Accueil » Actualité » Dans The Batman Robert Pattinson n’utilise jamais sa vraie voix

Dans The Batman Robert Pattinson n’utilise jamais sa vraie voix

La voix que vous entendrez à l’écran lorsque vous regarderez The Batman ne sera pas la voix naturelle de Robert Pattinson, vient d’indiquer l’acteur lors d’une interview à GQ.

The Batman
The Batman © DC Films

« C’est un caméléon » a indiqué Matt Reeves, le réalisateur de The Batman et au sujet de Robert Pattinson, à GQ. Couvrant les rebondissements de la carrière de Pattinson depuis son passage en tant que vampire étincelant dans Twilight, Reeves a révélé quelques détails intrigants sur la façon dont Pattinson aborde ses rôles au cinéma. Il a notamment indiqué qu’il changeait toujours sa voix — jusqu’ici, rien d’anormal — et particulièrement pour incarner le chevalier noir.

À lire : The Batman : pourquoi les yeux de Robert Pattinson sont-ils noircis ?

Une voix différente pour jouer Batman

L’article de GQ explore le parcours de Robert Pattinson depuis Twilight à ses projets de films d’art et d’essai. Il évoque surtout la détermination avec laquelle il a embrassé l’intégralité de ses rôles, apparemment sans jamais utiliser sa vraie voix.

« C’est un caméléon » dit Matt Reeves au sujet de sa récente interprétation du Batman. « Récemment, Rob me disait qu’il ne jouait jamais un personnage avec exactement sa voix. Sa voix, c’est juste l’une de ses voies d’accès [à son personnage] » a-t-il indiqué.

À voir : The Batman : 4 heures de maquillage pour le Pingouin

Comme l’acteur l’indique lui-même, il s’adapte à toutes les situations. « Je fais constamment de l’évaluation des risques dans ma vie, essayant de prédire chaque élément qui pourrait éventuellement se produire, ce qui rend tout le monde fou. Et puis, à la fin, je me dis : Ah, merde ! Je jouerai juste un gardien de phare qui baise une sirène ! Je pense que c’est la bonne décision ! ».

Pour GQ aussi, l’acteur sait mettre plusieurs casquettes. « Il n’y a pas que ses cheveux et son poids. C’est la façon dont il peut abaisser ou augmenter un gradateur interne pour composer ses yeux et sa bouche le long d’un spectre, allant du clochard américain à l’aristocrate français sans problème » s’enthousiasme notre confrère. Quoi qu’il arrive, nous avons hâte de voir sa lecture du chevalier noir, alors que les premiers avis de The Batman sont tombés.

Source : GQ