Test Lenovo Yoga Book 9i : deux écrans OLED tactiles, un stylet et un clavier Bluetooth pour cet ultrabook ultra polyvalent !

Le Yoga Book 9i est un ultrabook doté d’un affichage original, qui repose sur deux dalles OLED tactiles. De plus, comme Lenovo l’a doté d’une charnière qui pivote sur 360 degrés, la configuration offre une grande polyvalence, encore renforcée par la présence d’un clavier Bluetooth et d’un stylet.

Sommaire
Lenovo Yoga Book 9 (13IRU8)
Image 1 : Test Lenovo Yoga Book 9i : deux écrans OLED tactiles, un stylet et un clavier Bluetooth pour cet ultrabook ultra polyvalent !
  • Lenovo Yoga Book 9 (13IRU8)
    2,299.99€
  • Darty
    2,299.99€
  • Fnac
    2,799.99€
  • RueDuCommerce
    2,971.26€

Dans la gamme des ultrabooks Lenovo, le Yoga Book 9i est une configuration pour le moins originale, puisqu’elle exploite deux écrans OLED tactiles, reliés par une charnière pouvant pivoter sur 360 degrés, ce qui autorise une utilisation en mode tablette. D’autre part, avec son format 13,3 pouces, le PC portable offre un format compact, et ses performances s’avèrent suffisantes pour toutes les applications bureautiques et multimédia courantes.

Le concept de ce Yoga Book n’est toutefois pas inédit. En effet, il propose un affichage comparable – bien que différent dans sa réalisation – à celui présenté il y a quelques mois par Asus, avec son Zenbook Fold, que nous avons testé en début d’année et qui exploitait pour sa part un grand écran OLED pliant. Le souci réside dans le fait que cette technologie plus récente et plus délicate à mettre en œuvre, implique un prix nettement plus élevé, de 4300 € en l’occurrence !

La solution, plus économique, exploitée par Lenovo, qui repose sur l’utilisation de deux “simples” écrans OLED, est elle vraiment moins spectaculaire ou moins avantageuse que celle d’Asus ? C’est ce que nous allons voir…

Quelles sont les caractéristiques techniques du Lenovo Yoga Book 9i ?

L’équipement du Yoga Book 9i s’avère complet et bien équilibré. De plus, son processeur d’entrée de gamme et ses écrans 60 Hz permettent de minimiser la consommation énergétique. Enfin, grâce à son clavier et au stylet, il peut répondre à tous types de besoins. Il ne manque qu’un réplicateur de ports !

  • Processeur : Intel Core i7-1355U
  • Processeur graphique : Intel Iris Xe
  • Mémoire : 16 Go
  • Stockage : 512 Go, 1 To
  • Clavier : Bluetooth
  • Ecran : OLED x 2, 13,3 pouces, tactiles, 60 Hz, 2880 x 1800 pixels
  • Webcam : 5 mégapixels, Full HD, Infra rouge
  • Connectivité : 3 USB C compatibles Thunderbolt 4
  • Batterie : 80 Wh
  • Chargeur : USB C 65 W
  • Dimensions : 30 x 20,4 x 1,6 cm
  • Poids : 1,35 kg (sans clavier)
  • Autre : stylet

Quel est le prix du Lenovo Yoga Book 9i ?

Commercialisé en temps normal à 2799 €, avec 16 Go de mémoire et un SSD de 1 To, le Lenovo Yoga Book 9i est actuellement en promo à 2599 €. Un autre modèle, légèrement moins onéreux hors promo, est proposé sur le site de Lenovo. Ainsi, pour 2699 €, il ne dispose que d’un SSD de 512 Go.

Bien sur, l’intégration d’un double affichage OLED implique un surcoût évident par rapport à d’autres ultrabooks OLED “classiques”, comme les modèles suivants :

  • L’Asus Zenbook S13 OLED (UX5304), normalement en vente 1800 €, est en promo actuellement à 1500 € (avec le même processeur que Yoga Book 9i mais 32 Go de mémoire et SSD de 1 To).
  • Le Dell XPS 13 Plus est proposé à 1500 € (16 Go de mémoire et un SSD de 1 To), avec un écran OLED 3,5 K (3456 x 2160 pixels) et un processeur Intel Core i7-1360P.

