Wi-Fi gratuit : les pièges à éviter

En quelques années, le Wi-Fi gratuit s’est répandu comme une traînée de poudre. On y accède dans les restaurants, les hôtels, la rue, les parcs, les transports en commun ou sur son lieu de vacances. Rares sont désormais les endroits publics où l’on ne peut avoir de point d’accès gratuit. Où que vous soyez, vous pouvez donc facilement vous connecter au web… et même à la maison, il est possible de profiter de la connexion du voisin sans débourser le moindre centime (si si, légalement, bien sûr).

Un acte de piratage tellement facile...


Reste que le Wi-Fi gratuit n’est pas toujours aussi débonnaire qu’il le prétend, et surtout, qu’il peut présenter de nombreux risques pour ses utilisateurs. Car rien ne certifie que la connexion soit totalement sécurisée et que quelqu’un ne récupère pas toutes les données que votre ordinateur, votre smartphone ou votre tablette sont en train d’envoyer et de recevoir. Il convient donc d’être extrêmement prudent lorsque vous vous connectez, même si vous êtes sûr de la borne à laquelle vous vous reliez. D’un point de vue légal, il est bien évidemment strictement interdit de pirater une borne Wi-Fi ou de se faire passer pour un point d’accès afin de dérober des informations provenant des personnes connectées. Pourtant, la chose est parfois si facile, qu’elle suscite bien des envies chez les hackers amateurs ou confirmés. Évitez donc de vous faire pirater en suivant les conseils présentés ci-après.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
8 commentaires
    Votre commentaire
  • La page 5 est buggée
    0
  • Paullo, merci de nous avoir signalé le problème. Tout est réglé, en espérant que le bug en question ne refasse pas surface dans la journée.
    0
  • Petite précision. Le fait de vérifier les terminaux connectés à nue box ne garantie pas qu'un tiers n'y est pas connecté. Il est très facile de remplacer son adresse mac par celle d'un des utilisateurs du point d'accès. Ca permet en plus de passer outre les filtrage d'adresse mac en place sur certaines box.
    0
  • Bref, le plus simple reste encore de couper le wifi quand on en a plus besoin.
    D'toute manière, le wifi est une régression de la techno réseau (half-duplex, collisions, bande passante variable ...), mais bon, c'est WAF.
    0
  • Quatre bugs :
    "pendant les prochains 30 jours" : pas français (pendant les 30 prochains jours)
    "Ce genre de connexion Wi-Fi n’est que très peu sécurisée" : faute d'accord
    "les L’un de nos confrères"
    "soit localisée au sol états-unien" : *en* sol états-unien

    Sinon, article intéressant.
    0
  • Personnellement, j'utilise un VPN payant et ce, n'importe ou ou je me trouve.
    On est jamais assez prudent quand il s'agit de se connecter à une borne wifi qui n'est pas la notre.
    0
  • "WifiRobin fonctionne avec les réseaux sécurisés en WEP 64/128/152, WPA 801.1x, TKIP et AES" p4

    En WPA AES ? Je suis surpris. . Pour tout dire, je n'y crois pas. Même en WPA TKIP, ce n'est pas si simple, si mon souvenir est bon.
    0
  • Merci à tous de vos remarques et conseils concernant l'article. Je viens de corriger les erreurs repérées par St-Jean. Pour tout vous dire, nous avons eu toutes les peines à éditer l'article quelques heures avant sa publication à cause d'un gros bug, ce qui explique également le problème de la page 5... mais ce qui n'excuse pas tout, non plus ;)
    N'hésitez pas à poster d'autres astuces si vous en avez, nous en n'hésiterons pas à les tester et à les reporter au dossier.
    0