Accueil » Test » Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail

Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail

Le MX Keys Mini, c’est « le plus petit, le plus puissant et le plus intelligent des claviers », dixit Logitech. On a voulu le vérifier par nous-mêmes en le testant durant plusieurs semaines.

Image 2 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
8,5/10

Logitech MX Keys Mini

109,99€ > Amazon
On aime
  • Très compact
  • Frappe confortable (touches convexes idéales)
  • Utilisable sur trois appareils, dont deux en même temps
  • Grande autonomie
  • Touches Fn personnalisables
  • Rétroéclairage dynamique
On n’aime pas
  • Dongle USB en option
  • Même prix que le MX Keys qui a un dongle et plus de touches

À la rentrée 2021, Logitech a sorti de son chapeau le MX Keys Mini, une version raccourcie de son clavier haut de gamme : le MX Keys. Une nouveauté que l’on sentait poindre depuis quelques temps. En effet, Logitech avait déjà initié la miniaturisation de sa gamme avec ses souris, la MX Master 3 donnant naissance à la mignonne et performante MX Anywhere 3.

Profiter de la puissance de la gamme MX dans un format plus compact, voilà une idée qui a de quoi séduire. Avec son MX Keys Mini, Logitech pense aux télétravailleurs, aux développeurs ou même aux créateurs de contenu, pour lesquels la souris peut être prédominante sur le bureau. Avec son format TKL (sans pavé numérique), le MX Keys Mini ne prend que peu de place sur un bureau. Il est aussi facilement transportable.

Le plus grand tour de force était de réussir à proposer non pas un clavier TKL, mais une version TKL du MX Keys, laquelle se doit d’embarquer les technologies et fonctions qui font le succès de ce clavier haut de gamme.

Image 3 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Logitech MX Keys Mini – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Prix et disponibilité

Le MX Keys Mini a été lancé fin septembre 2021. Son prix de lancement est de 109 €. Un prix conséquent, d’autant plus que le MX Keys est vendu exactement au même tarif. Moins de touches, le dongle USB en moins (voir plus bas), mais le même prix, disait l’un de nos confrères lors de la présentation du MX Keys Mini. On ne peut qu’abonder en ce sens. Logitech se défend en expliquant que « pour nous ce n’est pas une question de prix, mais de choix. Soit on veut le format full size, soit la version compacte. » Discutable.

Logitech commercialise deux versions de ce clavier avec des layout différents : l’un PC/Mac et l’autre 100% Mac. Un choix qui répond à la demande d’une clientèle Apple inconditionnelle pour laquelle il est impensable d’utiliser un clavier à double marquage. Notre version est compatible Mac et PC et affiche en ce sens les touches des deux systèmes, de manière ordonnée et visible.

Image 4 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
La version Mac/PC du Logitech MX Keys Mini – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Le MX Keys Mini est compact, lourd et solide

Le MX Keys Mini est conçu en aluminium et plastique. Il est ramassé et donne une belle sensation de solidité. Dense avec 526 grammes sur la balance, il repose bien sur une table. Même sur un plan incliné il tient en place grâce à des patins antidérapants. Comme dit en préambule, il est très compact. Ses mensurations : 131,95 x 295,99 x 20,97 mm. C’est 13,5 cm de moins en largeur que le MX Keys. À l’utilisation, on s’aperçoit rapidement qu’un espace s’est libéré sur le bureau. Cela a pour avantage de pouvoir rapprocher la souris du clavier et de limiter les mouvements.

Image 5 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Logitech MX Keys Mini – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Côté réglage, Logitech, ne propose pas différents niveaux d’élévation. Le clavier est naturellement légèrement incliné. Un angle suffisant qui devrait correspondre à la majorité des utilisateurs. Sur la partie haute du MX Keys Mini vient loger la batterie. Elle n’est pas amovible. On la devine via le port USB-C situé à l’arrière droit du clavier et qui permet de le charger.

Image 6 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Le Logitech MX Keys Mini se charge en USB-C – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide
Image 7 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Des touches fléchées compressées pour gagner de la place – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Le MX Keys Mini est rétroéclairé. Une lumière blanche se diffuse sous les touches. Leur marquage laisse d’ailleurs transparaître cette lumière. Sept niveaux de luminosité sont disponibles. Deux touches permettent de moduler rapidement ce rétroéclairage. À noter qu’il est dynamique et s’active ainsi dès que l’on approche ses mains du clavier. Idéal pour s’y retrouver dans la pénombre et surtout être certain que le clavier est activé dès que l’on commence à l’utiliser.