Mais cela reste beaucoup moins cher que les 4300 € demandés pour le Zenbook Fold d’Asus, livré lui aussi avec un clavier Bluetooth et doté de 16 Go de mémoire et d’un SSD de 1 To.

À lire aussi : notre sélection des meilleurs PC portables Lenovo

Séduisant à l’extérieur, atypique à l’intérieur

Le Lenovo Yoga Book 9i est un ultrabook très séduisant, doté d’un châssis réalisé en aluminium, qui lui confère résistance et légèreté. Il est disponible dans un seul coloris, bleu, qui apporte une touche sophistiquée. Bon point, le revêtement est mat (sauf sur les bords !) et retient assez peu les traces de doigts.

Le PC portable mesure 30 x 20,4 x 1,6 cm, ce qui est tout à fait normal pour une configuration au format 13,3 pouces. Par exemple, ses mensurations sont comparables à celles du Dell XPS 13 Plus (29,5 x 19,9 x 1,5 cm). Si on désire une configuration encore moins épaisse, il faut se tourner vers le Zenbook S13 OLED (UX5304) d’Asus, puisqu’il ne mesure que 29,6 x 21,6 x 1,1 cm !

Image 11 : Test Lenovo Yoga Book 9i : deux écrans OLED tactiles, un stylet et un clavier Bluetooth pour cet ultrabook ultra polyvalent !

Même constat en ce qui concerne le poids. En effet, avec 1,35 kg, le Yoga Book 9i est comparable, à quelques dizaines de grammes près, aux autres ultrabooks de 13,3 ou 14 pouces :

Encore une fois, l’Asus Zenbook S13 OLED (UX5304) fait figure d’exception, puisque cet ultrabook conventionnel pèse seulement 1 kg !

Grâce au clavier Bluetooth et au support fournis, le Yoga Book est le roi de la flexibilité. En effet, il peut être utilisé de multiples façons :

  • Avec son clavier, en mode PC portable “traditionnel” (photo ci-dessus).
  • sans clavier, en utilisant juste les deux écrans OLED tactiles, en mode PC portable (affichage en mode paysage) ou en mode livre (affichage en mode portrait).
  • En mode tablette (un seul écran).
  • En mode tente (un seul écran).
  • Avec clavier ET les deux écrans (photo ci-dessous).

Le clavier Bluetooth peut quant à lui être utilisé indépendamment du Yoga Book 9i, sur ses genoux par exemple, ou posé sur l’écran du bas, où il est maintenu par aimantation. Pratique, il ne dispose toutefois pas d’un dispositif de rétro éclairage. Il est équipé d’un interrupteur marche/arrêt et se recharge par l’intermédiaire d’un port USB C.

Il est possible de se passer du clavier Bluetooth, pour saisir des informations limitées, comme un identifiant et un mot de passe, en faisant apparaître un clavier virtuel. Pour cela, il suffit de poser huit doigts sur l’écran inférieur. Il comporte des touches pour désactiver le micro du PC portable ou pour faire apparaître un pavé tactile virtuel. Ce dernier peut également être appelé écran à tout moment, en posant trois doigts sur l’écran. On peut alors ajuster ses dimensions très facilement.

Le clavier virtuel peut être placé sur la partie supérieure de l’écran du bas, ce qui permet d’utiliser la zone située dessous comme un énorme pavé tactile, avec les deux touches pour cliquer. Si, en revanche, on déplace le clavier virtuel sur la partie inférieure de l’écran, des widgets apparaissent alors juste au dessus.

Bien sur, de nombreuses autres opérations peuvent être réalisées directement sur l’écran tactile, du bout de l’index ou à l’aide du stylet. Ce dernier, sans être indispensable, peut être un atout pour certains utilisateurs qui désirent prendre des notes rapidement ou réaliser des croquis ou des illustrations avec une application de dessin.

