Accueil » Actualité » Un bonus gouvernemental s’applique aux voitures électriques d’occasion

Un bonus gouvernemental s’applique aux voitures électriques d’occasion

Jean-Baptiste Djebbari, ministre des transports, vient d’annoncer un nouveau bonus écologique pour les véhicules électriques d’occasion.

Après l’annonce de Bruno Le Maire concernant la diminution progressive des bonus à l’achat de véhicules électriques neuf, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a confirmé cette tendance. Interviewé ce dimanche, le ministre a validé cette baisse, tout en annonçant de nouvelles mesures vouées à encourager l’achat de véhicules propres.

La Renault Zoé, voiture électrique la plus vendue en France.
La Renault Zoé, voiture électrique la plus vendue en France. Crédits : Wikipédia

Le ministre des transports, interviewé ce dimanche, a donc confirmé que l’aide à l’achat de véhicules électriques neufs allait bien diminuer graduellement jusqu’en 2022. De 7000 euros en 2020, ce bonus passera à 6000 en 2021, puis 5000 en 2022. Dans le même temps, le ministre a également annoncé qu’un bonus de 1000 euros à l’achat d’un véhicule d’occasion allait être mis en place.

Ce bonus sera accessible sans condition de ressources. D’autre part, la prime à la casse sera toujours cumulable avec ce bonus. Une annonce plutôt inattendue, sachant que jusqu’ici les véhicules d’occasion étaient exclus de tout bonus. Le ministre a annoncé que les DOM allaient bénéficier d’un bonus additionnel de 1 000 euros, considérant les prix plus élevés des véhicules dans les départements d’outre-mer.

Un bonus pour accompagner l’augmentation exceptionnelle des voitures électriques sur les routes

Pour accompagner cette manœuvre, le gouvernement va investir dans des infrastructures pour favoriser l’utilisation de ces véhicules. « Nous allons investir 100 millions d’euros pour déployer 500 stations de recharge rapide. […] Elles permettront de récupérer 80% de la charge en une vingtaine de minutes et seront installées le long des 12 000 kilomètres de nationales et des 9 000 kilomètres d’autoroutes. », déclare le ministre. Selon lui, ces modifications seront apportées au plus vite. Une mesure qui va dans le sens de l’augmentation récente du nombre de stations de recharge sur les routes.

Le ministre a déclaré qu’une réunion est prévue ce lundi au gouvernement pour discuter spécifiquement des véhicules électriques. Le marché de la voiture électrique prend de l’ampleur en France, et le gouvernement compte bien accompagner cette tendance grâce à ces mesures. Après un mois de mai 2020 exceptionnel, le nombre d’immatriculations de voitures électriques a encore fait en juin un bond impressionnant de 231% par rapport à 2019. Un chiffre considérable qui montre à quel point le véhicule électrique rentre de plus en plus dans les habitudes des automobilistes français.

Faut-il craquer pour une voiture électrique ?

Source : Caradisiac