Audio : quelle est la meilleure connectique pour la TV ? Les consoles ? Les Box ?

Quelles sont les différentes connectiques audio ?

Il existe aujourd’hui de nombreuses connectiques audio présentes sur les ordinateurs, les téléviseurs, les enceintes multiroom ou même les box et les consoles de jeu. Dès lors, il n’est pas toujours aisé de comprendre quelle prise peut servir pour quel câble et quelle est la meilleure connectique possible pour un appareil donné. Afin de vous rendre tout cela le plus clair possible et de défricher ce sac de nœuds, la rédaction de Tom’s Guide vous explique tout sur les différentes connectiques audio et les avantages de chacune.

>>> Consultez notre guide des meilleures barres de son

Connectiques analogiques

Les connectiques audio analogiques se contentent de faire passer le son directement dans le câble par un signal électrique. Le son n’est ainsi pas converti en signal numérique ni compressé, mais transmis de manière brute de la source vers la réception. Si l’analogique a l’avantage de transmettre des données rapidement, ce type de connectique est cependant largement soumis au type de câble, à sa qualité, ou aux interférences électroniques.

  • Mini-jack : la prise jack 3,5 mm (ou mini-jack) est probablement la plus présente en matière d’audio. On en trouve sur ces enceintes, des casques audio, des smartphones, des chaînes Hi-Fi ou même des téléviseurs. Dans ce dernier cas, elle correspond souvent à la sortie casque. Attention au nombre de connecteurs lorsque vous achetez un câble audio avec prises jack 3,5 mm. Le nombre de connecteurs (les barres présentes sur la prise) correspond en effet aux différents canaux. Avec un seul connecteur, le son sera mono, avec deux, il sera stéréo et avec trois, vous pourrez également transmettre le son d’un micro.

  • RCA : La connectique audio RCA blanche (ou noire) et rouge correspond à son équivalent vidéo, la prise composite jaune. Il s’agit là aussi d’une connectique analogique. La prise rouge va correspondre au canal de droite tandis que la prise blanche permet de faire passer le canal de gauche. Chaque prise ne transmet en effet qu’un signal mono. Très utilisé dans les années 90, la connectique RCA tend à disparaître, même si elle peut encore être trouvée sur des enceintes 5.1 pour PC, des chaînes Hi-Fi ou des home cinémas.

  • XLR : Le câble XLR est particulièrement utilisé pour les microphones de studio et le matériel professionnel. Très résistant aux perturbations magnétiques, il est cependant utilisé essentiellement pour la Hi-Fi très haut de gamme. La connectique XLR intègre généralement une alimentation fantôme pour faire fonctionner un appareil sans avoir besoin de le brancher directement au courant. On en trouve toutefois aussi sur des cartes sons externes, lorsqu’il y a besoin de brancher un microphone à votre ordinateur.

  • Péritel : Pendant longtemps, la prise Péritel a été l’alpha et l’oméga de la connectique pour la télévision. Elle permet en effet de faire passer aussi bien du son que de la vidéo grâce à ses 21  broches. Autre avantage, elle permet d’assembler plusieurs signaux différents comme le RCA, le RVB ou la vidéo composite. Cependant, la prise tend à disparaître des téléviseurs. Depuis l’automne 2015, les constructeurs n’ont en effet plus l’obligation de l’intégrer à leurs appareils. Elle s’avère cependant pratique pour brancher un vieux magnétoscope ou une console de jeux rétro.

  • Bornier : Cette connectique sert surtout à relier des enceintes à une chaîne Hi-Fi. Plus qu’une connectique, il s’agit généralement de câbles audio en cuivre dénudé qui doivent être intégrés directement à la chaîne et aux enceintes. La connexion peut se faire de deux manières : à l’aide d’une pince ou d’une vis, plus solide.

Connectiques numériques

Contrairement à l’analogique, le numérique ne transmet pas le signal audio tel quel, mais les convertit en données au départ comme à l’arrivée. Pour faire passer des informations, le signal audio est donc converti en données numériques. Les connectiques numériques ont l’avantage de ne pas être soumises à des problèmes de qualité de câble ou de matériaux, non plus à des interférences. Cependant, les câbles et connectiques numériques sont limités en bande passante et ne peuvent pas faire passer un nombre infini de données en un instant.

