel n’est pas encore dévoilé, lui assure déjà d’être un smartphone hors du commun. Mais le Pro Max muscle aussi sa partie photographique, avec un grand-angle dopé, plein d’intelligence, et un téléobjectif qui mérite enfin son nom. A eux seuls, ils pourraient valoir la peine de sauter le pas si vous utilisez un iPhone 12 ou plus ancien…

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !