La véritable autonomie des ordinateurs portables

Batterie non remplaçable, un must ?

Avec sa dernière génération de Macbook Pro, la firme de Cupertino a entièrement intégré cette batterie dans la coque en aluminium. Ce procédé permet à Apple d’optimiser l’espace vide à l’intérieur de la machine en le remplissant par une batterie plus imposante, et ce, sans augmenter les dimensions de l’ordinateur. Grâce à cela, on obtient des résultats d’autonomie convaincants, allant jusqu’à huit heures en bureautique. Le principal inconvénient de cette intégration est qu’il est rendu impossible à l’utilisateur de changer sa batterie. Pour ce faire, il est nécessaire de se déplacer dans un magasin spécialisé.

Une technologie coûteuse et contraignante, selon les constructeurs

C’est une des raisons invoquées par Samsung et Acer pour ne pas suivre cette voie. Angelo Danbrosio, directeur marketing d’Acer France, explique que « cela élève les coûts, oblige le consommateur à se déplacer au SAV et l’empêche de disposer de plusieurs batteries lorsqu’il a besoin d’un surplus d’autonomie. » Une opinion partagée par Samsung qui ajoute qu’en n’utilisant pas tout l’espace pour sa batterie, cela lui permet d’optimiser la circulation de l’air dans l’ordinateur. Il peut ainsi disposer des ventilateurs de diamètres plus importants. Tournant moins vite, ils rendent la machine plus silencieuse et consomment moins d’énergie.