  • TosLink : il s’agit d’une connectique équipant des câbles en fibre optique. Ces câbles sont plutôt fragiles, mais offrent un débit jusqu’à 96 kHz à 24 bits pour deux canaux non compressés grâce au standard S/PDIF. Ils sont immunisés aux perturbations magnétiques puisqu’ils utilisent la lumière pour transmettre les données. Cette connectique est souvent proposée sur des téléviseurs pour brancher un home cinéma ou une barre de son. Elle équipe également certaines box Internet et plusieurs consoles de salon.

  • RCA coaxial : La connectique coaxiale reprend la même forme que les prises RCA ou composite. La couleur associée est cependant l’orange. Il s’agit là encore d’un câble en cuivre, mais faisant transiter un signal numérique et non analogique. Du fait de son matériau, le câble est donc moins fragile qu’un câble TosLink. Il est possible de trouver des prises RCA coaxiales sur certaines box Internet comme la Bbox Sensation ou la Freebox Révolution ainsi que sur des barres de son ou des systèmes de home cinema. Elle est généralement absente des téléviseurs, au profit du TosLink. À noter que les deux connectiques utilisent le même standard S/PDIF.

  • HDMI : Outre les connectiques TosLink et RCA coaxial, qui ne font transiter que de l’audio numérique, il existe également certaines connectiques capables de faire passer de l’audio et de la vidéo. C’est évidemment le cas de la plus commune, le HDMI. Omniprésente pour les appareils multimédias, la connectique équipe les box, les consoles de salon, les téléviseurs, les lecteurs Blu-Ray et même certaines barres de son. En matière d’audio, le HDMI permet de faire passer du son non compressé jusqu’à 8 canaux à 192 kHz en 24 Bits. Il est également compatible avec les codecs Dolby Digital ou DTS. Attention cependant, tous les câbles HDMI ne se valent pas. Il vaut donc mieux s’assurer que le numéro associé (de 1.0 à 2.0a) soit le plus haut possible pour qu’il soit suffisamment versatile.

  • DisplayPort : Comme le HDMI, le DisplayPort est une connectique qui permet de faire passer de la vidéo comme de l’audio. Le signal transmis est identique à celui du HDMI, soit jusqu’à 8 canaux non compressés à 192 kHz en 24 Bits. Cependant, si le HDMI est utilisé sur quasiment tous les appareils multimédias, le DisplayPort reste cantonné aux ordinateurs et aux écrans de PC.

  • USB Type-C / Lightning : Les ports Lightning chez Apple et USB type-C, chez les autres, permettent eux aussi de transmettre des données audio de façon numérique. Ainsi, Philips a développé un casque audio qui se branche à un iPhone non pas avec le port mini-jack, mais avec le port Lightning. Idéal pour s’assurer d’une bonne transmission du fichier. Cependant, cette utilisation reste, pour l’instant, assez marginale. Avec l’arrivée en masse d’appareils USB-C dans les prochains mois, on peut cependant imaginer une poussée de cette connectique non seulement pour la recharge, mais aussi pour la vidéo, voire même pour certains équipements audio Hi-Fi, avec DAC intégrés.

Transmissions sans fil

Du fait de la faible bande passante exigée, l’audio peut depuis longtemps être diffusée par transmission sans fil, sans aucune connectique physique. C’est notamment le cas par le Bluetooth ou par certains protocoles Wi-Fi.

  • Bluetooth : Parmi les différents profils présents dans le Bluetooth, l’A2DP est celui permettant de transmettre un signal audio à l’aide du codec SBC. À l’usage, il est ainsi possible de transmettre de la musique depuis son smartphone vers une enceinte ou un casque Bluetooth. On peut également retrouver du Bluetooth dans certains téléviseurs ou sur des ordinateurs portables. À noter qu’il est possible d’acheter certains adaptateurs Bluetooth à brancher à une prise auxiliaire pour rendre une chaîne Hi-Fi compatible. Le Bluetooth présente cependant un défaut puisqu’il ne transmet le son que sur deux canaux avec un son compressé  à 128 kbps.

>>> Faut-il craquer pour l'audio HD ?

  • Wi-Fi : Plusieurs protocoles exploitent le Wi-Fi pour transmettre de l’audio. C’est ainsi le cas d’AirPlay chez Apple, compatible avec les appareils de la firme, certains téléviseurs et plusieurs chaînes Hi-Fi, du DLNA ou de Google Cast. La transmission audio par Wi-Fi est surtout utilisée sur certaines enceintes haut de gamme ou dans le cadre de systèmes audio multiroom. Ainsi, il est possible de transmettre de la musique à plusieurs enceintes en même temps en séparant éventuellement les canaux et surtout, tout en conservant une bonne bande passante pour écouter des fichiers audio non compressés ou en audio hi-res.

