Test de la Rakuten Kobo Forma, la plus grande des liseuses

7/10

Rakuten Kobo Forma

La meilleure prise en main

280€ > Kobo
On aime
  • Ecran
  • Format
  • Interface
On n’aime pas
  • Manque de réactivité
  • Prix
Verdict :

Extérieurement, la liseuse Kobo Forma est une réussite. Son format est idéal et la prise en main son véritable point fort. Les adeptes de la lecture grand format seront comblés par ce bel écran de 8 pouces. Malheureusement, la Kobo Forma est pénalisée par un prix vraiment élevé et un manque de fluidité dans certaines actions.

plus
Poids 197
Taille de l'écran 8 pouces
Résolution 300 ppp
Dimension en mm 160 x 177,7 x 4,2 à 8,5 pour l'épaisseur
Capacité de stockage 8 Go
Formats reconnus EPUB3, PDF, MOBI, JPEG, GIF, PNG, BMP, TIFF, TXT, HTML, RTF, CBZ, CBR
Compatibilté PC, Mac, iOS, Android
Eclairage oui
Carte SD non
Prix 280

Comparatif liseuses : Kindle, Kobo, tea, Bookeen. Quelle est la meilleure ?

Avec la Forma, une liseuse de 8 pouces, Rakuten Kobo fait le choix de proposer, à la fois, le plus grand écran actuellement disponible sur le marché mais aussi le prix le plus élevé. C’est clairement les grands lecteurs qui sont visés mais seront-ils prêts à en payer le prix fort ?

Oui, pour la forme

Difficile de ne pas être séduit par l’aspect extérieur de cette Kobo Forma. Malgré un grand écran de 8 pouces, l’épaisseur et le poids sont parfaitement maitrisés. La courbure latérale s’avère idéale pour lire d’une seule main, mais absolument pas gênante pour une prise à deux mains. Impression renforcée par un revêtement antidérapant. La Kobo Forma réussit ainsi l’exploit d’une grande compacité allié à une indéniable robustesse. Elle possède même une certaine flexibilité de l’écran (la Kobo Forma supporte de légères torsions). Au final, on envisage sans problème de pouvoir la glisser dans un sac sans étui, et ainsi de ne pas l’alourdir. Signalons qu’elle est étanche, ce qui renforce encore plus ce côté tout terrain.

Oui pour l’écran

Les Kobo affichent depuis quelques années maintenant une indéniable qualité d’écran et la Kobo Forma ne fait pas exception à la règle. La résolution de 300 ppp est ce qui se fait de mieux en matière de liseuse et la diffusion de la lumière est douce et agréable. On peut choisir d’activer la fonction « lumière naturelle » qui filtre la lumière bleue responsable d’une certaine fatigue visuelle. L’ajustage automatique n’est pas toujours pertinent mais on peut faire le choix d’un réglage manuel en fonction de l’heure de la journée et de son envie. Son grand écran bord à bord de 8 pouces offre donc un indéniable confort de lecture.

Oui pour l’interface

Pas de grosses nouveautés sur ce front mais les menus sont simples et efficaces. Le raccourci qui permet de baisser l’intensité lumineuse en glissant son doigt de haut en bas (et inversement) sur le côté de l’écran sans avoir à ouvrir de menu est appréciable. On apprécie également la présence de boutons physiques pour tourner les pages.

Oui l’achat de livre

Il semblerait que les utilisateurs de liseuses réalisent majoritairement leurs achats de livres directement depuis la liseuse, ce qui une fois que l’on a un compte s’avère assez simple à réaliser. Et même si quelques ouvrages anciens manquent à l’appel, l’essentiel est là. En revanche, si vous faites vos emplettes depuis un ordinateur et pas forcément depuis la librairie Kobo, il vous faudra utiliser Adobe Digital Edition qui gère les protections attachées à chaque livre. Il suffit d’installer en parallèle l’application Kobo pour pouvoir prolonger sa lecture sur son smartphone pile à l’endroit où l’on s’était arrêté.

Non pour le manque de réactivité

La Kobo Forma n’a pas rompu la malédiction qui semble affecter toutes les liseuses de la marque génération après génération, une certaine lenteur. Cela se ressent lorsque l’on tourne une page ou lorsque l’on essaye de passer à la volée du mode portrait au mode paysage. Rien de rédhibitoire mais cela enlève de la fluidité à l’ensemble.

Non parce que la perfection est dans les détails

Nous ironisions lors de notre test de la Kobo Aura One à l’été 2016 sur la présence de questions censées vous aider à dénicher vos prochaines lectures. Il fallait ainsi répondre à l’épineuse question « Quel livre aimeriez-vous lire sans jamais l’avoir fait ? ». Et bien, la question est toujours là ! Si vous avez enfin trouvé la réponse, vous pourrez à présent vous atteler à un autre problème « Quel livre a changé votre vie ? » Rien que ça ! Pas de stress, au final, on vous proposera des lectures similaires. Bien sûr, on chipote un peu, mais lorsque l’on vient se placer tout en haut de la gamme, on est en droit d’attendre que ce genre de choses soient améliorées en moins de 2 ans.

Non pour le prix

Et si c’était là son principal défaut ? A 280 euros, il y a clairement un cap psychologique à passer. C’est cher pour une liseuse. A ce tarif elle vient se placer face à la Kindle Oasis 7 pouces 32 Go pénalisée, elle aussi, dans sa note finale pour cette raison. Pour les amateurs d’écran grand format, la tea Ink Pad 3 avec ses 7,8 pouces pour un prix de 200 euros reste un bon choix.