Pratique, le clavier du Yoga Book 9i est livré avec un étui de transport, qui peut également faire office de support permettant de maintenir l’ultrabook avec une inclinaison d’environ 45 degrés, aussi bien en mode portrait, comme un livre ouvert, qu’en mode paysage (photo ci-dessus). Au final, cet accessoire s’avère très pratique, stable et fiable, même si son angle d’inclinaison n’est pas ajustable.

La connectique du Yoga Book 9i est composée de trois ports USB C, compatibles Thunderbold 4 et c’est tout. Même, la sortie audio filaire est absente ! On peut reconnaître que c’est quand même pas mal, car c’est un port USB C de plus que le Dell XPS 13 Plus, par exemple. Mais ce dernier est fourni avec des adaptateurs USB A et jack 3,5 mm.

Or, le Yoga Book 9i est fourni sans adaptateur, alors que certains ultrabooks du constructeurs, comme le Yoga Slim 7i Carbon, que nous avons testé en août 2022, ou le Yoga Slim 9i Gen 7, que nous avons testé en février dernier, étaient accompagnés d’un petit boîtier USB C qui permettait de bénéficier d’une sortie HDMI, d’un port USB A, d’une prise audio jack 3,5 mm et d’une sortie vidéo VGA (pas indispensable !).

La connectique de l’Asus Zenbook S13 OLED (UX5304) nous semble finalement plus pratique, avec ses deux ports USB C et son port USB A.

Pour la sécurité, en l’absence de lecteur d’empreintes digitales, il faut s’en remettre à un code PIN ou à la reconnaissance du visage, effectuée par la Webcam Full HD infra rouge (le capteur a une définition de 5 mégapixels si on désire prendre un selfie !), compatible Windows Hello. Cerise sur le gâteau, un interrupteur mécanique, discrètement placé à côté du (petit) bouton de démarrage, permet de désactiver la Webcam, ce qui peut rassurer les paranoïaques.

Enfin, si on désire écouter de la musique ou regarder une vidéo sans utiliser de casque, on peut bénéficier de la qualité offerte par les quatre haut-parleurs, signés Bowers & Wilkins, placés dans la charnière de l’ultrabook. Et force est alors de constater que – malgré l’espace très limité – le son délivré s’avère de très bonne qualité, avec une assez bonne réserve de puissance et des basses un peu moins en retrait par rapport aux médiums et aux aigus que sur d’autres ultrabooks.

Deux écrans OLED efficaces

Comme nous l’avons déjà indiqué, la principale originalité du Lenovo Yoga Book 9i réside dans son affichage XXL, qui repose sur deux panneaux OLED tactiles de 13,3 pouces. Bon point, ces derniers affichent des bordures plutôt fines, surtout si on les compare à celles de l’écran OLED Pliant de l’Asus Zenbook Fold. Autre avantage, les deux écrans sont parfaitement parallèles lorsque le PC portable est refermé, ce qui n’était pas le cas du PC portable d’Asus.

Sans clavier, les deux dalles tactiles peuvent délivrer des affichages indépendants. Et, lorsqu’on “saisit” – sur un des écrans – une fenêtre, du navigateur Internet par exemple, on a la possibilité de l’envoyer très facilement sur l’autre écran. Il est aussi possible d’afficher une fenêtre sur l’intégralité des deux écrans. Mais – dans ce cas – le résultat s’avère visuellement moins satisfaisant que dans le cas d’un écran pliant comme celui du Zenbook Fold d’Asus, en raison de la charnière qui coupe l’image en deux.

Les dalles OLED ont un format 16:10 et affichent des images dans une définition élevée : 2880 x 1800 pixels. Cela procure un bon niveau de précision lorsqu’on regarde des photos.

Pour ce qui est des performances d’affichage, on sait que la technologie OLED permet d’obtenir un taux de contraste quasi infini, car les noirs sont d’une profondeur abyssale, des couleurs resplendissantes et une luminosité assez limitée. En l’occurrence, Lenovo annonce une luminosité maximale de 400 nits.