Quelle connectique audio pour la TV ?

D’une manière générale, les constructeurs laissent le choix aux utilisateurs pour les connectiques audio. À titre d’exemple, nous avons sélectionné le téléviseur UE32J6300 de Samsung, arrivé en première place de notre comparatif de téléviseurs en 2015, notamment pour son excellent rapport qualité-prix. Le téléviseur est ainsi muni de quatre prises HDMI, utilisées pour l’audio comme pour la vidéo, mais aussi d’une sortie casque au format jack 3,5 mm et d’une sortie numérique S/PDIF au format TosLink. Une configuration que l’on retrouve sur la plupart des téléviseurs récents.

>>> Consultez notre comparatif des meilleurs téléviseurs

Les connectiques présentes à l'arrière de l'UE32J6300 de SamsungLes connectiques présentes à l'arrière de l'UE32J6300 de Samsung

Du côté du HDMI, il s’agit dans les trois cas sur quatre d’une entrée son. La connectique permet ainsi au téléviseur de recevoir l’audio et la vidéo provenant d’un autre appareil comme un lecteur Blu-Ray, une console de jeu, une box ou une barre de son. Ce sont donc les enceintes du téléviseur qui vont émettre les sons de ces différents appareils. Pas toujours idéal lorsque l’on sait qu’avec la finesse grandissante des téléviseurs, la qualité audio s’amoindrit grandement. Cependant, dans l’exemple du téléviseur Samsung ci-dessus, il existe une prise HDMI ARC. Celle-ci permet de renvoyer le son des autres prises HDMI vers un home cinéma ou une barre de son. Idéal pour ne pas se compliquer la vie et ne pas crouler sous les câbles. 

>>> Consultez notre comparatif des meilleures TV 4K

Reste alors la prise jack 3,5 mm et la prise TosLink. Comme l’indique son logo, la prise jack est surtout utilisée pour brancher un casque audio. Elle peut ainsi être pratique pour y connecter la base d’un casque sans fil, mais n’assurera pas nécessairement la meilleure qualité possible. Pour brancher un home cinéma ou une barre de son au téléviseur, on peut également se reporter vers la prise TosLink (Digital Audio Out). Celle-ci permet de relier un véritable système audio au téléviseur avec de meilleurs haut-parleurs, un caisson de basse et parfois même des enceintes arrière.

Le choix entre HDMI et TosLink dépend donc surtout de votre téléviseur et de vos équipements. Si toutes les prises HDMI de votre téléviseur sont déjà utilisées par d’autres appareils (box Internet, console de jeu, lecteur Blu-Ray, etc.) il est donc préférable de connecter votre système audio à l’aide d’un câble TosLink optique. En revanche, si votre système audio et votre téléviseur disposent tous deux de prises HDMI ARC libres, il peut donc être plus simple, notamment pour des raisons de câblage, de n’utiliser que ce système.

Quelles connectiques audio pour sa box Internet ?

La Livebox Play d'OrangeLa Livebox Play d'Orange

Généralement, les modules TV des box Internet, à connecter directement aux téléviseurs, disposent de deux connectiques capables de faire passer l’audio : une prise HDMI et une prise audio numérique, généralement du coaxial ou du TosLink.

>>> Consultez notre comparatif des meilleures box Internet

Nous avons pris pour exemple six box différentes : La Box de SFR et Numéricable, les BBox Sensation et Miami de Bouygues, les Freebox Revolution et Mini 4K de Free et la Livebox Play d’Orange. À l’exception de la Livebox Play qui propose une connectique numérique coaxiale, tous les autres modèles intègrent sorties HDMI et TosLink. Un choix particulièrement agréable, même pour les Box Miami et Freebox Mini 4K, malgré le faible nombre de connectiques présentes à l’arrière du capot.

La Freebox Mini 4K de FreeLa Freebox Mini 4K de Free

La Miami Box de BouyguesLa Miami Box de Bouygues

HDMI ou sortie audio numérique ?

