[Test Antivirus] Avast Antivirus Gratuit 2015

Télécharger Avast Antivirus Gratuit 2015

6 raisons de faire confiance à Avast Free Antivirus 2015

La plus populaire des protections de l’hexagone est de retour. Avast continue de renforcer ses protections et d’ajouter de nouveaux boucliers même sur la version gratuite. C’est d’ailleurs celle-ci que nous avons testée intensivement pendant une semaine, juste avant sa disponibilité finale. De quoi nous faire une première idée rapide du niveau de protection de la mouture 2015. Nous publierons d’ici quelques semaines un test plus abouti et un avis plus définitif en évaluant notamment la suite Avast Premier 2015.
En attendant, voici déjà ce que l’on doit retenir de la version gratuite, disponible dès aujourd’hui, dont l’apport majeur est l’apparition d’une fonctionnalité d’analyse de réseau, une nouveauté originale, ambitieuse et très prometteuse…

1. Oui, pour son analyseur de réseau

Dans sa volonté de protéger le PC contre toutes les formes imaginables d’attaques, Avast a pris conscience que votre réseau local peut lui-même constituer une faille. L’analyseur de réseau est l’une des nouveautés majeures de la version gratuite. Celle-ci parcourt le réseau à la recherche de failles telles que l’utilisation de mots de passe par défaut, la présence de connexions Internet compromises, l’activation d’IPv6 sans sécurisation. Cette fonction analyse surtout de manière intelligente votre routeur/box Internet et repère les réglages risqués ou dangereux. À la fin du scan, les dangers repérés sont listés avec une courte explication en français. On peut alors pour chacun d’eux obtenir une méthode de résolution en pas-à-pas, adaptée à chaque équipement. Malheureusement, les procédures détaillées sont ensuite en anglais. Par ailleurs, cette fonction est censée également lister tous les appareils détectés sur le réseau afin de repérer les intrus, mais cette option-là semble indisponible pour l’instant. Toutefois à l’heure où les objets connectés envahissent le foyer, la présence d’un tel analyseur va vraiment dans la bonne direction.

2. Oui, pour la qualité des protections générales

Avast 2015 se muscle. Il obtient d’excellentes notes sur tous les tests proactifs menés alors même que nous n’avons pas vraiment pu mettre en œuvre la nouvelle protection « DeepScan 2.0 ». Celle-ci réalise une véritable virtualisation pour exécuter les codes douteux dans un environnement totalement isolé. Pour cela, elle utilise les fonctions de virtualisation hardware présentes dans les processeurs les plus récents. Toutefois, tester l’efficacité d’une telle protection réclame davantage de temps que nous n’en avions à disposition. Sur le papier, c’est effectivement très prometteur. En pratique, cela reste à vérifier, car les malwares les plus dangereux modifient leur comportement lorsqu’ils détectent une virtualisation. Est-ce le cas avec DeepScan 2.0 ? Nous l’ignorons pour l’instant, mais nous continuons d’investiguer.
La grande force d’Avast reste sa défense Web qui protège vos explorations du Web en bloquant les URL dangereuses, les scripts dangereux, et les téléchargements invisibles. Son bouclier Web se montre notamment très efficace sur les menaces qui ciblent les Français (logique, car la protection étant très populaire chez nous, chaque installation se comporte comme un capteur qui remonte des alertes à Avast). Surtout, il prend désormais en charge même les flux HTTPS qui véhiculent des menaces.
Enfin, rappelons qu’Avast dispose d’un analyseur des logiciels périmés avec une aide à leur mise à jour. C’est important, car 93% des menaces sont inoffensives lorsque son PC est parfaitement à jour au niveau de Windows, Java, Adobe Reader, Flash, etc. (cf étude Dennis Technology Lab).

3. Oui, pour le faible impact sur les performances

Malgré les nouveautés et les défenses renforcées, Avast 2015 reste une protection relativement légère et affiche des performances très similaires à l’édition 2014. L’occupation mémoire est vraiment réduite ce qui en fait une défense bien adaptée aux vieux PC et aux tablettes Windows.
Seul le chargement d’Internet Explorer (et des autres navigateurs) est légèrement ralenti.
Au passage, on saluera la présence de la nouvelle fonction Smart Scan, qui en un clic lance l’exécution de toutes les fonctions d’analyse embarquée dans la protection. Pratique…

4. Oui, pour réparer votre ordinateur infecté

Avast a fait un gros progrès sur l’éradication des menaces présentes sur les machines. La fonctionnalité « Nettoyage des navigateurs », qui éradique les adwares qui envahissent les navigateurs, a été améliorée. C’est un véritable atout, car la France est l’un des pays qui souffrent le plus au monde des invasions de barres publicitaires.
En outre, Avast propose désormais - dès sa version gratuite - une fonction pour générer une clé ou un DVD de réparation/désinfection, très utile pour le jour où une infection viendrait rendre votre PC ou celui d’un voisin impossible à redémarrer.

5. Non, pour les défenses antiphishing

En revanche s’il est un domaine dans lequel Avast peut et doit encore progresser, c’est celui de la détection des sites d'hameçonnage. La protection est loin d’être ridicule en la matière, mais elle manque clairement d’intelligence embarquée. Elle est incapable de détecter les copies factices les plus grossières de PayPal ou des banques françaises si celles-ci n’ont pas déjà été repérées par les analystes et les sondes d’Avast.

Antivirus gratuit : quel est le meilleur en 2014 ?

6. Non, parce que les incitations à payer deviennent trop nombreuses

Il est loin le temps où Avast était la solution gratuite la plus discrète. Désormais, et c’est de bonne guerre, Avast fait tout ce qui est possible pour inciter l’utilisateur à adopter les versions payantes. Cliquer sur certaines options (comme la mise à jour) conduit à l’affichage par intermittence d’une invitation à l’upgrade payante. Par ailleurs, l’interface affiche toutes les fonctionnalités des versions payantes, alors qu’Avast multiplie désormais les boucliers réservés à celles-ci (SecureDNS, Firewall, SafeZone, Sandbox, etc.) : lorsque l’on clique dessus, on tombe de nouveau sur des écrans incitant à passer à la caisse. C’est dommage, car cela tend à surcharger inutilement une interface utilisateur déjà bien chargée. Certes, Avast est toujours aussi simple d’emploi, mais ce n’est pas une protection minimaliste. Elle offre beaucoup d’options et de fonctionnalités avancées à même de satisfaire ceux qui souhaitent contrôler de près leur sécurité.

Posez une question dans la catégorie Dossiers du forum
Cette page n'accepte plus de commentaires
1 commentaire
    Votre commentaire
  • Svejk8923
    Pour une version gratuite et donc dédiée aux particuliers, je pense que la protection anti-phishing est suffisante. Il y a peu de particuliers qui sont sur MS. Outlook et la plupart des fournisseurs de boites mails comme Gmail ont déjà un système antispam assez performant.
    Pour ce qui est des pubs, je trouve qu'Avast a bien évolué sur le sujet car avant même les utilisateurs d'Avast Pro ou Avast Internet Security recevaient les pubs. Maintenant les utilisateurs d'Avast payant peuvent désactiver les popups (Paramètres > Popups > décocher l'option 'PopUps sur les autres produits Avast'-> je tiens à préciser que j'ai trouvé cette astuce sur www.antivirusedition.com, pas sur le site officiel d'Avast) Cette option n'est pas disponible sur la version gratuite mais en même temps, la pub sur les versions gratuites ça fait partie du jeu ;-)
    0