En pratique, si on mesure les performances de l’écran OLED supérieur, à l’aide de notre sonde X-Rite i1Display Pro Plus, on obtient les résultats suivants :

  • Luminosité maximale : 377 nits en mode HDR. C’est assez peu, même si on sait pertinemment qu’une dalle OLED ne dépassera que très rarement les 400-420 nits, contrairement aux dalles LCD dont la luminosité maximale peut grimper au-delà des 500 nits.
  • Taux de contraste infini.
  • Température moyenne des couleurs : 6257 K. Ce résultat n’est pas très éloigné de la valeur la plus neutre, de 6500K. En revanche, certains pourront regretter l’impossibilité de modifier la colorimétrie de l’affichage pour obtenir des teintes plus chaudes ou plus froides.
  • Fidélité des couleurs : excellente en mode HDR, avec un Delta E moyen de 1,5. En revanche, en mode SDR, il grimpe à 5,1, ce qui indique que les couleurs – primaires en particulier si on regarde les résultats en détail – sont exagérément boostées, sans doute afin de rendre les images affichées plus séduisantes. Les rétines des utilisateurs sont flattées, au détriment de leur réalisme. Cela peut séduire certains utilisateurs qui vont regarder des photos ou des vidéos. Mais, ceux qui désirent utiliser le Yoga Book dans un contexte professionnel, dans le graphisme ou le montage vidéo, préfèreront rester en mode HDR.

Signalons d’autre part que les dalles OLED du Lenovo Yoga Book 9i sont brillantes, ce qui est inévitable pour cette technologie (contrairement aux écrans LCD qui sont la plupart du temps mats). Les reflets, particulièrement visibles dans les zones sombres des images (photo ci-dessous), peuvent donc s’avérer plus ou moins gênants, en fonction de la luminosité ambiante. Par exemple, ils peuvent devenir très désagréables si on utilise le PC portable en extérieur.

Enfin, la fréquence de rafraîchissement des écrans OLED est limitée à 60 Hz. Lenovo assure donc un service minimum, à l’heure où certaines dalles OLED offrent un taux plus élevé. C’est par exemple le cas de l’Acer Swift Go 14 ou du Galaxy Book3 Pro 360 de Samsung (16 pouces), dont les écrans OLED supportent respectivement des fréquences de rafraîchissement de 90 et 120 Hz.

Des performances suffisantes pour la bureautique et le multimédia

Le Lenovo Yoga Book 9i embarque le processeur Intel Core i7-1355U. Ce dernier intègre 10 cœurs, dont 2 à hautes performances, cadencés à 5.0 GHz en mode Turbo, alors que les 8 autres ne fonctionnent qu’à 3,7 GHz au maximum (pour un total de 12 threads). Cette puce a l’avantage de consommer peu d’énergie (son TDP est de 15 W, ou 55 W en mode Turbo), ce qui en fait un composant bien adapté à un ultrabook.

Le processeur Core i7-1355U est doté du processeur graphique Iris Xe (96 unités d’exécution actives en l’occurrence). Cette puce, déjà rencontrée dans l’Asus Zenbook S13 OLED (UX5304), constitue un bon compromis entre les performances et la consommation électrique.

Ainsi, elle procure une bonne réactivité lorsqu’il s’agit de manipuler plusieurs applications bureautiques (mail, messageries, réseaux sociaux, etc.) et multimédia, comme Netflix (et les autres services de streaming vidéo), Spotify (et les autres services de musique en ligne), la consultation de vidéos, les outils de retouche photo, etc.

Bien sur, avec certaines applications plus “lourdes”, comme celles permettant de réaliser des montages vidéo, le Core i7-1355U se montrera moins véloce que le Core i7-1360P, qui est équipé de deux cœurs performants supplémentaires, et à fortiori que le Core i7-13700H, doté de 6 cœurs performants. Mais, bien sur, ces deux autres puces sont plus énergivores, ce qui réduit l’autonomie potentielle.

Si on désire se détendre occasionnellement en jouant, il faut se contenter de jeux relativement légers, comme Fortnite ou Overwatch 2, etc. Avec un niveau graphique suffisamment bas, ces derniers offrent des animations assez fluides pour jouer dans des conditions assez satisfaisantes (comprenant entre 30 et 40 images par seconde).