Concrètement, quelle connectique audio favoriser entre le HDMI et la sortie audio numérique ? Là encore, tout dépend de votre équipement. Si vous souhaitez simplement utiliser les haut-parleurs de votre téléviseur, la prise HDMI suffit amplement. Inutile de vous encombrer avec un câble supplémentaire qui n’ajoutera rien. En revanche, si vous possédez un système audio extérieur comme un home cinéma ou une barre de son, il faudra chercher du côté des connectiques de ce système.

La Freebox Révolution de FreeLa Freebox Révolution de Free

Ainsi, si votre système audio intègre des entrées HDMI, ce choix est tout à fait recommandé. Il vous suffit en effet de brancher votre box en HDMI vers le home cinéma ou la barre de son, puis d’utiliser la sortie HDMI de la barre de son ou du home cinéma pour le relier au téléviseur. Ce système est particulièrement pratique si vous souhaitez profiter de votre barre de son pour plusieurs appareils différents comme la box Internet, mais aussi une console ou un lecteur Blu-Ray.

En revanche, si votre barre de son ne propose que des entrées audio numériques et pas de prise HDMI, il faudra donc relier votre box directement à l’aide d’un câble audio numérique coaxial ou d’un câble optique TosLink. Principal inconvénient de cette solution, il faudra changer de canal à la fois sur la télécommande de votre téléviseur et sur votre barre de son pour avoir l’image et le son provenant tous les deux de votre box à chaque fois que vous souhaitez utiliser un appareil différent.

La Box de SFR et NuméricableLa Box de SFR et Numéricable

Quelle connectique pour sa console de jeu ?

Le cas des consoles de jeu est très proche de celui des Box Internet en cela que la plupart proposent à la fois une sortie HDMI permettant de faire passer du son et une sortie audio numérique, au format TosLink.

Nous avons sélectionné les principales consoles de salon de la génération actuelle, à savoir la Xbox One, la PlayStation 4 et la Wii U. À l’exception de la dernière, toutes intègrent en effet une connectique audio numérique TosLink en plus d’une prise HDMI.

La Wii U de Nintendo ne propose qu'une sortie HDMILa Wii U de Nintendo ne propose qu'une sortie HDMI

Le cas de la Wii U est donc le plus simple puisqu’elle ne peut être connectée qu’en HDMI. Dès lors, il vous faudra nécessairement utiliser cette connectique pour faire passer le signal sonore, que ce soit directement vers le téléviseur ou en passant par un home cinéma ou une barre de son intégrant des entrées HDMI.

Pour la Xbox One et la PlayStation 4, le principe est le même que pour les box Internet. Vous pouvez utiliser au choix le TosLink ou le HDMI en fonction de votre équipement audio et des différentes connectiques présentes sur votre téléviseur, votre home cinéma ou votre barre de son. On vous conseille donc e vous reporter à la page précédente.

>>> Xbox One vs PS4 : le match des consoles

La PlayStation 4 de SonyLa PlayStation 4 de Sony

La Xbox One de MicrosoftLa Xbox One de Microsoft

Avec la mode du rétrogaming, il est de plus en plus courant de ressortir une vieille console du placard pour en profiter sur un téléviseur plus récent. Tout d’abord, sachez que ces consoles ne gèrent la plupart du temps que des formats audio stéréo, si ce n’est mono. Inutile donc de chercher à en profiter au mieux sur du 5.1 avec un son numérique. Elles sont d’ailleurs généralement dépourvues de sorties spécifiques à l’audio et ne proposent qu’une sortie Péritel ou compatible Péritel dans le cadre des anciennes consoles de Nintendo par exemple. Dès lors,vous n’avez d’autre choix que de connecter la prise Péritel à votre téléviseur, quitte à utiliser une prise HDMI ARC ou TosLink pour renvoyer le son vers un système audio externe.

Quelle connectique pour son lecteur Blu-Ray

Les connectiques peuvent varier grandement d’un lecteur Blu-Ray à un autre, notamment en fonction du tarif. Ainsi, un lecteur d’entrée de gamme comme le BP250 de LG, vendu à moins de 60 euros, n’intègre qu’une sortie HDMI, mais aucune sortie numérique spécifique à l’audio. D’autres modèles plus hauts de gamme comme le BDP-S5500 de Sony s’avèrent plus complets avec sortie jack 3,5 mm pour brancher un casque, mais également une sortie audio numérique coaxiale.