Des touches pensées pour limiter les fautes de frappe

Venons-en au coeur de ce clavier : ses touches. Ici, pas de prise de risque, Logitech a tout bêtement repris à la lettre les PerfectStroke keys du MX Keys. Introduites il y a plus de 10 ans, elles partent du postulat d’insérer des touches d’ordinateur portable dans un clavier classique. L’objectif est de reproduire une expérience de frappe d’un laptop avec une pression douce, confortable et silencieuse. Pour cela, Logitech utilise un mécanisme à ciseau qui permet de limiter la course et donc d’améliorer le temps de réponse. Ladite course est légèrement supérieure à celle d’un PC portable : 3,2 mm contre 2,5 mm environ.

Image 8 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Des touches convexes pour limiter les erreurs – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Nous venons d’un K780 de Logitech. Utilisé durant des années, nous y avions nos habitudes. À la prise en main, le MX Keys Mini révèle des touches un peu plus dures, mais rien d’insurmontable. Ce que nous apprécions tout particulièrement, c’est le creux aménagé à l’intérieur de chaque touche. Convexes, elles permettent d’agripper le doigt dès qu’il se pose sur la touche. C’est tout bête, mais ça permet de limiter grandement les erreurs de frappe.

Bien évidemment, avec un format TKL, impossible de caser autant de touches que sur le modèle classique. Celles qui restent peuvent même être compressées. C’est le cas des touches fléchées. Il faut juste le savoir.

Connexion Bluetooth ou Bluetooth et USB en option

Le MX Key Mini peut être relié jusqu’à trois appareils en même temps (Mac, PC, iPad, Android, Linux). Contrairement au MX Keys, il est exclusivement Bluetooth. On entend par là qu’il n’est livré avec aucun dongle USB. Néanmoins, il est possible d’en acquérir un séparément, en option. Un choix de Logitech que nous critiquons. En effet, de nombreux ordinateurs de bureau fonctionnent encore sans module Bluetooth. Pour leurs propriétaires, cela signifie de repasser à la caisse. Comptez 12,99 € pour un dongle Logi Bolt.

Image 9 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Le dongle USB est en option sur le Logitech MX Keys Mini – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Ce dernier est une nouveauté de Logitech. Il vient remplacer le récepteur Unifying jusqu’alors utilisé. Cela signifie aussi que vous ne pourrez pas réutiliser un ancien dongle et que vos périphériques Unifying ne pourront pas fonctionner avec.

À 109 € la bête, on aurait tout de même apprécié que Logitech fournisse ce fameux dongle USB, comme c’est le cas pour le MX Keys ou même le K780.

Une fois que l’on est connecté à deux appareils, un PC et un Mac, par exemple, on accède à un outil formidable de Logitech : Flow. Il faut impérativement avoir un clavier et une souris compatible. Si c’est le cas, on peut alors naviguer d’un ordinateur à l’autre en temps réel et y déplacer des fichiers. Une fonction que nous avions pu découvrir avec notre test de la MX Master 3 et qui simplifie depuis notre travail quotidien.

Image 10 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Logitech MX Keys Mini et MX Anywhere 3, un excellent combo – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Les fonctions spéciales du MX Keys Mini

Par souci de place, Logitech mutualise les touches fonctions (Fn) et ses touches multimédias. Il est d’ailleurs possible de verrouiller simplement cette ligne en pressant sur Fn+Echap.

Côté fonctions multimédias, on a droit à quelques nouveautés. Une touche permet ainsi de couper le micro directement au niveau du système, pratique en télétravail lorsqu’un enfant déboule sans prévenir en plein rendez-vous. Pas d’équivalence pour la webcam, mais il est possible de reprogrammer les touches fonctions dans l’application Logi Options pour ajouter ses propres raccourcis.

Image 11 : Test Logitech MX Keys Mini : le meilleur clavier TKL pour le télétravail
Touches spéciales du Logitech MX Keys Mini – Crédits : Edouard le Ricque / Tom’s Guide

Si l’imprime écran n’est pas disponible au-dessus des touches fléchées, une touche multimédia remplit cet office. Il est possible de la paramétrer pour qu’elle capture une fenêtre, le bureau entier ou une sélection libre. Logitech ajoute aussi une touche emoji qui donne accès rapidement aux emojis, tout simplement. À l’heure des réseaux sociaux et messageries instantanées, cela fait sens. Enfin, la dernière nouveauté, c’est la touche dictaphone qui permet de dicter tout simplement son texte. Très pratique pour répondre à un SMS ou un message Skype.

Un clavier à l’autonomie confortable

Logitech indique que son MX Keys Mini peut fonctionner durant 10 heures avec son rétroéclairage et 5 mois sans. Nous utilisons ce clavier depuis un mois, à raison de 9 heures par jour environ, et n’avons pas encore eu besoin de le charger. La batterie nous indique désormais que son niveau est bas et qu’il faut le brancher. Dès lors, le rétroéclairage est automatiquement coupé pour économiser la batterie restante. Dans notre cas, nous en sommes à 10% d’autonomie. Si l’on extrapole par rapport aux données de Logitech, 10% sans rétroéclairage revient à encore 15 jours d’utilisation. Bref, le MX Keys Mini est vraiment endurant.