Une autonomie satisfaisante, malgré les deux dalles tactiles

Avec ses deux écrans, le Yoga Book 9i se devait s’embarquer une grosse batterie pour offrir une autonomie satisfaisante. Et c’est le cas, puisque celle-ci a une capacité de 80 Wh ! C’est mieux que l’excellent Galaxy Book3 Pro 360 de Samsung, doté d’un écran OLED pouvant pivoter sur 360 degrés, et équipé d’une batterie de 76 Wh.

La plupart des autres ultrabooks du marché sont encore moins bien lotis en la matière :

  • Batterie de 55 Wh pour le Dell XPS 13 Plus (modèle 9320)
  • Batterie de 63 Wh pour l’Asus Zenbook S13 OLED (modèle UX5304V)
  • Batterie de 65 Wh pour l’Acer Swift Go 14
Image 69 : Test Lenovo Yoga Book 9i : deux écrans OLED tactiles, un stylet et un clavier Bluetooth pour cet ultrabook ultra polyvalent !

Nous avons réalisé nos tests d’autonomie après avoir ajusté la luminosité de l’affichage à 200 nits (soit environ 77 % de la luminosité maximale de Windows), et avec le clavier Bluetooth posé sur l’écran inférieur, qui est alors à moitié éteint.

Avec le test Modern Office de l’application PC Mark, le Yoga Book 9i a fonctionné pendant 10 heures et 48 minutes. C’est un bon résultat puisqu’il est quasiment identique à celui que nous avons obtenu lors du test de l’Asus Zenbook S13 OLED !

Pour ce qui de l’autonomie en streaming vidéo, en revanche, le Yoga Book 9i est un peu moins performant. En effet, un film de deux heures, lu en Wi-Fi depuis Netflix, a fait baisser le niveau de la batterie de 22 %. On peut donc estimer l’autonomie totale à environ 9 heures et 5 minutes (contre 10 heures et 31 minutes pour le Zenbook).

Dernier bon point, le chargeur USB C qui accompagne le Lenovo Yoga Book 9i est particulièrement compact. De plus, sa puissance de 65 W permet de recharger la batterie à hauteur de 36 % après 30 minutes et de 66 % au bout d’une heure. C’est plutôt satisfaisant compte tenu de la grande capacité de la batterie…

Notre verdict

Image 76 : Test Lenovo Yoga Book 9i : deux écrans OLED tactiles, un stylet et un clavier Bluetooth pour cet ultrabook ultra polyvalent !
9/10

Lenovo Yoga Book 9i

  • Yoga Book 9I – Double Ecran 13.3″…
    2,299.99€
  • 2,299.99€
    Voir l’offre
  • 2,799.99€
    Voir l’offre
  • 2,971.26€
    Voir l’offre
On aime
  • Double affichage OLED
  • Clavier Bluetooth et stylet fournis
  • Charnière pivotante sur 360 degrés
  • Superbe design
  • 3 USB C compatibles Thunderbolt 4
  • Interrupteur physique pour la webcam
  • Format fin et léger
  • Webcam Full HD Windows Hello
  • Haut-parleurs de qualité
  • Autonomie satisfaisante
On n’aime pas
  • Dalle brillante
  • Clavier non rétro éclairé
  • Aucun adaptateur fourni
Verdict :

Le Yoga Book 9i est un ultrabook séduisant à plus d’un titre. Outre son double affichage OLED très original, il arbore un design séduisant et un équipement complet. Et si ses performances ne sont pas de haut vol, il s’avère suffisamment endurant. De plus, sa charnière pouvant pivoter sur 360 degrés, son stylet son clavier Bluetooth permettent de l’utiliser de différentes façons, en fonction des situations et des besoins. Sans oublier les petits détails appréciables, comme son étui de clavier / support, ses haut-parleurs performants ou son bouton permettant de désactiver la Webcam.

👉 Vous utilisez Google News ? Ajoutez Tom's Guide sur Google News et sur Whatsapp pour ne rater aucune actualité importante de notre site.

Votre Newsletter Tom's Guide

📣 Souscrivez à notre newsletter pour recevoir par email nos dernières actualités !