Comme pour les box Internet ou les consoles, la meilleure configuration possible dépend donc avant tout vos équipements. Le HDMI est idéal si vous disposez d’un home cinéma ou d’une barre de son avec une entrée HDMI. Le coaxial peut être utilisé à défaut pour connecter directement votre lecteur Blu-Ray à un système audio comme une barre de son. Cette installation présente toutefois le défaut de multiplier les câbles et de vous faire changer de canal à chaque fois sur votre téléviseur, mais aussi sur votre barre de son ou votre home cinéma.

>>> Consultez notre comparatif sur les meilleures barres de son

La connectique du LG BP250 est très sobreLa connectique du LG BP250 est très sobre

Le Sony BDP-S5500 propose une connectique plus complèteLe Sony BDP-S5500 propose une connectique plus complète

Quelle connectique pour son ordinateur ?

Il y a autant de connectiques audio différentes pour un ordinateur qu’il existe de modèles d’ordinateurs portables ou de cartes son.

>>> Retrouvez le guide des meilleurs ultrabooks chez nos confrères de Tom's Hardware

Sur un ordinateur portable, on trouve ainsi généralement des sorties jack 3,5 mm, utilisées surtout pour brancher un casque ou un petit kit d’enceintes, mais aussi des prises DisplayPort ou Mini DisplayPort, voire HDMI. Sachez donc qu’en branchant votre ordinateur portable en HDMI, Mini DisplayPort ou DisplayPort à un écran muni de hauts parleurs, l’écran sera donc capable d’émettre des sons générés sur votre ordinateur. Par ailleurs, la sortie jack 3,5 mm sera généralement suffisante pour brancher un casque ou des enceintes, d’autant plus que certains ordinateurs portables comme ceux de Dell demandent à l’utilisateur quel type de matériel est branché fin d’ajuster au mieux le volume sonore.

La carte son Xonar DGX d'Asus propose quatre ports mini-jack et une sortie TosLinkLa carte son Xonar DGX d'Asus propose quatre ports mini-jack et une sortie TosLink

Pour les ordinateurs de bureau, tout dépend des connectiques proposées sur la carte-mère et, éventuellement la carte son si elle existe. De plus en plus, les cartes-mères proposent désormais trois sorties jack 3,5 mm pour y brancher un kit 2.1, 3.1, voire 5.1. Chaque prise étant stéréo, ce système permet ainsi de diffuser 6 canaux différents depuis l’ordinateur vers un kit 5.1. Par ailleurs, certaines cartes son intègrent également des sorties audio numériques, au format coaxial ou TosLink. Particulièrement pratique si vous comptez utiliser un PC dans votre installation multimédia et relier directement l’audio de votre ordinateur à une barre de son. À noter que, comme les PC portables, les prises HDMI des PC de bureau peuvent transférer le son. Directement connecté en HDMI à votre PC, un téléviseur pourra donc également recevoir le flux audio.

>>> Retrouvez les meilleures configurations de PC chez nos confrères de Tom's Hardware

Enfin, le Bluetooth n’est pas en reste, notamment sur les ordinateurs portables, et peut très bien être utilisé pour écouter de la musique sur une enceinte Bluetooth ou un casque sans fil si vous souhaitez le moins de câbles possible sur votre installation. Notez cependant que la qualité audio risque d’être moindre en Bluetooth qu’en version filaire à cause de la compression.

Quelle connectique pour son smartphone/sa tablette ?

Sur smartphone, la sacro-sainte prise mini jack est devenue la norme pour l’audio depuis une bonne dizaine d’années. Il faut dire que la connectique est compatible avec l’immense majorité des écouteurs et casques audio ou des enceintes mobiles, les moyens d’écoute de musique privilégiée en mobilité.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs smartphones

Cependant, la prise jack, si elle est bien pratique, ne constitue pas l’alpha et l’oméga des connectiques audio pour les smartphones. Depuis longtemps, Apple utilise ainsi son connecteur numérique, à 30 broches puis la prise Lightning, pour faire passer un signal numérique depuis un iPhone vers une enceinte ou un casque audio. Ce système a l’avantage de faire passer le signal sonore sous forme numérique et donc de demander à l’enceinte ou au casque de le traiter à la sortie pour le transformer en signal audio. Si les docks iPod et iPhone existent depuis de nombreuses années, les casques Lightning arrivent peu à peu sur le marché, à l’image du casque Fidelio M2L de Philips présenté à l’IFA de Berlin en 2014. Si Android n’utilise pas les capacités de transfert audio des prises micro-USB, il y a fort à parier que cette connectique se développera rapidement à l’avenir avec la montée en puissance de l’USB Type-C et de ses incroyables capacités de transfert.

Par ailleurs, la connexion Bluetooth peut également être utilisée pour transférer de la musique vers une enceinte ou un casque compatible. Cette solution présente l’avantage d’être démunie de câble, mais nécessite cependant une batterie sur le casque ou l’enceinte. Par ailleurs, à cause des débits du Bluetooth, limités à 128 kbps, la qualité sera souvent moins bonne qu’avec un casque filaire. Certains codecs comme le AAC ou l’aptX permettent néanmoins un meilleur débit à condition que votre smartphone et que le casque, ou l’enceinte Bluetooth, soient tous deux compatibles.

>>> Retrouvez nos comparatif d'enceintes et de casques Bluetooth

Enfin, avec l’essor du multiroom, il est de plus en plus commun d’utiliser la connexion Wi-Fi de son smartphone pour lire des fichiers musicaux sur des enceintes compatibles. La connexion Wi-Fi présente en effet l’avantage d’être bien plus modulaire que le Bluetooth, mais aussi d’offrir un bien meilleur débit. Ainsi, l’écoute n’est pas limitée à une mauvaise qualité MP3, mais peut même monter à une qualité lossless. Principal inconvénient du Wi-Fi, il exige des équipements spécifiques comme un système multiroom, une borne AirPlay ou une clé Google Chromecast Audio, ainsi que, généralement, un routeur Wi-Fi à proximité.

>>> Retrouvez notre comparatif des meilleurs systèmes audio multiroom

Quelle est la meilleure connectique pour la vidéo ?

Si les types de connectiques sont multiples pour l’audio, le choix est souvent bien plus simple pour la vidéo. Comme on a pu le voir, la plupart des équipements sont en effet compatibles avec les connectiques HDMI. On en trouve en effet aussi bien sur les téléviseurs que sur les consoles de jeu, les box, les lecteurs Blu-Ray et même certains ordinateurs, de bureau ou portables.

Pour en savoir plus sur les différentes connectiques vidéo, les différentes versions du HDMI et leur utilisation, on vous recommande de vous pencher sur notre dossier consacré aux connectiques vidéo : Les secrets de la connectique TV.

>>> Les secrets de la connectique TV

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
4 commentaires
    Votre commentaire
  • Rien à voir avec le sujet, mais on ne peut plus imprimer de guide, dommage !!!
    0
  • attention cependant, tous les câbles HDMI ne se valent pas. Il vaut donc mieux s’assurer que le numéro associé (de 1.0 à 2.0a) soit le plus haut possible pour qu’il soit suffisamment versatile.
    Qu'est ce qu'il faut pas lire, le câble on s'en fout!
    c'est les appareils derrière qui doivent etre compatible stop la désinformation commercial!
    0
  • Donc si je comprends bien, à chaque fois :
    - Toslink (optique) c'est le best mais un câble en plus
    - HDMI est très bien car par besoin d'un câble en plus (comme Display port et autre prise vidéo/son numérique)
    - Coaxial est équivalent à l'optique (sauf que la longueur est plus limité, mais sauf si vous avez de pièces de la taille du stade de France on s'en fou)
    - Les jack (analogiques) comme les RCA sont à éviter (nan serieux? Je ne m'en serais pas douté)
    - Le bluetooth, à cause de la recompression, n'est pas une source à recommander (et il est bon de le rappeler je vous l'accorde)
    - Le wifi est plutôt sympa mais il faut des équipements spéciaux (et ça fait du signal en plus sur des réseaux qui peuvent être déjà chargés)

    Du coup je ne comprends pas trop l'utilité de détailler chaque mode de consommation. Un petit tableau comparatif de chaque solution aurait permis d'en dire autant (voir plus) d'un seul coup d’œil :/
    0
  • Le RCA n'est pas forcément à éviter! Ce qu'il faut admettre,c'est que le RCA est simplement limité à un canal par câble, ce qui sous-entend donc que si l'on n'a qu'une sortie L/R en RCA, on n'aura rien de plus que de la stéreo.

    Analogique!=merdique, qu'on se le dise!
    L'avantage fondamental du HDMI/TosLink sur le RCA, c'est qu'ils transportent le 5.1++ sur un seul et unique câble en numérique, et que le hard de l'amplification se chargera du découpage... ou bien d'en faire du stéréo quand seule la télévision est connectée à une box par exemple.
    0